ACTUALITES Culture Divers Insularité

Appartenance religieuse en baisse, aux Îles comme au Québec

Îles de la Madeleine

L’appartenance religieuse a connu une décroissance significative sur l’archipel au cours des deux dernières décennies, selon des données publiées à la fin octobre.

Alors que moins de 1 % des Madelinots et Madeliniennes ne déclaraient aucune affiliation religieuse au recensement de 2001, ce chiffre atteint presque 12 % en 2021.

Cette tendance se reflète notamment dans l’appartenance déclarée à l’Église catholique, qui domine toutefois encore le paysage spirituel madelinot, et ce, malgré une baisse de 14 % du nombre de pratiquantes et pratiquants déclarés pour cette même période.

Le curé catholique Pyrrhus Hervé Agonhossou (photo: CFIM)

Le père Pyrrhus Hervé Agonhossou, qui officie aux Îles depuis bientôt cinq ans, reconnaît que les jeunes participent moins qu’avant aux activités religieuses, mais estime néanmoins qu’il y a une différence à faire entre la foi et la pratique.

Pour ce qui est de l’Église anglicane aux Îles, le nombre de personnes pratiquantes a baissé d’environ un tiers sur vingt ans, ce qui ne surprend pas l’évêque du diocèse de Québec, Bruce Myers.

L’évêque anglican Bruce Myers (photo: CFIM)

Il est cependant d’avis que le contexte actuel de la foi, tant sur l’archipel qu’ailleurs au pays, peut mener à davantage de collaboration entre les églises de différentes confessions.

Notons que selon les données du dernier recensement fédéral, la baisse du nombre de croyantes et croyants déclarés est moindre aux Îles (environ 11 %) qu’en moyenne ailleurs au Québec (environ 21 %).

 


Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

For the interview conducted in english:

Consultez nos archives


Écoutez CFIM sur votre téléphone intelligent avec l'application ARCQ

   

Ligne éditoriale CFIM

Laisser un commentaire