ACTUALITES Économie Environnement

Les agriculteurs madelinots tenteront d’optimiser les rendements des terres fourragères

Le semoir à semis direct acquis par les agriculteurs de la CUMA locale
Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Lancé il y a un an, le projet Terrafoin du Bon goût frais des Îles tente de sensibiliser les propriétaires fonciers au maintien de la superficie restreinte des terres agricoles aux Îles et à la maximisation de production fourragère.

En partenariat avec la Coopérative locale d’utilisation de matériel agricole, cinq agriculteurs producteurs de foin destiné au bétail ont acquis un semoir qui permet d’utiliser la technique de semis direct sur couvert végétal.

La chargée de projet Andréanne Cyr-Wright précise qu’en plus d’augmenter le rendement des prairies en renouvelant les plantes fourragères, incluant la plantation de céréales, la nouvelle méthode permet aussi de semer sans briser la structure du sol et sans indisposer le voisinage qui loue ses terres :

La chargée de projet Terrafoin au Bon goût frais des Îles, Andréanne Cyr-Wright

Elle souligne que les agriculteurs feront une première expérience de semis direct au printemps en espérant obtenir deux coupes de foins en 2021, en plus d’amorcer un cycle de production de céréales avec une récolte en été, suivi d’une deuxième plantation qui restera en dormance durant l’hiver :

Les membres de la CUMA qui participent au projet exploratoire comptent la Ferme Normand Vigneau, les Moutons du large, la Ferme Pointe-basse, la Ferme Bernard Langford et l’agriculteur indépendant Jude Renaud.

Le semoir usagé a été acquis pour la somme de 25 mille dollars grâce à la participation des Caisse Desjardins locales, de la CTMA et de la Communauté maritime.


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire