ACTUALITES Environnement

Restauration dunaire: Certains sites ne pourront pas être protégés contre l’érosion

photo: Attention FragÎles
Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

La planification du projet de restauration dunaire de trois ans, porté par l’Université du Québec à Rimouski et Attention FragÎles, déterminera si certains sites sont trop vulnérables pour être protégés avec des méthodes souples.

L’analyse des sites prioritaires, les méthodes de captation, ou de recharge de sable, qui seront quantifiées de façon scientifique pour en mesurer les impacts réels, ne pourront peut-être pas suffire à protéger tous les sites vulnérables à l’érosion.

La directrice d’Attention FragÎles, Marie-Ève Giroux, donne l’exemple de la Dune de l’ouest, près du Goulet, qui est déjà suivie rigoureusement et pour laquelle certaines interventions ciblées sont prévues.

Il se pourrait toutefois qu’aucune mesure ne puisse y contrer l’érosion efficacement :

Mme Giroux reprend les préoccupations soulevées au dernier Forum des partenaires Horizon 2025, pour interpeller la Communauté maritime des Îles qu’elle aimerait voir piloter l’élaboration d’un plan d’adaptation concerté par rapport aux changements climatiques :

Selon Mme Giroux, il a fallu s’adapter aux fortes et nombreuses tempêtes de vent d’automne pour maintenir à jour l’analyse des sites retenus du projet.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire