ACTUALITES Économie Transport

Les forts vents compliquent le travail du Madeleine qui compose avec un nouveau bris de moteur

Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

La CTMA qualifie l’automne de difficile en raison des forts vents soutenus qui bousculent de façon exceptionnelle les horaires du traversier vers Souris, et causent des délais dans l’approvisionnement de certaines marchandises.

Le directeur de la CTMA, Emmanuel Aucoin, souligne que certaines cargaisons d’aliments périssables et de médicaments ont été retardées dans les dernières semaines, alors que des traversées ont parfois dû être déplacées en pleine nuit pour respecter le contrat de service avec Ottawa.

Alors que l’un des quatre moteurs du Madeleine se trouvait en panne depuis le début de l’été pour être finalement réparé en septembre, et qu’un autre s’était brisé en août, obligeant la navigation a seulement deux moteurs durant quelques jours, un autre engin est en panne depuis dimanche.

Selon M. Aucoin, il n’y aura pas d’interruption tant que trois des quatre moteurs fonctionneront, mais les forts vents rendraient difficiles les manœuvres à quai du Madeleine, si un autre bris devait survenir :

Le problème c’est que le plan de contingence en cas d’interruption du Madeleine, repose sur son remplacement par le Vacancier, qui est en réparation jusqu’à la semaine prochaine, et qui sera inspecté entre Noël et le Jour de l’An :

Le Vacancier prendra le relais du Madeleine pour la traverse vers l’Île-du-Prince-Édouard dès qu’il y aura présence de glaces dans le golfe.

M. Aucoin ajoute que le Vacancier sera encore une fois utilisé pour effectuer des remplacements sporadiques entre Matane et la Côte-Nord cet hiver.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire