ACTUALITES Éducation

Une première journée de grève pour les RSG des Îles

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Les 28 responsables de service de garde en milieu familial des Îles affiliées à la CSN ont fermé leurs garderies lundi, et 26 d’entre elles se mobilisaient à la Place des gens de mer dans le cadre d’une grève rotative.

La présidente du syndicat des RSG aux Îles, Sara Vigneau souligne l’unanimité de ses membres qui dénoncent d’une même voix le refus du gouvernement de leur accorder une augmentation salariale équivalente à la parité avec les éducatrices de premier échelon en CPE, dans le cadre de la négociation de leur convention collective qui dure depuis plusieurs mois.

Elle souligne qu’un conciliateur a été nommé au dossier et que de nouvelles rencontres  sont prévues cette semaine avec le comité de négociation national dans l’espoir de trouver une entente malgré l’écart important entre les demandes des syndiqués et les dernières offres déposées :

Le conseiller syndical à la CSN, Étienne David-Bellemare, souligne que sa centrale représente près de trois mille RSG au Québec dans le dossier, alors que la Centrale des Syndicats du Québec en représente près de 10 mille.

Sara Vigeau et Étienne David-Bellemare à l’activité de mobilisation des RSG

Alors que la CSQ laisse planer le recours à la grève générale illimitée à partir du 21 septembre, M. David-Bellemare affirme que les syndiqués CSN n’emboiteront pas le pas de façon automatique :

À l’heure actuelle, les 28 RSG de l’archipel offrent environ 150 places en garderie sur une possibilité de 189 places disponibles au permis, alors qu’une fermeture de garderie est prévue d’ici la fin du mois.

Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire