ACTUALITES Économie Emploi Pêche

La pénurie de main d’oeuvre se fait sentir à bord des bateaux de pêche

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

La pénurie de main d’œuvre dans le secteur des pêches n’inquiète pas que les usines de transformation, qui se tournent vers l’embauche étrangère et la mécanisation pour palier au vieillissement et au manque d’effectifs.

Les capitaines de bateaux commencent eux-aussi à ressentir les impacts de la rareté d’hommes de pont.

Le capitaine du Cap-Adèle, Marcel Cormier, estime qu’il faut que l’industrie se penche rapidement sur la problématique, afin d’y apporter des solutions durables :

De son côté, le capitaine du Jean-Mathieu, Denis Éloquin, souligne que les temps ont changé, et que les capitaines n’hésitent plus à faire du maraudage auprès des aide-pêcheurs :

Au printemps dernier, un nombre record de cinq aide-pêcheurs de moins de 16 ans avaient obtenu une dispense auprès de la Commission scolaire pour faire la pêche, avec condition de s’inscrire au programme d’études professionnelles du centre de formation des Îles cet automne.

En 2019, on comptait six finissants au même programme, contre 10 en 2017.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire

1 commentaire