ACTUALITES Politique

Réactions des élus locaux au Budget provincial 2020-2021

Publié par Antonin Valiquette

Iles de la Madeleine

Le budget provincial 2020-2021 prévoit plus de six milliard de dollars pour l’environnement, centrés sur le transport collectif et l’électrification des transports et plus de 5% d’augmentation du budget de la santé, dont 450 millions de dollars sur cinq ans pour la protection de la jeunesse.

Le gouvernement Legault prévoit aussi augmenter de cinq milliards par année, pendant dix ans, les sommes dédiées au Plan québécois des infrastructures, en plus de bonifier d’un milliard et demi de dollars l’aide médicale à domicile ainsi que l’uniformisation de la taxe scolaire, d’ici 2024.

Pour les Îles, le fonctionnement du Centre d’expertise et de gestion des risques et des incidents maritimes est reconduit pour les prochaines années avec une somme de 20 millions de dollars.

Le député provincial des Îles, Joël Arseneau, se dit déçu que le budget Girard, dévoilé mardi, se limite à une augmentation des dépenses de deux milliard de dollars pour l’environnement, en privilégiant plutôt les infrastructures.

Selon lui, les investissements de 300 millions de dollars dans la Stratégie maritime, axée sur le développement économique, devront être précisés et il espère voir une réserve, lors de l’étude des crédits, pour le remplacement du Vacancier et pour le maintien du volet croisières aux Îles :

Pour ce qui est des places en garderie, le député Arseneau estime que dans les six mille nouvelles places annoncées, plus de la moitié constitue une conversion de places privées existantes, mais salue les 181 millions destinés aux maisons d’hébergement pour les femmes victimes de violence :

De son côté, le maire des Îles Jonathan Lapierre, se réjouit des 97 millions de dollars, qui s’ajoutent au sommes annoncées au dernier pacte fiscal, pour le développement économique en régions, et qui seront versés directement aux MRC :

Le maire n’est pas surpris que la demande de 80 millions de dollars sur 10 ans, pour la protection des berges des Îles contre l’érosion, ne figure pas au budget étant donné que le mémoire signé conjointement avec le député Arseneau n’a été déposé que depuis quelques semaines, mais il continuera de faire l’objet de représentations en 2020.

L’enveloppe provinciale pour la protection des berges à travers le Québec passe de 45 à 85 millions de dollars, et impose toujours des mises de fonds importantes de la part du milieu :

Malgré les demandes des députés de l’Est du Québec, et de la Communauté maritime pour les Madelinots, le budget provincial ne prévoit pas de bonifications pour les allocations destinées à compenser les frais de voyages effectués pour des raisons de santé.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire