ACTUALITES Politique

Mairie des Iles : Antonin Valiquette est le choix des madelinots

Antonin Valiquette (photo: CFIM)

Îles de la Madeleine

C’est finalement Antonin Valiquette qui a aura été le choix des électeurs madelinots dans le cadre de la partielle à la mairie.

(Photo : CFIM)

L’ex-journaliste et directeur de la Chambre de commerce des Iles qui sautait dans l’arène politique pour la première fois occupera aussi la fonction de président de la communauté maritime jusqu’à l’automne 2025.

Avec un taux de participation frôlant les 45 pourcents, le candidat gagnant obtient un mandat clair dans l’ensemble des villages de l’archipel, ayant récolté 3200 votes, soit près de 66 pourcents des suffrages exprimés.

C’est avec beaucoup d’humilité que monsieur Valiquette interprète le résultat de l’élection et entame son mandat.

Deuxième avec 1591 votes en sa faveur, le candidat Nicolas Arseneau se disait serein en soirée dimanche, lui qui tentait une seconde fois de se faire élire comme maire après avoir terminé 3e à l’élection de 2013.

Nicolas Arseneau (Photo : CFIM )

Il souhaite maintenant voir Antonin Valiquette démontrer de l’écoute et une attention particulière envers les personnes plus vulnérables.

Les deux autres candidats dans le cadre de la partielle, Steve Chevarie et Kaven Langford ont dû rapidement concéder la victoire, ayant obtenu respectivement 35 et 30 votes.

Steve Chevarie (photo: CFIM)

Ils ont tous les deux souligné que l’expérience avait été enrichissante.

Kaven Langford (Photo : CFIM)

Ce sont 4877 citoyens et citoyennes des Iles qui se sont exprimés dans le cadre de l’élection, soit environ 600 de plus qu’en 2021.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Avec 55% d’abstention, c’est une majorité de Madelinots qui ont rejetté les candidats à la mairie. C’est une défaite pour la démocratie, puisque nous n’avons pas eu notre mot à dire sur le choix des candidats. Encore une fois, le choix nous a été imposé, laissant la population choisir le moins pire. Le nouveau maire et ancien DG de la chambre de commerces des Îles n’a donc pas la pleine légitimité de parler en tant que représentant des Madelinots. C’est en tout cas ce qu’une majorité (55%) pensent, et ils ont eu raison d’exprimer leurs mécontentements ainsi. Une suite à cette saga s’impose.