ACTUALITES Tourisme

L’hébergement en a pris pour son rhume en juin mais l’industrie garde espoir

Publié par Raphaël Lapierre

Îles de la Madeleine

Un coup de sonde réalisé auprès des hôtels, gites et campings de l’archipel par le député Joël Arseneau, révèle que la majorité d’entre eux ont connu des pertes de l’ordre de 75 à 100 pourcent pour le mois de juin, en comparaison avec 2019.

Ces données sont toutefois provisoires et à interpréter avec discernement, considérant les grandes disparités entre les différentes entreprises.

Si la moitié des gîtes ont décidé de ne pas ouvrir leurs portes, la majorité des hôtels et camping opèrent avec une clientèle réduite en raison des différentes restrictions ayant causé des annulations et des reports de séjour.

On observe aussi une diminution de 38 % des emplois dans ce secteur, ce qui pourrait avoir des conséquences à la fois sur la pérennité des entreprises et sur la qualification pour l’assurance-emploi.

La suspension des vols d’Air Canada en septembre ainsi que le maintien des contraintes de passage font craindre de ne pas pouvoir prolonger autant qu’à l’habitude la saison touristique, alors que l’automne pourrait constituer selon lui une manière pour les entreprises de compenser leurs pertes.

Il entend réclamer un programme de soutien au gouvernement du Québec qui prendrait en compte l’iniquité entres les régions en terme de tourisme, ainsi que les réalités divergentes des entrepreneurs.

Le député prévoit aussi maintenir les demandes pour la mise en place d’un corridor sécuritaire pour accéder aux Iles.

Un bilan de fin de saison sera aussi réalisé en collaboration avec l’industrie.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire