ACTUALITES Communication Économie

Le Syndicat des communications de Radio-Canada s’oppose à la couverture à distance des nouvelles madeliniennes

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le président du Syndicat des communications de Radio-Canada, Pierre Tousignant, s’oppose à l’abolition du poste de journaliste basé dans l’archipel et à la couverture à distance de l’actualité madelinienne.

Il juge que l’argument émis par la direction régionale du diffuseur, qui évoque les contraintes imposées par les normes et pratiques journalistiques de la Société d’État  dans la couverture des sujets socioculturels,  ne tient pas la route, affirmant que le guide encadre aussi la couverture de ces domaines.

Bien que des représentations auprès de la haute direction de Radio-Canada soient amorcées, le président syndical souligne que ses objections sont de nature idéologique, puisqu’aucune entorse à la convention collective et qu’aucune règle légale n’est enfreinte dans la décision de l’employeur :

Selon M. Tousignant, le diffuseur public se rapprocherait de sa mission en établissant un dialogue avec les représentants de la communauté des Îles afin de trouver une solution qui n’implique pas la l’abandon du journalisme de proximité, pourtant mis de l’avant par Radio-Canada :

Près de neuf mois après le départ du vidéo journaliste Philippe Grenier, le poste à Carleton-sur-Mer, qui remplacera celui des Îles, est actuellement en affichage pour les employés de la Société d’État, jusqu’au 19 mai.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire