ACTUALITES Environnement Insularité Transport

Sentiers cyclables sécuritaires: l’AMSÉE et le comité citoyen mettent l’épaule à la roue

Îles de la Madeleine

La mobilisation citoyenne entourant le projet de développement d’un réseau cyclable sur l’archipel prend de l’ampleur.

Le comité formé à la suite du coup d’envoi donné par le propriétaire d’Éco-Vélo des Îles, Bernard Vigneault, a rapidement mis l’épaule à la roue : après avoir sondé la communauté et fait des représentations auprès de la Municipalité des Îles, une pétition a récemment été lancée.

L’initiative de l’Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale (AMSÉE), qui parraine le regroupement citoyen, se veut une façon de faire connaître le projet à la population et de gagner des appuis, explique sa porte-parole, Isabelle Lapierre.

Pour le comité, la création d’un réseau de sentiers cyclables permettrait de favoriser le transport actif, mais surtout de garantir la sécurité de ceux qui se déplacent à vélo, soit l’enjeu prioritaire dans le dossier, indique-t-elle.

Ses propos font écho auprès du résident de Cap-aux-Meules Shane Bill, qui s’implique au sein du groupe.

Le père de famille souligne qu’il trouve très dangereux de circuler sur les routes avec ses deux jeunes enfants, déplorant le manque d’aménagements.

Le comité citoyen et l’AMSÉE sont d’avis que le projet de réfection de la ligne de transport d’Hydro-Québec vers l’est constitue l’occasion rêvée de développer une piste cyclable qui suivrait le tracé du réseau électrique.

Les avantages sont nombreux, selon Isabelle Lapierre : pas besoin de déboiser davantage sur le site des travaux tandis que la société d’État dispose des servitudes pour accéder aux terrains privés concernés et d’un budget pour réinvestir dans la communauté.

De son côté, la conseillère en relations avec le milieu Laurie Sabourin signale qu’Hydro-Québec est ouverte à inclure une voie cyclable au sein du futur chantier, mais qu’il est trop tôt pour en évaluer la faisabilité.

Le comité citoyen a d’ailleurs reçu l’appui de la Municipalité des Îles vis-à-vis leurs démarches lors de la plus récente réunion du conseil, ce dont se réjouit Isabelle Lapierre, qui espère que les élus prendront part plus activement au dossier.

La pétition en ligne lancée par l’AMSÉE avait recueilli plus de 500 signatures au moment de publier cette nouvelle.


Pour l’entrevue avec Isabelle Lapierre :

Réécoutez le témoignage de Shane Bill :

Pour la réponse d’Hydro-Québec avec Laurie Sabourin :

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire