ACTUALITES Éducation Emploi

Les RSG affiliées à la CSN acceptent à leur tour l’entente de principe avec Québec

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Les trois mille responsables de services de garde en milieu familial affiliées à la CSN, dont une trentaine aux Îles, appuient à 86% l’entente de principe en médiation proposée dans la négociation de leur convention collective.

Elles rejoignent donc leurs homologues affiliées à la Centrale des syndicats du Québec qui ont déjà réglé il y a quelques semaines.

La présidente du syndicat des RSG aux Îles, Sara Vigneau, explique toutefois que le contrat de travail valide jusqu’en 2022 a été entériné par dépit puisque les gains normatifs et salariaux de 11,8% ne sont pas à la hauteur des revendications présentées au ministère de la Famille:

Elle ajoute que la pénurie de places en garderie persiste aux Îles pour de nombreux parents, même si la limite aux permis en milieux familiaux permettrait d’y ouvrir une quarantaine de places supplémentaires.

La présidente du syndicat des RSG des Îles, Sara Vigneau

Mme Vigneau doute que l’augmentation salariale consentie suffira pour attirer de nouvelles RSG:

L’entente de quatre ans est rétroactive à partir de 2019 et permet d’éviter de nouveaux moyens de pression à court terme.

Les RSG affiliées à la CSN ont tenue des journées de grève rotatives durant la négociation de leur convention collective

Sara Vigneau souligne qu’étant donné la pandémie, le vote des quelques 400 membres du Bas-St-Laurent, du Saguenay Lac St-Jean, de la Gaspésie et des Îles s’est tenu virtuellement et que le vote des 28 RSG madeliniennes n’a pas été ventilé.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire