Énergie Environnement

Détails du soutien d’Hydro-Québec à la transition énergétique des Madelinots

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Hydro-Québec encourage sa clientèle à conserver ses équipements de chauffage résidentiels au combustible jusqu’au branchement de l’archipel à son réseau de distribution intégré par câble sous-marin, prévu pour 2025.

La moitié des foyers madelinots dispose actuellement de systèmes au mazout ou au propane, dont l’entretien et l’approvisionnement de combustible sont subventionnés par le Programme d’Utilisation Efficace de l’Énergie (PUEÉ) de la Société d’État, pour des économies d’environ 30% sur la facture électrique, par rapport aux clients alimentés par la centrale thermique de Cap-aux-Meules.

Le chef des programmes en efficacité énergétique, Jean-Pierre Chakra, et la cheffe de la mise en oeuvre de la transition du réseau autonome, Dominique Delaney, animaient la présentation d’Hydro-Québec

Encore plus rentable d’utiliser les combustibles à la maison

Selon Hydro-Québec, le chauffage au combustible à la maison amène un taux d’efficacité (80%) deux fois plus important que pour la même production d’énergie provenant de la centrale (40%), et la Société d’État chiffre l’économie à 20 millions de litres de mazout évités en 2018, soit 31 mille tonnes de GES de moins dans l’atmosphère.

Or, depuis l’annonce du raccordement, faite en 2018, Hydro-Québec n’accepte plus de nouveaux clients au programme, mais financera la transition vers des systèmes électriques une fois le raccordement au réseau intégré complété, à moins qu’un inspecteur de la Société d’État ne déclare l’équipement au combustible défectueux et irréparable d’ici là, ou encore en cas de travaux majeurs au bâtiment.

Une conversion, mais pas trop rapidement

Les clients qui désirent prendre de l’avance devront le faire à leurs frais, mais la conseillère aux Affaires régionales d’Hydro-Québec, Catherine Bujold, explique qu’il est plus avantageux pour eux de conserver l’équipement au combustible jusqu’au raccordement de l’archipel au réseau intégré :

Les équipements

Les chaudières résidentielles, les fournaises, les chauffe-eaux et les panneaux électriques font partie des équipements admissibles au programme de soutien à la transition, et le client pourrait recevoir des sommes variant entre 4500$ et 7900$ pour des systèmes centraux, entre 3450$ et 4900$ pour des systèmes décentralisés, entre 1150$ et 1300$ pour un chauffe-eau et entre 1750$ et 2300$ pour un panneau électrique, dont la capacité d’ampérage deviendrait insuffisante pour supporter la transition à l’électrique.

La conseillère aux Affaires régionales chez Hydro-Québec, Catherine Bujold

Partenariat à trois voies

Dans le cadre de leurs conversions, les madelinots auront accès gratuitement, grâce à une entente particulière d’Hydro-Québec avec la Communauté maritime des Îles et la Société d’État Transition Énergétique Québec, à un accompagnement du programme Rénoclimat de la TEQ, afin de déterminer les meilleurs choix d’équipements électriques qui remplaceront ceux au combustible et bénéficier d’un soutien financier supplémentaire provenant de la TEQ:

Les remplacements d’équipements devront néanmoins être approuvés par Hydro-Québec pour être soutenus financièrement.

Une fois le raccordement par câble sous-marin complété, les clients disposeront de cinq ans pour effectuer la transition et bénéficier d’appuis financiers de la Société d’État, qui prendra à sa charge le démantèlement des réservoirs de mazout ou de propane à la maison, mais qui ne couvrira plus leur entretien.

Un résident pourrait toutefois décider de conserver son système au combustible en appoint, à ses frais, tout en bénéficiant du soutien financier disponible à l’acquisition des nouveaux équipements électriques.

Impacts sur la facture d’électricité

Pour ce qui est de la facture d’électricité, Hydro-Québec offre une compensation graduelle sur cinq ans aux clients inscrits au PUEÉ.

Advenant une transition effectuée avant le raccordement du câble sous-marin, le client recevrait un montant équivalent à 30% de sa facture globale des cinq dernières années.

Une transition vers l’électrique après l’arrivée du câble sous-marin s’accompagne d’une réduction progressive de la subvention, partant de 30% de réduction pour la première année, en diminuant la réduction de 6% à chaque année vers une parité avec le reste de la clientèle après cinq ans.

Les habitants de l’Île d’Entrée demeureront admissibles au PUEÉ

Il n’y a que les résidents de l’Île d’Entrée, qui continueront de bénéficier du Programme d’Utilisation Efficace de l’Énergie, puisqu’ils ne seront pas branchés au réseau intégré d’Hydro-Québec à l’arrivée du câble sous-marin.

Une rencontre particulière auprès de propriétaires d’entreprises, qui devront eux-aussi quitter le programme d’utilisation efficace d’ici les prochaines années, avait lieu jeudi, pour présenter des programmes alternatifs disponibles aux clients affaires, madelinots, d’Hydro-Québec.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire