ACTUALITES Éducation

Des étudiants asiatiques formés en anglais à Montréal: Une manne pour le cégep de la Gaspésie et des Îles

Photo: Radio-Gaspésie
Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles engrangeait l’année dernière près d’un million de dollars en profits, sur un budget global de 23 millions, issus des frais d’inscription d’étudiants étrangers qui fréquentent son campus de Montréal.

Aucun de ces deux mille 200 étudiants recrutés surtout en Chine et en Inde par le collège privé Matrix, partenaire de l’institution collégiale régionale à Montréal, n’est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur, pour des sessions qui leur coûtent plus de sept mille dollars.

Le directeur à la formation continue, Sylvain Vachon, explique qu’une entente avec les 13 cégeps de la métropole, préalable à l’ouverture en 2015 du campus qui vient de déménager dans un bâtiment de 30 salles de classes dans le quartier Ahuntsic, l’empêche de recruter des étudiants du Québec :

De plus, le campus montréalais n’est pas autorisé à offrir d’autres formations que des Attestations d’études collégiales d’un an, qui ne facilitent pas la voie vers la citoyenneté canadienne via le programme d’expérience québécoise :

Pour l’instant, la totalité des neufs programmes de cours sont offerts en anglais, ce qui ne contrevient pas à la Loi 101, qui ne s’applique qu’aux élèves du secondaire, ni à la Loi sur l’instruction publique, selon M. Vachon :

Le cégep de la Gaspésie et des Îles prévoit offrir des cours en français, dès la prochaine session, auprès d’étudiants d’Amérique du Sud et du Vietnam.

Les profits du campus de Montréal, sont redistribués en services éducatifs, en infrastructures ou au maintien d’autres programmes offerts dans la région, où on ne compte qu’un peu plus de mille étudiants inscrits.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire