ACTUALITES Pêche

Le MPO dresse un bilan général des pêches en 2019 pour l’archipel

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Dans son bilan 2019, Pêches et Océans Canada note que deux ports de pêches madelinots, ceux d’Étang-du-Nord et de Grosse-Île, s’ajoutent à ceux de Grande-Entrée et de Cap-aux-Meules sur la liste des ports où la valeur, de tous les débarquements confondus, est la plus élevée au Québec.

Aux Îles, le homard représente 55 pour cent des captures, le crabe des neiges compte pour 23 pour cent, le poisson de fond, principalement le flétan, correspond à cinq pour cent, et le reste concernent les mollusques, pétoncles, les poissons pélagiques et le crabe araignée et commun.

Le directeur du bureau local, Cédric Arseneau, souligne qu’en termes de valeurs, le homard et le crabe représentent 95 pour cent des revenus de la pêche :

Sur des recettes de 134 millions de dollars au Québec issues de la pêche au homard en 2019, 59 pour cent proviennent de l’industrie de l’archipel :

Autre fait à noter, des allocations de sébaste à des fins de pêche expérimentales et de relevés de l’industrie ont mené à des débarquements de 185 tonnes en 2019, comparativement à 39 tonnes en 2018.

En valeur, cela représente 160 mille dollars pour les débarquements de 2019 contre 50 mille l’année précédente.

Avec la reprise de la pêche commerciale au sébaste prévue à court terme, la part historique de l’archipel, si elle est maintenue, représenterait 25 pour cent des débarquements du golfe.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire