ACTUALITES Insularité Jeunes

Places en garderie : des besoins qui évoluent en phase avec la croissance démographique et économique

Publié par Raphaël Lapierre

Îles de la Madeleine

Les résultats de la mise à jour de l’Étude complémentaire sur les besoins en service de garde à la petite enfance aux Iles permettent d’espérer une nette amélioration de la situation entourant les milieux de garde, si les projets déposés au ministère sont acceptés.

Les nouvelles données démontrent que l’écart entre les besoins et le nombre de places offertes est passé de 82 à 138 depuis l’étude initiale de 2019.

André St-Onge, de l’équipe du Développement social, précise que la diminution des places offertes en milieu familial, le bilan migratoire et l’augmentation marquée du nombre des naissances expliquent cet écart.

L’étude évalue les besoins du milieu à 425 places au total en date du 30 septembre 2021 alors que l’agrandissement au CPE La Ramée, l’ouverture d’un nouveau milieu familial et deux projets déposés totalisant 42 nouvelles places pourraient augmenter l’offre à 404 places sur le territoire.

Le CPE Chez Ma Tante prévoit aussi intensifier ses efforts pour recruter des nouvelles responsables en milieu familial pour remettre en service 53 places attribuées qui sont non utilisées, faute de milieux.

Pour M. St-Onge, le rehaussement de l’offre en service de garde est nécessaire face à l’ampleur du défi démographique qui guette les Iles.

S’il voit d’un bon œil la volonté gouvernementale d’offrir une place pour chaque enfant, André St-Onge soutient que l’archipel devra faire valoir les particularités insulaires de manière à obtenir des places en amont des besoins engendrés par la croissance démographique.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire