ACTUALITES Chasse aux phoques Pêche

Fonds fédéral-provincial des pêches:1,8M$ pour 7 projets madelinots

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le ministère de Pêches et Océans Canada et celui de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec annoncent des investissements  totalisant un million 827 mille dollars aux Îles provenant du Fonds québécois des Pêches.

Les sommes financent six organisations de pêche, de chasse et de maricultures madeliniennes pour sept projets de développement.

Le Fonds des pêches contribue au développement de l’industrie de la chasse aux phoques

Tel qu’annoncé plus tôt cette semaine, l’usine de transformation Total Océan reçoit 628 mille dollars de l’enveloppe pour l’acquisition de son distillateur moléculaire, un projet d’approximativement un million et demi de dollars.

Le distillateur moléculaire permettra de produire une huile riche en oméga-3 à partir du phoque gris et du Groenland et à terme, à partir de résidus marins.

Le président de Total Océan, François Gaulin

Selon le président de son conseil d’administration, François Gaulin, l’huile pourrait être vendue à l’industrie pharmaceutique à l’échelle mondiale :

Toujours dans le secteur de la chasse aux phoques, SeaDNA Canada reçoit 95 mille dollars pour un projet scientifique qui mènera à un nouveau guide de référence sur les techniques de chasse aux phoques adultes.

Photo: médiathèque ACPIQ

Le soutien du Fonds des Pêches financera  90% du projet global de 106 mille dollars.

La directrice au développement des ventes chez SeaDNA, Romy Vaugeois

La directrice au développement des ventes, Romy Vaugeois, explique que les vétérinaires Pierre-Yves Daoust et Caroline Sauvé accompagneront des chasseurs madelinots sur un horizon de trois ans, afin d’optimiser le rendement des sorties de chasse aux phoques gris et aux phoques du Groenland :

Le directeur du bureau de secteur de Pêches et Océans aux Îles, Cédric Arseneau, mentionne qu’une fois le rapport d’étude complété, il sera analysé par les scientifiques du ministère afin d’actualiser le cadre réglementaire de gestion de la chasse et de l’adapter aux besoins de l’industrie :

Le directeur du bureau de secteur du MPO aux Îles, Cédric Arseneau

Confirmation d’un financement qui est bienvenu au RPPCÎ

D’autre part, le Rassemblement des Pêcheurs et Pêcheuses des Côtes des Îles (RPPCÎ) obtient 331 mille dollars pour son projet scientifique sur la température de l’eau et son impact sur le taux de protéines du homard au printemps.

Le président du RPPCÎ, Charles Poirier

Son président, Charles Poirier, rappelle qu’à terme l’outil scientifique permettra, encore là en admettant que Pêches et Océans l’inclura dans son cadre de gestion, de déterminer la date optimale pour l’ouverture de la saison annuelle de pêche au homard du point de vue de la rentabilité :

Modernisation d’un vivier et automatisation de la chaîne de production de crabe à LA Renaissance des Îles

L’usine de transformation LA Renaissance des Îles obtient quant à elle un soutien financier pour deux projets distincts.

L’usine de transformation de LA Renaissance à Gros-cap

L’amélioration et l’automatisation du vivier à homard près du pont de Havre-aux-Maisons, qui a déjà fait l’objet d’une annonce de soutien par Investissement Québec cette semaine, fait l’objet cette fois d’un investissement de 567 mille dollars issu du Fonds des pêches.

De plus, l’usine reçoit 97 mille dollars pour la modernisation de sa chaîne de production de crabe des neiges.

Le directeur des finances de l’entreprise, James Derpak, souligne que l’usine de transformation pourrait bien posséder une des chaînes de production de fruits de mer parmi les plus automatisées au pays.

Il ajoute que l’automatisation de la chaîne de production est aussi un moyen de palier à la rareté de main d’œuvre qui s’intensifie dans le secteur du travail en usine :

En début de semaine, la PDG de LA Renaissance, Lynn Albert, déclarait justement qu’elle s’attend à accueillir près d’une centaine d’employés mexicains pour la saison 2021.

La mariculture obtient aussi du support

Deux entreprises de mariculture de l’archipel sont également incluses dans l’annonce d’investissements provenant du fonds fédéral-provincial des pêches.

L’entreprise Les Moules de culture des Îles reçoit 78 mille dollars, qui serviront à la mécanisation et à l’optimisation des équipements permettant une méthode de récoltes par boudinage en continu dans la lagune de Havre-aux-Maisons.

Le propriétaire des Moules de Culture des Îles, Sylvain Vigneau

Le propriétaire, Sylvain Vigneau, explique que le projet permettra de maximiser le rendement de moules récoltées par rapport à l’effort de pêche :

Il espère ainsi faire passer sa production annuelle de moules de 400 à 600 mille livres par année, qui sont consommées au Québec et exportées un peu partout à travers le monde selon M. Vigneau.

L’entreprise ostréicole Les Huîtres de Old Harry, quant à elle, reçoit 29 mille dollars du Fonds des pêches.

Le propriétaire des Huîtres de Old Harry, Alexandre Brazeau

Son propriétaire, Alexandre Brazeau, explique que la somme financera l’acquisition d’une plateforme flottante destinée au tri et au nettoyage des mollusques :

L’archipel tire son épingle du jeu par rapport au Fonds des pêches

La contribution du gouvernement fédéral s’élève à un million 637 mille dollars pour l’ensemble des sept projets qui ont fait l’objet d’une annonce mardi, alors que celle du gouvernement du Québec est de 189 mille 672 dollars.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne

La députée fédérale,  Diane Lebouthillier, ajoute que jusqu’ici 21 projets sont en cours de réalisation et 8 sont en attente d’approbation.

Ces 29 projets représentent des investissements totalisant 4,8 millions de dollars issus du Fonds des pêches du Québec.

La députée fédérale Gaspésie-les Îles, Diane Lebouthillier

Aux Îles, ce sont neuf projets qui se sont partagés une somme d’environ 2,1 millions de dollars à ce jour à partir du Fonds des pêches, qui contenait une enveloppe initiale de 42,5 millions sur cinq ans lors de sa création en avril 2019.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire