ACTUALITES Environnement Insularité

Plan pour une économie verte: 83,1M$ pour prévenir les risques d’érosion et de submersion côtière

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette a déposé hier le Plan pour une économie verte 2030 du gouvernement du Québec.

Alors qu’on y retrouve plusieurs cibles pour l’électrification des transports, des bâtiments et pour la réduction de GES, on y voit aussi un investissement de 83,1 millions de dollars sur cinq ans dédié à la prévention des risques liés à l’érosion et la submersion des berges ainsi que des glissements de terrain.

Une bonne nouvelles selon le directeur à l’Aménagement du territoire et à l’Urbanisme de la municipalité des Îles, Serge Bourgeois, qui souligne que l’archipel est particulièrement bien outillé pour profiter de cette nouvelle enveloppe, puisque la priorisation des sites et des actions à réaliser y sont déjà bien entamées :

Le directeur à l’Aménagement du territoire et à l’Urbanisme, Serge Bourgeois

Il note que l’enveloppe réservée à la prévention contre l’érosion représente près du double de celle du premier programme de la Sécurité publique, qui avait permis de financer deux projets locaux de protection, au site historique de La Grave et le long du littoral de Cap-aux-Meules.

Crédit photo: Gino Caron

M. Bourgeois espère que la nouvelle enveloppe sera accessible par les mêmes canaux auxquels son équipe est déjà habituée en précisant qu’on s’affaire déjà, sur le plan technique, à présenter de nouvelles demandes dès l’ouverture des appels de projets :

Selon Serge Bourgeois, la route qui longe la falaise de Gros-Cap et celle de la Belle-Anse, figurent parmi les sites prioritaires à protéger contre l’érosion.


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire