ACTUALITES Communication Politique

Internet haute vitesse: Réponse du ministère de l’Économie et de l’Innovation aux partenaires locaux

Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

Interpellé par les intervenants locaux impliqués dans le déploiement internet haute vitesse aux Îles, hier, le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec est satisfait de l’avancement des travaux en cours.

La réaction du ministère, transmise par courriel, se contente de rappeler que le renforcement des infrastructures physiques permettra d’offrir, à tous les Madelinots, des vitesses de téléchargement et de téléversement conformes aux nouvelles normes établies par le CRTC, d’ici la fin de l’été 2020.

Le MEI reste toutefois avare de commentaires à propos de son implication dans le volet de l’accessibilité de DÉRYTélécom aux câbles de fibre optique.

En visite aux Îles cet été, le ministre Pierre Fitzgibbon mentionnait qu’il préférait subventionner l’installation des infrastructures du distributeur.

Il s’était toutefois montré ouvert à combler l’écart entre le prix demandé par Bell pour permettre à son compétiteur d’utiliser ses équipements de branchement sur les câbles, et le prix offert par DÉRYtélécom, qui dit maintenant assumer lui-même la facture des équipements d’interconnexion.

Pas de réponse non plus à la demande du RICEIM qui souhaite obtenir une aide financière afin de réduire le coût de la bande passante exigé au fournisseur, et s’assurer ainsi d’un tarif concurrentiel dans l’archipel.

La réponse du ministère précise que le projet de déploiement madelinot a été évalué avec la même rigueur et avec les mêmes critères que tous les autres projets déposés dans le programme Québec Branché.

Le président du RICEIM et le député des Joël Arseneau mentionnaient toutefois, jeudi, que le projet des Îles représentait un investissement d’un peu plus de 500 dollars par foyer, alors que la moyenne des 82 projets retenus jusqu’ici au Québec est de trois mille dollars par foyer.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire