ACTUALITES Économie

La région évite la catastrophe économique que laissait présager la pandémie

Source: Canva

Îles de la Madeleine

La Gaspésie et les Iles ont évité la catastrophe économique à la suite de la pandémie, révèle un récent rapport de l’Institut de recherche en économie contemporaine (l’IRÉC).

La région a notamment enregistré un gain net de 1200 emplois entre février 2020 et mars 2022, qui s’accompagne d’une baisse du taux de chômage sur la même période, établi à 12,1 %.

Données : Statistique Canada // Tableau : IRÉC

De plus, au terme de deux ans, le nombre d’ouvertures d’entreprises a dépassé le nombre de fermetures, qui avait d’ailleurs triplé dans les premiers mois de la crise sanitaire.

Toutefois, la situation demeure précaire selon le directeur général de l’IRÉC, Robert Laplante, en raison d’une hausse des postes vacants.

Les besoins en main-d’œuvre ont fait bondir le salaire moyen des emplois vacants de 1,35 $/h, chiffré à 20,10 $/h en date de février 2022.

Robert Laplante, dg de l’IRÉC (source photo: site Internet de l’IRÉC)

Alourdi par les phénomènes de rareté et de pénurie de main-d’œuvre, le taux d’activités en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, qui représente la proportion de citoyens actifs sur le marché du travail, demeure inférieur à celui de la province, signale Robert Plante.

Tableau : Laurence Dami-Houle // Données : Statistique Canada, MEI

Il note également une diminution des emplois dans les services publics et de la fabrication au profit des domaines de la construction, des services aux ménages (ex. plomberie, électricité, aide à domicile) et des services moteurs (ex. bureau d’ingénieurs, firme de technologues spécialisés).

Le portrait régional de l’IRÉC a été commandé par la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et le Centre de formation économique du Fond de solidarité de la FTQ.


Pour réécouter l’entrevue intégrale :

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire