ACTUALITES Culture

En tête de ligne : Une touche madelinienne pour raconter l’histoire du pionnier André Chagnon

Publié par Raphaël Lapierre

Îles de la Madeleine

Une touche madelinienne sera bien présente dans le long-métrage En tête de ligne, coréalisé par la cinéaste originaire des Iles, Joëlle Arseneau, et son acolyte, Garance Chagnon Grégoire.

Le nouveau film raconte l’histoire de son grand père André Chagnon, pionnier des télécommunications au Québec et fondateur de Vidéotron.

La réalisatrice, Joëlle Arseneau, souligne que le lien privilégié entre sa collègue et monsieur Chagnon a permis d’aller pleinement à la rencontre de cet homme principalement connu pour ses accomplissements en affaires.

Le travail de production s’est échelonné sur environ quatre ans et comporte des entrevues mais aussi des images d’archives.

Les deux cinéastes se sont d’ailleurs rendues aux Iles en août 2018 pour filmer certains plans qui se retrouvent dans le film.

En focalisant sur l’histoire d’André Chagnon, on traite ainsi la question de la place des francophones dans le milieu des affaires, de la frénésie de la décennie 60 et de l’âge d’or du Québec Inc.

Garance Chagnon Grégoire précise qu’on s’est intéressé à l’histoire qui se cache derrière le visionnaire.

Les deux coréalisatrices mentionnent que le projet émane d’une volonté de faire mieux connaître André Chagnon et l’histoire des avancées technologiques ayant marqué le Québec à cette époque aux générations plus jeunes.

La sortie du film est prévue pour le 7 mai.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire