ACTUALITES Santé Sécurité publique

Le milieu se mobilise contre la violence faite aux femmes

Publié par Raphaël Lapierre

Îles de la Madeleine

Plus d’une soixantaine de personnes ont marché sur le chemin principal à Cap-Aux-Meules vendredi afin de dénoncer la violence faite aux femmes.

La manifestation, qui se déroulait 30 ans jours pour jours après la tuerie de l’école Polytechnique et dans le cadre de la journée internationale contre la violence faite aux femmes, a réuni une quinzaine d’organismes de l’archipel, dont la maison d’aide et d’hébergement l’Accalmie.

L’intervenante au Regroupement de femmes la Sentin’Elle, Marie-Hélène Lapalme, mentionne que c’est d’abord un message de solidarité et d’espoir envers les femmes mais aussi un appel à l’action qui a été lancé.

Les organisatrices de la marche ont souligné l’importance des organismes locaux de soutien aux personnes victimes de violence et de l’initiative À boutte de m’taire, rappelant que les femmes de l’archipel subissent des violences dans une proportion similaire à ailleurs dans la province.

Malgré un travail de sensibilisation qui se poursuit depuis plusieurs années, Mme. Lapalme affirme qu’il y en a encore beaucoup à faire afin de construire des rapports égalitaires entre les hommes et les femmes.

Les personnes présentes ont aussi tenu une minute de silence afin d’honorer la mémoire des 14 victimes de l’attentat de Polytechnique de même que les 1128 femmes et enfants qui ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint au Québec depuis le 6 décembre 1989.

La manifestation, qui a attiré cette année une foule record, clôturait les activités des 12 jours contre la violence faites aux femmes.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire