ACTUALITES Insularité Sécurité publique

Fermeture des autres bases de la Garde-côtière

Le Baie-de-Plaisance, le navire de la Garde-côtière à Cap-aux-Meules.

Îles de la Madeleine

La Garde côtière fermera le 30 novembre prochain ses bases saisonnières de recherches et de sauvetage au Québec, à l’exception de celle de Cap-aux-Meules qui restera ouverte un mois de plus.

Sur les 220 incidents auxquels ont répondu les six stations québécoises depuis le printemps, une vingtaine ont été pris en charge par les équipes basées aux Îles.

Outre celle de Cap-aux-Meules, la Garde Côtière possède des bases de recherche et de sauvetage à Québec, Tadoussac, Rivière-au-Renard, Havre-Saint-Pierre et Kegaska.

La fermeture plus tardive de la station des Îles s’explique par l’absence de glace dans le Golfe par rapport au fleuve.

La station est donc en service aussi longtemps que le navire Baie-de-Plaisance est en mesure de naviguer, permettant de poursuivre les évacuations médicales de l’île d’Entrée par la mer et de porter assistance au besoin aux pêcheurs et kitesurfeurs.

En saison hivernale, les brise-glaces de la Garde Côtière, soutenus par l’aviation canadienne, prennent le relais des opérations de recherche et de sauvetage dans l’estuaire et le golfe.

Les stations saisonnières devraient reprendre leurs activités vers le mois d’avril.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire