ACTUALITES Communication Économie

Le RICEIM se dit rassuré pour l’avenir de ses câbles sous-marins de fibre optique

Le président du RICEIM, Claude Cyr
Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le président du Réseau Intégré de Communications Électroniques des Îles, Claude Cyr, se dit satisfait et juge raisonnable l’approche du gouvernement concernant l’état des câbles sous-marins de fibre optique.

Tout comme le maire des Îles, M. Cyr juge qu’il serait improbable de voir les deux câbles se rompre simultanément, en rappelant qu’en 2018, un seul câble avait été sectionné et qu’une défaillance technique avait empêché la redondance de fonctionner, coupant alors les communications de l’archipel.

Il souligne que le troisième lien de télécommunications par micro-ondes qui coûtera trois millions et demi de dollars, décrété par le gouvernement, répond à une analyse de risques raisonnable, en attendant qu’un troisième câble sous-marins, cette fois enfoui, soit installé en 2025 :

D’autre part, le président du RICEIM estime que la provision de cinq millions de dollars aussi décrétée par le gouvernement, devrait suffire à couvrir les réparations éventuelles advenant des épisodes de rupture.

Il ajoute que les trois réparations majeures survenues dans le passé, ont coûté en moyenne un million de dollars par intervention :

Claude Cyr est d’avis qu’il faut éviter de faire des amalgames entre le déploiement d’un réseau terrestre de distribution internet, confié à DÉRYTélécom, et la consolidation des câbles sous-marins, puisqu’il s’agit de deux dossiers distincts.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire