ACTUALITES Économie Pêche

La pêche au homard se porte bien aux Iles

Publié par Raphaël Lapierre

Iles de la Madeleine

La pêche au homard a rapporté plus de 78 millions de dollars aux Iles-de-la-Madeleine en 2019, selon les données de Pêches et Océans Canada.

Pour une troisième année consécutive, ce montant est largement supérieur à la moyenne, la valeur des débarquements ayant plus que tripler depuis 2008.

En moyenne, les 325 pêcheurs de la zone 22 ont généré 240 mille dollars  en revenu l’année dernière, alors qu’un peu plus de 5 mille tonnes de homard ont été pêchées, avec un prix au débarquement d’environ 6 dollars 65 la livre.

Selon l’économiste du MPO, Ali Magasssouba, cette tendance s’explique par plusieurs facteurs tels que les mesures de préservation, des changements dans l’habitat du homard et la bonne tenue de l’économie mondiale.

Par ailleurs, monsieur Magassouba ne craint pas les effets du coronavirus et de la fermeture du marché chinois sur les producteurs québécois, dont 97% des exportations sont destinées au Canada et aux États-Unis.

D’abord, il est selon lui trop tôt, à trois mois de l’ouverture de la saison, pour en prévoir les effets.

L’économiste soutient aussi que le homard est un produit relativement luxueux et que la demande pourrait ainsi en n’être que peu affectée.

L’éclosion du coronavirus a entrainé une chute importante du prix au débarquement en Nouvelle-Écosse en janvier.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire