ACTUALITES Covid-19 Santé Sécurité publique

Qui a la permission de se rendre en zone jaune?

Publié par Antonin Valiquette

Îles de la Madeleine

Le gouvernement Legault a publié jeudi l’arrêté du décret qui interdit depuis jeudi les déplacements des zones rouges et oranges vers les zones jaunes.

On y remarque une dizaine d’exceptions.

Les déplacements en zone jaune sont autorisés pour toutes personnes qui y possèdent une résidence principale ou secondaire.

Dans le cas d’une résidence secondaire, le décret ne permet le déplacement qu’à condition que ce soit pour en assurer l’entretien.

Il est aussi permis de se déplacer pour transporter des biens ou pour des raisons humanitaires ou encore pour recevoir ou donner des soins de santé.

De plus, les déplacements sont autorisés pour ceux qui travaillent ou qui fréquentent un établissement d’enseignement  dans la zone jaune.

Le droit de se déplacer en zone jaune s’étend également aux transporteurs de marchandises en transit au Québec ainsi qu’à ceux qui doivent se conformer à une ordonnance juridique, comme par exemple l’exercice des droits de garde partagée.

L’arrêté impose un isolement  de 14 jours à domicile pour les gens qui reviennent chez eux.

Un directeur de Santé publique ou un médecin a toutefois le pouvoir d’autoriser un passage en zone jaune aux conditions qu’il ou elle détermine.

La ministre de la Sécurité publique a déjà indiqué qu’elle n’avait pas l’intention de faire ériger des barrages policier pour contrôler systématiquement les motifs de déplacements des voyageurs.

Toutefois, si les autorités rencontrent une personne en situation d’irrégularité pour une raison ou pour une autre, des amendes pourraient être imposées pour la violation de l’arrêté ministériel.

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire