ACTUALITES Économie

Le Verger Poméloi lance deux recettes de gin sur le marché

Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

Le Verger Poméloi étend son inventaire à sept produits distincts avec deux nouveaux gins madelinots, lancés en fin de semaine et distillés sur le chemin du Petit bois à Bassin, à partir d’un des rares alambics charentais au pays.

Tout en cuivre et fabriqué par le groupe Chalvignac, en France, l’alambic d’une valeur approximative de 150 mille dollars, permet la distillation d’environ 11 mille litres de jus de pommes aux Îles, alors que le reste de la production, soit près de six mille litres, va plutôt à la fabrication de cidre.

Le copropriétaire du verger, Élie Vigneau, souligne qu’avec un permis artisanal, auquel s’ajoute depuis peu une autorisation de distiller, l’entreprise a la possibilité d’expérimenter de nouvelles recettes produites localement :

Son frère, Louis-Joseph Vigneau, a quant à lui suivi des formations qui lui ont donné l’expertise nécessaire pour élaborer les gins ronds et raffinés. Tous deux faits à base d’eau de vie de pomme, plutôt que la conventionnelle eau de vie de grain, le Adam dévoile  des arômes de genièvre et de myrique, alors que le Ève est axé, lui, sur les agrumes, par processus de macération :

Les frères Vigneau entament également la production d’une eau-de-vie de pommes vieillie en fût de chêne ou de châtaignier, à l’image d’un calvados français, qui pourrait être commercialisée d’ici trois ans.

Le Verger Poméloi étudie la possibilité de s’implanter dans le réseau de distribution de la Société des Alcools du Québec, en produisant annuellement, d’ici 2021, plus de cinq mille bouteilles de gin.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire