ACTUALITES Économie Pêche

Entente entre l’APPIM et le RUPCAM dans le dossier de la grue portique de Cap-aux-Meules

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le Regroupement des usagers du port de Cap-aux-meules (RUPCAM) et l’Association des pêcheurs propriétaires des Îles (APPÎM) en sont finalement arrivés à une entente dans le dossier de la grue portique, qui s’étire depuis bientôt six ans.

Le regroupement qui détient depuis 2019 la nouvelle grue d’une capacité de 300 tonnes financée à hauteur de 2,3 millions de dollars par Québec, acquière les droits de passage et le bail émis par Transports Canada qui lui donne accès à la cale de halage, ainsi que l’ancienne grue portique et la rétrocaveuse qui appartenaient à l’APPIM.

Le président du RUPCAM, Jocelyn Thériault, souligne que l’accès à la cale de halage s’est transigé pour la somme nominale d’un dollar, alors que le reste des infrastructures coûtera 325 mille dollars au regroupement, qui devient aussi responsable des opérations de mise à l’eau et de levée des bateaux :

En continuant d’être propriétaire du parc d’hivernement, l’APPIM touchera environ le tiers des revenus des opérations du Centre de services pour bateaux de Cap-aux-Meules.

Le président du RUPCAM, Jocelyn Thériault

Jocelyn Thériault souligne qu’il reste maintenant à interpeller le gouvernement fédéral, avec le soutien de Québec, pour mener des études de faisabilité afin de solidifier la dalle adjacente à la cale de halage pour finalement permettre à la nouvelle grue de sortir de l’eau les plus gros bateaux de pêche et le remorqueur de la CTMA :

Bien que l’échéancier initial, en mars, prévoyait l’achèvement des travaux de renforcement d’ici l’automne, M. Thériault prévoit plutôt qu’il faudra attendre 2021 avant de pouvoir aménager la cale, soit en l’élargissant ou en y ajoutant des quai éperons pour permettre l’entretien de ces navires aux Îles, ce qui occasionnerait des retombées économiques importantes pour l’industrie navale locale.

La cale de halage devra être modifiée pour permettre la levée de bateaux plus lourds

Dans une publication de mars dans le journal local, l’APPIM souligne que l’entente met fin à toutes possibilités de poursuites ou de réclamations auprès du RUPCAM, même si elle considère controversée la décision de Québec de financer la nouvelle grue pour le compte du Regroupement, tout en soulignant le manque d’appui politique qu’elle a elle-même reçu dans le dossier.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire