ACTUALITES Culture Environnement Municipalité

Une nouvelle piétonnière sur La Grave d’ici l’été 2021

Photo: Municipalité des Îles
Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Les habitués du secteur historique de La Grave devraient retrouver une nouvelle piétonnière dès l’été prochain selon la Municipalité des Îles, étant donné que l’ouvrage actuel a été saccagé en 2019 par l’ouragan Dorian.

En séance d’information mercredi, les responsables municipaux présentaient le modèle retenu qui implique l’installation de plus de 200 pieux vissés, de remplissage de gravier sous la portion trottoir de 225 mètres de long et un renforcement à l’aide de pierres carapaces du côté de la baie.

Photo: Municipalité des Îles

Le directeur à l’Ingénierie et aux bâtiments, Jean Hubert, souligne que malgré l’avancement du projet, les suggestions citoyennes reçues lors de la séance, comme l’utilisation de matériaux alternatifs aux pierres carapaces, seront analysées et peut-être intégrées au plan :

De son côté, le conseiller en adaptation aux changements climatiques, Félix-Antoine Langlois, ajoute que les effets de bout, qui font référence à l’accentuation de l’érosion à l’extrémité de l’ouvrage d’enrochement, serait limité par la protection anthropique du secteur :

Le conseiller en adaptation aux changements climatiques, Félix-Antoine Langlois et le directeur à l’Ingénierie, Jean Hubert

Pour l’instant, le projet est estimé à 375 mille dollars et la municipalité espère lancer cet automne l’appel d’offres aux constructeurs, qui pourraient bâtir les trottoirs de pruche en atelier durant l’hiver.

Plan technique préliminaire élaboré en partenariat avec le service d’ingénierie de la FQM, source: Municipalité des Îles

En parallèle, on démolira dans les prochaines semaines le module de jeux en forme de bateau de pirates sur La Grave, qui ne respecte plus les normes de sécurité, mais la municipalité promet de le remplacer d’ici l’été 2021.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Dans le Radar de la semaine, on »explique » que de l’ensablement nécessiterait un entretien considérable et des risques accrus… etc. Tout à fait faux! À titre d’exemple: les Pays- Bas qui ont 1400 Km de digues ont abandonné les renforcements en pierre et n’utilisent que du sable, C’est aussi vrai pour la plupart des plages d’Europe. On y pratique la Résilience plutôt que l’approche Résistance proposée pour ce projet-ci et en rechargement de la Grave. Une piétonnière bordée de sa plage naturelle comme autrefois, pour les petits et les grands, serait pratique et bien franchissable sans danger, coûterait beaucoup moins et ne détruirait pas autant le paysage.