ACTUALITES Économie Emploi Transport

La CTMA accueille une main d’oeuvre de l’Île Maurice pour pallier au manque de personnel

Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

La CTMA se tourne vers l’embauche d’employés issus de l’immigration internationale pour combler ses besoins de main d’œuvre.

D’ici la fin de l’automne, sept membres d’équipage venus de l’Île Maurice, située dans l’Océan Indien près de Madagascar, évoluent pour l’instant à bord du Vacancier et du Madeleine.

Le commissaire de bord du Vacancier, Stéphane Gaudet, qui a mené les entrevues auprès des candidats sélectionnés par une firme d’avocats conseil en immigration, souligne que le gouvernement fédéral s’assure qu’il n’y a pas de main d’œuvre locale disponible et conforme aux exigences de l’employeur, avant d’autoriser le recrutement à l’international :

Pour sa part, Raj Caunhye possède une solide expérience à bord de navires de croisières internationales, parle français, anglais et trois autres langues, fait partie de l’unité syndicale au même salaire que les autres employés, et il est hébergé à bord du Vacancier alors que certains de ses compatriotes habitent une maison de 18 logements, appartenant à leur employeur :

Pour sa part, le nouveau directeur des ressources humaines, Dominik Arseneau, précise que la main d’œuvre immigrante n’est pas une panacée à la pénurie d’employés, mais en prévoit quand même la récurrence :

Dominik Arseneau ajoute que le recrutement à l’étranger devient incontournable en vertu de la vocation de service essentiel de la CTMA, qui doit maintenir une masse critique d’employés pour assurer son roulement.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire

1 commentaire