ACTUALITES Justice Sûreté du Québec

Justice: une enquête préliminaire demandée dans le dossier du sergent Doiron

Le porte-parole de la SQ, le sergent Claude Doiron (photo: SQ)

Îles de la Madeleine

De retour en cour cette semaine, l’ex-porte-parole pour la Sûreté du Québec pour le district Est Claude Doiron exige la tenue d’une enquête préliminaire.

Celui qui a été pendant plus de 10 ans la voix du corps policier sur les ondes fait face à trois chefs d’accusation, soit agression sexuelle, contacts sexuels et incitation à des contacts sexuels sur une personne de moins de 14 ans.

Une enquête préliminaire a lieu avant un procès et sert à ce qu’un juge détermine s’il y a suffisamment de preuves contre l’accusé pour aller de l’avant dans le dossier.

Selon des informations rapportées par Radio-Canada, l’audience est fixée au 25 avril prochain et durera uniquement une journée, au cours de laquelle un seul témoin sera entendu, c’est-à-dire la présumée victime.

Rappelons que le sergent Doiron est poursuivi pour des gestes allégués survenus à Cloridorme (en Gaspésie) en 1988, alors qu’il n’était pas à l’emploi de la SQ.

Un mandat d’arrêt contre lui avait été lancé en juin dernier après une enquête de la Direction des affaires internes du corps policier, menant à son arrestation le lendemain et à sa suspension à demi-solde.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire