ACTUALITES Emploi Politique

Le ministre Jean Boulet compte sur l’immigration pour combler les besoins de main d’oeuvre aux Îles

photo: Cabinet du ministre du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale
Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Sensible aux difficultés de recrutement et aux particularités insulaires qui accentuent les impacts de la rareté de main d’œuvre du territoire, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, lancera prochainement un projet pilote unique pour l’archipel.

Il compte affecter d’ici quelques semaines un employé de Service Québec à Montréal aux besoins spécifiques des Îles en termes de main d’œuvre, et qui pourra jumeler des immigrants sans emploi, établis dans les grands centres, avec des employeurs compatibles aux Îles.

Il s’agirait de la première affectation du genre au Québec et qui pourrait servir d’exemple à d’autres régions advenant son succès à court terme :

Le ministre Boulet a aussi exprimé le souhait qu’un conseiller en immigration se rende régulièrement aux Îles afin de travailler avec ses employés du Centre local d’emploi.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet

D’autre part, il rappelle que son ministère a lancé cet été la plateforme en ligne Jetravaille.ca, qui dispose d’un système avancé de jumelage par intelligence artificielle et de géolocalisation, afin de faciliter le recrutement à partir du continent :

Le ministre n’a pas eu l’opportunité de rencontrer la Table locale des organismes communautaires durant sa visite, mais promet d’organiser une rencontre avec elle d’ici peu.

D’autre part, Jean Boulet a manifesté l’intention d’augmenter le salaire minimum en mai prochain, en soulignant l’avoir déjà fait passer à 13 dollars 10 il y a quatre mois, ce qui représente en valeur 50% du taux horaire moyen à l’échelle nationale, une première selon lui au Québec.

Il précise qu’il se doit d’augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs de façon graduelle, tout en respectant la capacité de payer des employeurs et en évitant les mises à pieds massives.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire