Dernières nouvelles

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Neuf cas actifs en Gaspésie et aux Iles

En date de vendredi, on dénombre neuf cas actifs de COVID-19 en Gaspésie et aux Iles, un bon de quatre depuis hier.

Deux de ceux-ci sont répertoriés dans la MRC d’Avignon, l’un dans la MRC de Côte-de-Gaspé et le dernier détient son adresse permanente aux Iles, mais n’est pas physiquement sur le territoire.

La direction régionale de santé publique confirme avoir réalisé un peu plus de 19 mille tests de dépistage sur le territoire depuis le mois de mars, dont 1500 depuis vendredi dernier.

Au Québec, 297 nouveaux cas sont recensés aujourd’hui, pour un total de 2 mille 647 cas actifs, tandis qu’on ne dénombre aucun nouveau décès.

ACTUALITES Sécurité publique Sûreté du Québec Transport

Opération policière pour lutter contre la distraction au volant

À compter d’aujourd’hui et jusqu’à jeudi prochain, la Sûreté du Québec accentuera sa présence sur les routes de la province afin d’intervenir particulièrement auprès des conducteurs distraits par leur appareils numériques.

Le sergent Claude Doiron rappelle que la distraction au volant se trouve aujourd’hui en deuxième position, derrière la vitesse excessive, au rang des causes d’accidents de la route mortels ou avec blessures graves :

Il rappelle également qu’une première offense occasionne une amende allant de 300 à 600 dollars, en plus d’une suspension temporaire de permis de conduire.

L’agent d’information au service des communications et de la prévention, le sergent Claude Doiron

Cette peine peut doubler en cas d’une récidive à l’intérieur de deux ans.

ACTUALITES Divers Emploi

Les revendications des RSG sont un enjeu d’égalité, selon la Table de concertation des groupes de femmes

Avec la collaboration de CIEU-FM.

La Table de concertation des groupes de femmes considère la valorisation des responsables en service de garde comme un enjeu d’égalité homme-femme.

En marge des manifestations survenues dans le cadre de la grève des responsables de service de garde en milieu familial plus tôt cette semaine, l’agente de projet à la Table, Catherine Cyr Wright, soulignait que les femmes sont grandement majoritaires dans ce type d’emploi.

À titre d’exemple, aux Iles-de-la-Madeleine, la totalité des 28 services de garde en milieu familial sont opérés par des femmes, alors que selon le syndicat affilié à la CSN, certaines songeraient à fermer leur porte tandis que les conditions de travail rebuteraient la relève.

Selon Catherine Cyr-Wright, les femmes qui occupent ces emplois le font souvent par amour et par passion.

Elle croit que le gouvernement est totalement conscient de cette situation et qu’il s’agit d’un facteur lorsque vient le temps de négocier les salaires accordés.

Par ailleurs, la Table de concertation des groupes de femme signale que le manque criant de places en garderie nuit aux mères qui veulent faire un retour au travail.

ACTUALITES Covid-19 Transport

Malgré une réduction de la clientèle, la gratuité a été une réussite selon la RÉGIM

Dans un contexte sanitaire sans précédent, les usagers des services de transports de la Régie intermunicipale Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine ont répondu présents au cours des mois de juillet et août.

Après avoir instauré temporairement la gratuité afin d’amoindrir la baisse d’achalandage anticipée, la Régie présente des chiffres comparables à 2019 pour l’été 2020, avec une diminution des entrées de l’ordre de 22%.

La directrice générale de la RÉGIM, Marie-Andrée Pichette, considère que l’initiative qui visait à maintenir un lien avec la clientèle a porté fruit, donnant l’exemple des Iles, où l’on observe 19 embarquements de moins.

La perte de revenu en provenance de la vente de billets se chiffre à environ 10 mille dollars, puisés à même le surplus accumulé de la Régie et dans les économies réalisées par une réduction des frais d’administration.

Madame Pichette rappelle que la part qui revient aux usagers n’est pas la principale source de financement de la RÉGÎM, qui est subventionnée par le ministère des Transports et qui reçoit la taxe d’assise sur l’essence d’un sous par litre consommé sur le territoire.

L’organisation a aussi présenté un budget 2021 estimé à un peu plus de 3,1 millions de dollars, soit une majoration d’environ 100 mille dollars par rapport à l’année en cours.

La régie emploie 7 personnes à temps plein, ce qui exclut les conducteurs d’autobus qui sont engagés par l’entreprise qui obtient le contrat de service pour le transport.

ACTUALITES Covid-19 Politique

Accord sur la relance sécuritaire: Une nouvelle prestation pour les travailleurs qui ne se sont pas qualifiés à l’assurance-emploi

En conférence de presse mercredi, la députée fédérale du comté Gaspésie-les Îles et ministre du Revenu national, Diane Lebourhillier, annonçait les sommes allouées aux provinces par Ottawa pour lutter contre la pandémie.

En vertu de l’accord sur la Relance sécuritaire, ce sont 19 milliards de dollars qui iront aux provinces, dont plus de 3 milliards au Québec, qui définissent elle-même les priorités d’actions qui seront ainsi financées.

La ministre souligne que parmi les sept priorités du Québec, on retrouve le financement de congés de maladie payés pour les travailleurs qui n’y ont pas droit et l’acquisition de matériel et de ressources de dépistage :

Mme Lebouthillier ajoute que les prestataires d’assurance-emploi seront redirigés vers le programme habituel avec le retrait de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), mais que la nouvelle Prestation canadienne de relance économique (PCRE) sera lancée suite au discours du Trône du 23 septembre :

Cette mesure fournira 400 dollars par semaine, pour un maximum de 26 semaines, aux travailleurs qui sont à la recherche d’un emploi, incluant les travailleurs autonomes.

ACTUALITES Transport

Acquisition officielle du Villa de Teror par Ottawa: La CTMA participera à la préparation du navire

Transports Canada confirme l’acquisition du prochain traversier des Madelinots, le Villa de Teror, pour 155 millions de dollars auprès de l’armateur espagnol Naviera de Melenara.

D’ici son entrée en fonction en juin prochain pour assurer la desserte Cap-aux-Meules Souris, en attendant la livraison du traversier permanent qui devrait être livré par le chantier naval Davie en 2026, le Villa de Teror devra subir des travaux de mise aux normes de navigation canadienne.

Le directeur de la CTMA, Emmanuel Aucoin, explique que la coopérative agira à titre de consultante d’ici la mise en service du navire, qui portera le nom de NM Madeleine 2, en plus d’aller le chercher en Europe d’ici la fin de l’hiver, une fois les travaux en cale sèche complétés:

Le DG de la CTMA, Emmanuel Aucoin, qualifie d’excellente nouvelle l’acquisition du Villa de Teror pour remplacer le Madeleine

Emmanuel Aucoin ajoute que le navire a déjà fait l’objet d’inspections techniques par ses experts, en plus d’avoir fait ses preuves en naviguant depuis deux ans dans la mer Méditerranée :

En calculant le coût des travaux d’ajustements aux températures froides du golfe et le taux de change avec l’Euro, les frais d’acquisition du navire pourraient se rapprocher des estimations de juillet, chiffrées à près de 170 millions de dollars.

ACTUALITES Covid-19 Pêche

Le MPO invite les pêcheurs a déposer une demande dans ses programmes d’urgence avant l’échéance

Pêches et Océans Canada rappelle aux pêcheurs propriétaires d’un permis commercial qu’ils ont jusqu’à lundi pour déposer une demande aux programmes de subvention ou de prestation liés à la Covid-19.

La prestation aux pêcheurs, qui compense jusqu’à 75% des pertes de revenus en 2020 lorsqu’une diminution d’au moins 25% est démontrée en comparant avec 2018 ou avec 2019, est toujours accessible aux pêcheurs même s’ils reçoivent actuellement des prestations d’assurance-emploi.

La sous-ministre adjointe à Pêches et Océans, Sylvie Lapointe, souligne que l’accès à la prestation pourrait se faire en deux temps pour les demandeurs, selon la capacité de fournir l’ensemble des renseignement financiers exigés:

Pour ce qui est de la subvention non remboursable d’un maximum de 10 mille dollars, la date limite pour en faire la demande est la même.

Elle est calculée sur la base des revenus et des pertes réelles des pêcheurs :

Ni le programme de prestation, ni celui de subvention n’est accessible aux aide-pêcheurs salariés et les pêcheurs détenteurs de permis commercial ne doivent pas avoir reçu de soutien du compte d’urgence aux entreprises.

Même si un demandeur détient plusieurs permis de pêche, il ne peut soumettre qu’une seule demande de subvention.

ACTUALITES Énergie Environnement

Enjeux de la phase d’assemblage des éoliennes de la Dune-du-Nord

Avec l’arrivée des dernières composantes des éoliennes jeudi, livrées par le turbinier Enercon, le consortium contracteur C.E.R pourra ensuite procéder à l’assemblage par étapes des tours de vent sur la Dune-du-Nord.

Le chargé de projet, Hugo Bouchard, explique qu’en raison de l’aire de travail restreinte aménagée sur le site, étant donné le statut d’habitat floristique protégé, les six pales de 63 mètres et les tours de 86 mètres seront acheminées séparément depuis le quai de Cap-aux-Meules :

Il s’attend à terminer l’installation d’ici la mi-octobre pour une mise en service dans les jours suivants, en précisant que le reste des composantes du parc sont installées et que le branchement du réseau collecteur de la sous-station au réseau d’Hydro-Québec a été réalisé à la fin août.

Une fois les étapes d’assemblage au sol complétées, les quarts de travail sur le chantier seront divisés en demi-journées afin de profiter de chaque accalmie de vent au cours des prochaines semaines :

Suite à une demande formulée auprès de la municipalité  et du ministère québécois des Transports, une partie de buttereau sur un terrain privé en face du chemin du débarcadère a été repoussée afin de permettre le virage de l’imposant camion de livraison.

ACTUALITES Environnement Insularité

Le Comité ZIP présente sa nouvelle directrice Karine Rioux

Le comité ZIP des Iles procède à l’embauche de Karine Rioux à titre de directrice de l’organisation.

Elle succède à Sylvette Leblanc, qui assurait les fonctions par intérim depuis janvier 2020.

Originaire de Rimouski, la géographe spécialisée en géomorphologie et hydrologie entend mettre à profit son expérience dans les milieux insulaires du Nunavut où elle a notamment travaillé sur les processus d’érosion et la qualité de l’eau.

Ralentie par le contexte sanitaire, l’équipe du comité ZIP devra finaliser le Plan de gestion intégrée régional de la TCR des Iles qui sera déposé vers la mi-octobre, de même que développer le Plan de restauration des milieux humides et hydriques.

Sa nouvelle directrice, Karine Rioux, préconise une approche intégrée de concertation, alors que son expérience en enseignement lui fournit des outils pour coordonner des projets et œuvrer avec pédagogie.

Le conseil d’administration du comité ZIP des Iles devrait se réunir d’ici la fin du mois de septembre afin de planifier la prochaine saison d’activités.

L’assemblée générale annuelle est prévue pour le début du mois d’octobre, en formule présentielle ou à distance, selon la situation sanitaire qui prévaudra aux Iles au moment de sa tenue.

ACTUALITES Santé

Le CISSS des Îles anticipe un déficit budgétaire de presque 3M$ pour l’année en cours

Le CISSS des Îles anticipe un déficit budgétaire de 2,7 millions de dollars pour l’exercice 2020-2021 après deux trimestres.

À l’instar des autres établissements de la province, le CISSS des Îles continue d’éprouver des difficultés de recrutement, ce qui l’oblige à recourir à de la main d’œuvre indépendante auprès d’agences de placement de personnel.

La PDG, Jasmine Martineau, souligne que des 2,1 millions de dollars prévus cette année pour le recours à cette main d’œuvre temporaire, souvent constituée d’infirmières et de préposées aux bénéficiaires, certaines économies d’heures ont néanmoins permis de compenser en partie le déficit:

L’autre moitié du déficit anticipé s’explique par l’application de nouveaux programmes de services exigés par le gouvernement du Québec, mais pour lesquels les sommes annoncées n’ont pas encore été confirmées à l’établissement.

Mme Martineau donne en exemple le programme de prise en charge des troubles de développement des enfants de 0 à 5 ans, Agir Tôt :

Elle souligne également qu’un programme d’hébergement dans la communauté pour les personnes avec des déficiences physiques ou intellectuelles, ou encore atteintes du spectre de l’autisme, est en cours d’élaboration.

La PDG du CISSS, Jasmine Martineau et le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant, lors de l’annonce du programme Agir tôt aux Îles en juillet 2019

On annonçait également à la réunion du conseil d’administration de lundi la nomination d’Emmanuelle Huot au poste de responsable du département de pharmacie, en remplacement du départ à la retraite de Raynald Tremblay.

Aussi, suite au départ de Céline Cummings il y a quelques semaines, l’affichage du poste de chef de service au CHSLD Eudore-Labrie se terminait vendredi et une ressource intérimaire actuellement en place permet de respecter les exigences du plan de préparation gouvernemental contre une deuxième vague de Covid-19, selon Jasmine Martineau.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : La région demeure au palier vert

La région sociosanitaire de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine demeure au palier vert du système d’alertes régionales instauré la semaine dernière par le gouvernement du Québec.

Il en va de même pour l’ensemble des MRC du territoire, dont la communauté maritime des Iles-de-la-Madeleine.

Cette décision s’explique notamment par la stabilité actuelle de l’épidémiologie de la région, précise la direction régionale de santé publique.

Malgré un risque de transmission faible dans la communauté, l’organisation rappelle que le niveau vert renvoie à une vigilance constante quant aux consignes sanitaires en vigueur telles que la distanciation physique, l’étiquette respiratoire et le lavage des mains.

Les paliers d’alerte sont établis suivant les recommandations des autorités de santé publique, qui font une analyse régulière de la situation en fonction du portrait local de l’épidémie, du contrôle de la transmission et de la capacité du système de soins.

Le Bas-Saint-Laurent, l’Estrie, la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Montréal, la Montérégie, Laval ainsi que l’Outaouais sont présentement au deuxième niveau d’alerte, soit le palier jaune.

ACTUALITES Insularité Politique

Les particularités insulaires seront au programme du député Arseneau cet automne

Alors que la session parlementaire débutait mardi à Québec, le député des Iles, Joël Arseneau, entend faire reconnaitre les particularités insulaires par le gouvernement dans tous les dossiers qui touchent l’archipel.

Les difficultés de déplacement entre les Iles-de-la-Madeleine et le Québec continental, en raison des restrictions imposées par les provinces atlantiques, demeurent une question prioritaire pour le député.

Il implore le premier-ministre, François Legault, de prendre lui-même en charge le dossier et de formuler des demandes officielles auprès de ses homologues, un premier pas pour en arriver à une entente garantissant la sécurité des madelinots.

Monsieur Arseneau s’inquiète par ailleurs des tergiversations entourant le câble sous-marin d’Hydro-Québec qui, en plus d’assurer la sécurité énergétique de l’archipel, se voulait aussi la solution priorisée pour répondre à la vulnérabilité des télécommunications.

Pour ce qui est des pertes causées par la pandémie au sein de l’industrie touristique, qui a vu le nombre de visiteurs plafonner autour de 25 mille, il portera les revendications de Tourisme Iles-de-la-Madeleine, qui réalisera un bilan à la fin du mois de septembre.

Le député prévoit finalement poursuivre ses efforts afin d’obtenir une commission parlementaire sur la question du transport aérien en région, afin d’en débattre de manière publique et transparente.

ACTUALITES Covid-19 Éducation

Reprise graduelle des activités parascolaires à l’École Polyvalente des Îles

Conformément à l’annonce du ministre de l’Éducation la semaine dernière, les activités sportives en parascolaire, qui ont lieu après les classes, reprennent cette semaine à la Polyvalente des Îles.

La consigne impose un maximum de deux activités sportives par jeune qui fera ainsi partie de trois groupes stables, comptant les mêmes camarades dans chaque groupe, incluant le groupe classe dans lequel l’élève suit l’ensemble de ses cours.

La directrice du Centre de services scolaire des Îles, Brigitte Aucoin, annonce la reprise depuis lundi des activités de volleyball, de badminton, d’entrainement au Centre d’activités physique, de kitesurf et de golf, en ajoutant que les activités du midi ne reprendront que la semaine prochaine :

Les activités de location du gymnase, comme le cheerleading ou l’école de cirque, ne sont pas calculées dans la limite des groupes stables pour un jeune, puisqu’elles sortent du cadre scolaire.

Selon Mme Aucoin, les élèves de la Polyvalente respectent assez bien les consignes sanitaires de base, à l’exception de la distanciation physique qui doit souvent faire l’objet de rappels de la part des surveillants.

La directrice du Centre de services scolaire des Îles, Brigitte Aucoin

Elle en appelle à la compréhension des jeunes et des parents qui doivent subir certaines contraintes depuis la rentrée, comme l’annulation de certains choix de cours pour respecter l’uniformité des groupes et l’interdiction de changer d’autobus :

Brigitte Aucoin souligne qu’un protocole d’urgence prévoyant une reprise immédiate des cours dans une formule à distance, advenant une fermeture causée par une éclosion, a été envoyé mardi au ministère pour approbation.

 

ACTUALITES Politique

Le candidat bloquiste Guy Bernatchez prépare le terrain en vue des prochaines élections

Nouvellement investit comme candidat du Bloc québécois dans le comté Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, Guy Bernatchez était en visite sur l’archipel cette fin de semaine dans le cadre de sa tournée de la circonscription.

Il en a profité pour aller à la rencontre des sympathisants de son parti en plus de discuter avec l’Association des chasseurs de phoques intra-québec ainsi que l’équipe du Musée de la mer en lien avec la démolition des infrastructures du Rocher aux oiseaux.

Monsieur Bernatchez croit durement que le Bloc Québécois est le véhicule approprié pour porter la voix des régions à Ottawa, citant en exemple la plateforme du parti, qui inclut de mener une consultation pancanadienne sur la chasse aux phoques afin de documenter l’appui de la population.

Le candidat a aussi visité certains lieux publics de l’archipel en plus de prendre part à un tournoi de golf caritatif pour l’Opération Enfant-soleil.

Après avoir échoué de peu à ravir le comté à la ministre Lebouthillier en 2019, terminant à peine 600 voix derrière elle, il entend profiter de tout le travail effectué depuis dans le comté, advenant une élection.

S’il estime peu probable de voir le gouvernement Trudeau être renversé par les partis d’opposition cet automne, Guy Bernatchez se dit prêt à retourner en campagne électorale à tout moment.

Il souligne que les mandats d’un gouvernement minoritaire s’étirent rarement au-delà de deux ans et que le premier ministre pourrait être tenté par un déclanchement précipité, advenant une sortie de la crise sanitaire.

ACTUALITES Pêche

Le RPPCI devient finalement membre de l’Alliance des pêcheurs professionnels du Québec

Le Rassemblement des pêcheurs et pêcheuses des côtes des Îles (RPPCÎ) fera officiellement partie de l’Alliance des pêcheurs professionnels du Québec (APPQ).

Moyennant une cotisation de 5000$ plutôt que de 18 000$, tel qu’initialement exigée, le Rassemblement recevra une part de financement annuel de 35 000$ qui couvrira essentiellement ses frais de déplacements et de représentations auprès des instances gouvernementales.

Le président du RPPCI, Charles Poirier, souligne toutefois que son organisation demeure à l’écart de la gouvernance de l’Alliance nationale :

Le RPPCÎ dit aussi être en attente d’une annonce de financement à partir du Fonds fédéral-provincial des pêches du Québec pour la poursuite de ses travaux de recherche sur la température de l’eau et sur le taux de protéines du homard au printemps.

Le président du RPPCÎ, Charles Poirier

Entamé il y a quatre ans, le projet qui emploie le centre de recherche Merinov consiste à implanter jusqu’à cinq bouées autour des Îles, alors qu’on en compte actuellement deux opérationnelles, en plus d’effectuer des sorties en mer pour des prélèvements visant à déterminer la date optimale pour la mise à l’eau des cages à chaque saison.

Advenant un financement du Fonds des pêches de 315 000$ sur deux ans, le RPPCI espère que la période de cueillette de données sera suffisante pour convaincre les scientifiques de Pêches et Océans Canada de s’y fier pour ses mesures de gestion, en les incluant dans le processus auprès du comité consultatif de la zone 22 sur une base régulière :

Charles Poirier mentionne aussi l’acquisition au printemps du M.France au coût de 80 000$ dollars, un bateau de pêche au homard de 35 pieds qui a été loué durant près de 4 semaines de pêches par ses membres.

Le MFrance a été acquis du pêcheur Mario Poirier par le RPPCÎ

Le bateau se nomme maintenant le RPPCI et servira aussi aux sorties en mer du côté nord de l’archipel au printemps dans le cadre du projet de recherche avec Merinov :

Cette année, le Rassemblement a obtenu près de 135 000 livres en allocation de crabe des neiges dans les zones 12 et 12F, que des membres sont allés pêcher pour remettre 75 sous la livre à l’association.

Ce revenu permettra notamment au RPPCÎ d’assumer les dépenses liées à sa masse salariale ainsi que celles liées à une part du projet de recherche, le cas échéant :

Le président du Rassemblement souligne que l’organisation entend mener à terme ses dossiers actuels avant de s’engager dans d’autres projets, comme par exemple le développement d’une application de journal de bord électronique locale.

Au moment de son Assemblée générale annuelle, jeudi dernier, le RPPCI comptait officiellement 182 membres.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Le nombre de cas actifs a doublé au cours du week-end

Le dernier bilan de la direction régionale de santé publique révèle qu’on dénombre six personnes dont l’adresse de résidence principale est répertoriée en Gaspésie qui ont été testées positives à la COVID-19.

Deux des trois nouveaux cas survenus au cours de la fin de semaine ne sont toutefois pas présentement dans la région, bien qu’ils soient inscrits au bilan en raison de leur adresse permanente.

Les enquêtes épidémiologiques sont en cours pour déterminer le contexte de la contamination et le réseau de contacts des personnes infectées.

Sur les 221 cas confirmés en Gaspésie et aux iles depuis le début de la pandémie, le nombre de guérisons et de décès demeure inchangé, s’établissant respectivement à 206 et 9.

Par ailleurs, on recense 276 nouveaux cas depuis hier dans la province, qui compte présentement plus de 2000 cas actifs, un sommet depuis le début du mois de juillet

ACTUALITES Éducation

Une première journée de grève pour les RSG des Îles

Les 28 responsables de service de garde en milieu familial des Îles affiliées à la CSN ont fermé leurs garderies lundi, et 26 d’entre elles se mobilisaient à la Place des gens de mer dans le cadre d’une grève rotative.

La présidente du syndicat des RSG aux Îles, Sara Vigneau souligne l’unanimité de ses membres qui dénoncent d’une même voix le refus du gouvernement de leur accorder une augmentation salariale équivalente à la parité avec les éducatrices de premier échelon en CPE, dans le cadre de la négociation de leur convention collective qui dure depuis plusieurs mois.

Elle souligne qu’un conciliateur a été nommé au dossier et que de nouvelles rencontres  sont prévues cette semaine avec le comité de négociation national dans l’espoir de trouver une entente malgré l’écart important entre les demandes des syndiqués et les dernières offres déposées :

Le conseiller syndical à la CSN, Étienne David-Bellemare, souligne que sa centrale représente près de trois mille RSG au Québec dans le dossier, alors que la Centrale des Syndicats du Québec en représente près de 10 mille.

Sara Vigeau et Étienne David-Bellemare à l’activité de mobilisation des RSG

Alors que la CSQ laisse planer le recours à la grève générale illimitée à partir du 21 septembre, M. David-Bellemare affirme que les syndiqués CSN n’emboiteront pas le pas de façon automatique :

À l’heure actuelle, les 28 RSG de l’archipel offrent environ 150 places en garderie sur une possibilité de 189 places disponibles au permis, alors qu’une fermeture de garderie est prévue d’ici la fin du mois.

ACTUALITES Covid-19 Santé

Système d’alertes régionales Covid-19: Le maire Lapierre et le député Arseneau estiment avoir été entendus

Le maire et le député des Îles saluent la décision de la Santé publique régionale de reconnaître l’archipel avec un code d’alertes épidémiologique distinct du reste du territoire gaspésien.

Le système d’alertes régionales à quatre paliers présenté par Québec la semaine dernière

Le maire Jonathan Lapierre souligne que cette distinction permettra de renforcer l’argumentaire pour un libre accès des Madelinots aux provinces maritimes voisines, advenant un maintien de l’archipel dans la zone verte du système à quatre paliers, même en cas d’éclosions en Gaspésie.

De son côté, le député Arseneau affirme que la décision tombe sous le sens.

Il estime que l’objectif de responsabiliser les citoyens par rapport au respect des consignes sanitaires afin d’éviter une nouvelle propagation de la Covid-19 passe par une information juste du profil épidémiologique d’un territoire :

Les deux élus exigeaient du ministère de la Santé la semaine dernière que le système d’alerte régional sur la progression de l’épidémie sépare l’archipel du reste de la région, soulignant qu’il serait injuste de confiner une communauté pour une éclosion de covid-19 à plus de 200 km de distance.

ACTUALITES Sports

Alexis Loiseau est fin prêt pour sa première saison derrière le banc de l’Océanic

L’ex-hockeyeur Alexis Loiseau a été nommé entraineur adjoint de l’Océanic de Rimouski, dans la Ligue de hockey junior-majeur du Québec.

Retraité comme joueur en octobre 2019, le madelinot se dit chanceux d’avoir l’occasion d’exercer ce rôle avec l’équipe avec laquelle il a passé l’entièreté de son stage junior, dont un an comme capitaine.

Il entend mettre à profit son expérience comme joueur tant dans les circuits nord-américains qu’européens, afin d’aider les jeunes hockeyeurs à progresser et à comprendre les défis qui se présenteront à eux.

Il conservera aussi ses fonctions de directeur du développement des joueurs, qu’il occupe depuis un peu moins d’un an.

Alexis Loiseau explique que cette occasion de passer derrière le banc était inattendue et qu’il poursuivra tout de même ses études à distance en administration.

Malgré la forte probabilité de voir le meilleur joueur de l’Océanic, Alexis Lafrenière, s’aligner avec les Rangers de New York dans la Ligue nationale de hockey la saison prochaine, il affirme avoir confiance en la structure et la composition de son équipe.

ACTUALITES Covid-19 Éducation

Covid-19: Le syndicat des enseignants du cégep demande le support de la direction face à une surcharge de travail

La Fédération des enseignants de Cégep affiliée à la Centrale des Syndicats du Québec exige des directions d’établissement qu’elles allouent la juste part des fonds versés par Québec à l’allègement des tâches enseignantes.

Sa présidente, Lucie Piché, estime que la planification des cours donnés à distance impose un alourdissement aux professeurs et suggère de réduire la taille des groupes, d’embaucher des effectifs supplémentaires et de transformer des tâches partielles en temps complet pour palier au problème.

La présidente de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep à la CSQ, Lucie Piché

Mme Piché exige l’assurance qu’une part des fonds alloués par la ministre Danielle McCann cet été serve tel que promis à l’amélioration des conditions de travail des enseignants et non seulement à des aménagements matériels.

Elle dénonce notamment le retrait d’une reconnaissance de la surcharge de travail liée aux cours à distance, en donnant l’exemple du campus des Îles :

De son côté, la présidente du syndicat des enseignants du campus des Îles, Anouk Olscamp, demande à la direction d’octroyer d’avantage de libérations aux enseignants, en vertu du nombre de cours et d’élèves à leur charge dans un contexte complexe de cours hybrides donnés en présence et à distance.

La présidente du syndicat des enseignants du campus des Îles, Anouk Olscamp

Elle ajoute que des rencontres de préparation pour la session d’hiver sont prévues à court terme afin d’en discuter :

Selon la FEC-CSQ, ce serait près de 36 millions de dollars qui auraient été consentis par Québec aux cégeps, en août, destinés spécifiquement à l’encadrement et au soutien pédagogique pour l’année à venir.

La Fédération des cégeps chiffrerait les besoins à 60 millions pour la période du printemps, dont 10% pour les tâches enseignantes.

ACTUALITES Covid-19 Santé

Systèmes d’alertes distincts pour les MRC: Les Îles auront leur propre code de couleur

Les MRC du Québec, incluant celle des Îles, auront leur code d’alerte distinct, allant du vert au rouge, selon l’évolution des profils épidémiologiques locaux.

La décision de faire passer une MRC d’une couleur à l’autre sera prise par les directions de Santé publique régionales, alors que la couleur des régions administratives, elle, sera déterminée chaque lundi soir par la Santé publique nationale, en concertation avec l’ensemble des directions régionales, pour être annoncée le mardi.

Le directeur de Santé publique Gaspésie-les Îles, Yv Bonnier-Viger, explique que ce n’est pas le nombre de cas confirmés en proportion de la population qui sera déterminant pour la classification des MRC, mais plutôt l’acuité des connaissances de la chaîne de transmission grâce à l’enquête épidémiologique :

Advenant une éclosion hors de contrôle de code rouge dans l’archipel, les Madelinots pourraient se voir confiner aux Îles à l’image des premières semaines de la pandémie, alors qu’une quarantaine était imposée aux voyageurs qui ne se déplaçaient que pour des raisons essentielles.

Le directeur de Santé publique Gaspésie-les Îles, Yv Bonnier-Viger

Dans un cas de figure où la ville de Québec serait au vert, la Gaspésie au code orange et les Îles au vert, le Dr Bonnier-Viger n’exclut pas l’idée d’interdire les escales d’avion à Gaspé ou à Bonaventure :

Le directeur de Santé publique convient qu’il faut apprendre à vivre avec le virus, soulignant qu’il n’est pas possible de bloquer toutes les sphères de la vie sociale, économique et culturelle du Québec en attendant un vaccin qui pourrait prendre plusieurs mois avant d’être disponible à grande échelle.

Le code d’alerte vert impose les mesures sanitaires de base actuelles, alors que le code jaune amène surtout des efforts de sensibilisation supplémentaires et le code orange pourrait amener des fermetures sélectives de certains secteurs d’activités jugés à risque.

Le code rouge annoncerait quant à lui l’arrêt des activités non essentielles.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Trois cas actifs en Gaspésie et 1 100 tests de dépistage depuis vendredi dernier

Trois nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés dans la région Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine au cours des deux derniers jours, tous localisés en Gaspésie.

Les enquêtes épidémiologiques sont présentement en cours afin de retracer les contacts de ces personnes.

Le nombre total de cas confirmés depuis mars s’élève maintenant à 218, dont neuf décès liés à la maladie et 206 personnes guéries.

La direction régionale de santé publique confirme avoir réalisé 1 100 tests de dépistage sur le territoire depuis vendredi dernier.

Au Québec, on déclare 219 nouveaux cas aujourd’hui ainsi que trois décès, pour un total de 1 849 cas actifs.

À compter de samedi, partout dans la province, les policiers pourront sévir contre les personnes qui refusent de se conformer aux consignes sanitaires, notamment le port du couvre-visage dans les lieux publics fermés.

ACTUALITES Culture

Appel de dossiers et augmentation des sommes disponibles au soutien des artistes chez Arrimage

L’automne marque le retour de la période des appels de dossiers d’artistes à la Corporation culturelle Arrimage pour les différents programmes de soutien financier, de prix ou de bourses offerts.

Jusqu’au 19 octobre, les artistes madelinots peuvent déposer une demande au programme annuel d’aide au développement artistique, qui couvre jusqu’à 50% des dépenses de déplacement, d’exportation d’œuvre ou de participation à des activités de formation.

L’agent de développement culturel, Philippe-Pesant-Bellemare

L’agent au développement culturel, Philippe Pesant-Bellemare, rappelle que l’aide du PADA, versée sous forme de remboursement, peut atteindre 750 dollars pour un artiste solo et mille 500 dollars pour un collectif :

Il précise que d’autres programmes s’ouvriront d’ici peu et que les montants redistribués aux artistes du milieu par le biais d’Arrimage augmentent du quart pour la prochaine année :

D’autre part, les artistes intéressés ont jusqu’au 6 octobre pour s’inscrire auprès de la Corporation culturelle pour une formation en ligne portant sur la réalisation des dossiers d’artistes donnant accès aux différents programmes de bourses.

ACTUALITES Jeunes

La démolition de la Maison des jeunes des Iles débute ce lundi

La démolition de la Maison des jeunes des Iles, en vue de sa reconstruction d’ici la fin du mois de février 2021, s’amorce ce lundi.

En campagne de financement pour combler un manque à gagner maintenant estimé à 133 mille dollars, l’organisme a récemment confirmé un don de 10 mille dollars de la part de la CTMA ainsi qu’un soutien d’une hauteur équivalente en provenance de la municipalité des Iles.

Bien que l’organisation amasse toujours des dons pour réduire la taille de l’emprunt hypothécaire contracté pour boucler le montage financier, sa directrice, Nadine Lapierre, se réjouit d’enfin débuter les travaux.

Par ailleurs, à défaut de trouver un local unique pour relocaliser temporairement les bureaux ainsi que les services offerts aux jeunes, l’administration priorise une formule volante pour l’automne.

Madame Lapierre précise que les employés œuvreront en télé-travail et que selon leur nature, des activités seront organisées dans différents lieux qui seront communiqués aux jeunes.

En vertu d’une subvention obtenue, la Maison des jeunes des Iles revoit présentement ses outils de communication numérique et prévoit bientôt lancer un nouveau site web et accroitre sa présence sur les médias sociaux.