ACTUALITES Justice Transport

Des procédures judiciaires pour invalider le permis de sept travailleurs étrangers

Publié par Raphaël Lapierre

Iles de la Madeleine

La CTMA affirme avoir agi en toute légitimité et dans le respect des règles gouvernementales dans le dossier de l’embauche de sept travailleurs étrangers cet automne.

Le Syndicat international des marins canadiens a déposé mercredi, à Vancouver, sept procédures visant à annuler les permis de travail des marins de l’Ile Maurice, prétextant que des marins canadiens étaient prêts à occuper ces postes et que la CTMA brime ainsi les lois canadiennes.

Selon Radio-Canada, la demande de révision judiciaire mentionne que la CTMA aurait dû faire affaire avec le syndicat afin de trouver de la main d’œuvre canadienne qualifiée avant d’en chercher à l’étranger, comme le stipule la convention collective.

De son côté, la CTMA affirme via communiqué qu’elle est entrée en contact avec le syndicat pour obtenir son accord dès septembre 2018, mentionnant qu’elle en détient les preuves.

Celle-ci soutient avoir respecté les étapes prévues par le gouvernement fédéral et que l’absence de main d’œuvre, particulièrement en fin de saison touristique, l’a mené à se tourner vers l’embauche internationale pour maintenir son service.

Des inspecteurs de Transports Canada ont visité le Madeleine le 25 octobre afin de s’assurer que les marins étrangers, dont la certification internationale n’est pas reconnue au Canada, ne détiennent pas de rôles précis lors de l’évacuation des passagers.

Des irrégularités ont été identifiées, puis corrigées par la CTMA.

Il a été impossible de joindre le Syndicat international des marins canadiens.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire