Dernières nouvelles

ACTUALITES Environnement Pêche

Présence de baleines noires: le MPO attend pour décider du sort des crabiers de la 12F

Plus de 24 heures après l’observation d’au moins trois baleines noires de l’Atlantique nord à proximité des Îles, Pêches et Océans Canada n’a toujours pas statué sur le reste de la saison des crabiers de la zone 12F.

Le ministère a fermé jusqu’au 15 novembre cinq quadrilatères situés dans la zone en plus d’avoir ordonné la fermeture provisoire d’autres secteurs au nord des Îles.

Le directeur du bureau local du MPO, Cédric Arseneau, confirme que les pêcheurs de crabe des neiges de la 12F poursuivent leurs activités dans la zone 12 pour l’instant.

Toutefois, les plus récentes observations de baleines et les fermetures qui ont suivi affectent aussi des fonds de pêche qui y sont situés, témoigne M. Arseneau :

Selon lui, les spécimens semblent vouloir s’éloigner des Îles pour regagner le Chenal Laurentien.

Il n’exclut pas que leur présence ait un impact sur la saison du homard, mais précise que leur proximité ne nécessite pas présentement le déclenchement de fermeture de secteurs :

Le MPO reprendra la surveillance aérienne active dans les prochains jours.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : 11 cas supplémentaires en Gaspésie

La direction régionale de santé publique répertorie 11 nouveaux cas de COVID-19 dispersés dans quatre MRC gaspésiennes.

Le total des infections actives dans la région passe à 43 alors que le bilan inclut aussi trois nouvelles guérisons.

Aucun cas n’est identifié aux Iles.

La santé publique régionale annonce aussi qu’une troisième personne est hospitalisée en lien avec la maladie.

Au Québec, une légère baisse est observée tant du côté des cas actifs, des hospitalisations que des patients traités aux soins intensifs.

ACTUALITES Divers

Un incendie endommage gravement une résidence inoccupée de Havre-Aubert

Un incendie a ravagé l’intérieur d’une résidence inoccupée de Havre-Aubert ce matin.

Les services d’urgence ont reçu un appel vers 7h05 de la part d’un passant qui avait remarqué que de la fumée et des flammes s’échappaient d’une fenêtre de la maison, située près du quai de Millerand.

Des pompiers de deux casernes, soit Havre-Aubert et Cap-aux-Meules, ont été déployés sur les lieux, ce qui est la norme dans de telles situations affirme le directeur du service incendie municipal, Joël Sauvé :

Le feu a été maîtrisé en moins de 15 minutes, sans faire de blessé ou menacer les bâtiments voisins.

M. Sauvé signale que la Sûreté du Québec a repris le dossier afin de déterminer la cause de l’incendie, qui est sous enquête pour l’instant :

Selon M. Sauvé, la résidence, qui était en rénovation, serait considérée comme une perte totale aux yeux des assurances étant donné la gravité des dommages à l’intérieur.

ACTUALITES Municipalité

Modifications aux élections municipales de 2021 motivées par la pandémie

Des ajustements spécifiques aux prochaines élections municipales modifieront la tenue du vote du 7 novembre afin de s’adapter au contexte de pandémie.

Le directeur général des élections du Québec annonce que les personnes hébergées en résidences pour personnes âgées ou en CHSLD, les personnes à mobilité réduite et leurs proches aidants de même que les gens placés en isolement pour des raisons sanitaires devront se tourner vers le vote par correspondance.

Le greffier à la Municipalité des Îles, Jean-Étienne Solomon

Le greffier à la Municipalité des Îles, Jean-Étienne Solomon, prévoit qu’en retirant le vote itinérant, l’affluence du vote par correspondance augmentera significativement, mais puisqu’il pourra être dépouillé dès 18h le jour du scrutin, à huis clos, on connaîtra vraisemblablement les résultats le jour même :

De plus les heures d’ouverture des bureaux de vote seront allongées en ouvrant dès 9 h 30, pour fermer à 20 h, comme d’habitude.

M. Solomon ajoute qu’on évalue la possibilité d’ajouter une deuxième journée d’ouverture pour les bureaux de vote par anticipation, une semaine environ avant le jour du scrutin, en plus de les répartir dans l’archipel :

En vertu des mesures sanitaires, les citoyens seront invités à apporter leur propre crayon de plomb pour voter en personne, mais le greffier souligne que des crayons à usage unique seront néanmoins disponibles sur place.

Les résidences de personnes âgées, les CHSLD et les ressources intermédiaires recevront une trousse d’accompagnement pour faciliter l’adhésion de leurs résidents au vote par correspondance.

ACTUALITES Économie Insularité

Certification « fromages fermiers » : une bonne nouvelle qui met en lumière la promotion des produits locaux

La fromagerie du Pied-De-Vent accueille favorablement la mise en place provinciale d’une certification «fromages fermiers», permettant d’identifier les produits issus d’un procédé artisanal.

Cette certification est le fruit d’un travail de longue haleine des petits producteurs québécois afin de se démarquer sur les tablettes, prises d’assaut par les industriels de partout dans le monde à la suite de la renégociation des accords commerciaux internationaux.

De son côté, le copropriétaire de la fromagerie du Pied-de-Vent, Dominique Arseneau, salue cette initiative mais précise qu’il attendra de voir les détails pour obtenir la mention.

Il confirme toutefois que sa production s’inscrit en droite ligne avec ce que la certification cherche à valoriser.

Les fromages issus de la ferme située à Havre-aux-Maisons détiennent déjà une appellation spécifique, qui assure l’utilisation du lait de vaches canadiennes et l’absence d’additifs et de produits laitiers américains.

Selon M. Arseneau, un travail de promotion est nécessaire pour bien faire comprendre aux consommateurs leur signification.

Il interpelle le Conseil des appellations réservées et des termes valorisant à promouvoir encore plus l’achat local.

Il reconnaît que sa fromagerie dispose d’une vitrine exceptionnelle en raison du tourisme et occupe une place de choix au Québec, bien que rien ne soit acquis dans une industrie hautement compétitive.

ACTUALITES Culture

Les artistes madelinots désormais éligibles aux prix Éloizes

Les artistes madelinots peuvent dorénavant déposer leur candidature aux prix Éloizes de l’Association acadienne des artistes professionnel-le-s du Nouveau-Brunswick.

Ils rejoignent les acteurs du milieu artistique du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Nouvelle-Écosse, qui sont considérés comme des artistes de l’Acadie par l’AAAPNB.

La directrice générale de la Corporation culturelle des Îles, Arrimage, Anne-Marie Boudreau

La directrice générale de la Corporation culturelle Arrimage, Anne-Marie Boudreau, souligne le caractère historique de cette reconnaissance de l’héritage acadien de l’archipel par l’association et le rayonnement que la soirée de remise de prix offrira aux artistes d’ici :

L’inclusion des Madelinots dans les postulants ravit la directrice de l’AAAPNB, Carmen Gibbs.

La directrice générale de l’AAAPNB, Carmen Gill

Elle raconte qu’autrefois, le prix Éloize de l’Acadie du Québec devait faire le pont entre la province et les autres communautés acadiennes, sans grand succès :

Les Prix Éloizes récompensent autant des acteurs des milieux de la danse, du théâtre et de la littérature que des organismes, des entreprises ou des médias qui soutiennent les producteurs artistiques acadiennes.

Les artistes ont jusqu’au 31 mai 2021 pour déposer leurs candidatures en vue de la Soirée des Éloizes 2022.

ACTUALITES Environnement Pêche

Présence de baleines noires: des fermetures dans plusieurs zones près des Îles

Pêches et Océans Canada a ordonné la fermeture saisonnière d’une portion de la zone 12F, jusqu’au 15 novembre, à la suite de nouvelles observations de baleines noires de l’Atlantique Nord en date de jeudi.

Le MPO a également décrété la fermeture provisoire d’autres quadrilatères, cette fois au nord des Îles, puisqu’il y a détecté au moins une autre baleine.

La carte de l’avis aux pêcheurs du MPO signale que trois baleines ont été observées près des Îles jeudi matin. (MPO)

Après un appel conférence avec le ministère, le président du Rassemblement des pêcheurs et pêcheuses des côtes des Îles, Charles Poirier, confirme que les fonds de pêche au homard, généralement situés à moins de 20 brasses de profondeur, ne sont pas touchés pour l’instant.

Il s’inquiète toutefois de la proximité des mammifères en voie d’extinction :

Selon lui, les baleines repérées semblent se diriger vers l’ouest du golfe.

M. Poirier craint que les surveillances aériennes se concentrent davantage aux abords des Îles, ajoutant que des fermetures temporaires de fonds de pêche au homard provoqueraient des frictions dans la flottille :

En date de jeudi, le MPO enregistre six détections de baleine qui pourraient cependant compter un même spécimen plus d’une fois.

Pêches et Océans fournira de plus amples détails au cours des prochaines heures en lien avec l’avenir de la saison pour les crabiers de la zone 12F.

La carte interactive de détection des baleines noires du MPO signale 4 observations confirmées (points verts) du mammifère marin, dont une qui dénombre 3 spécimens. (MPO)

Avec la collaboration d’Antonin Valiquette.

ACTUALITES Covid-19

Bilan COVID-19 : bientôt un retour en zone verte ?

La direction régionale de santé publique répertorie quatre nouveaux cas de COVID-19 en Gaspésie, ce qui porte le total des cas actifs à 35.

Aucune infection n’est présentement active aux Iles.

Deux personnes originaires de la région sont toujours hospitalisées en raison de la maladie.

Par ailleurs, le CISSS des Iles indique que malgré l’annonce du ministre de la santé, Christian Dubé, concernant la vaccination des jeunes de plus de 12 ans, l’institution est toujours en attente des directives du ministère en ce qui a trait au vaccin Moderna.

Les informations seront communiquées à la population en temps et lieu.

En matinée jeudi, le directeur régional de la santé publique, le docteur Yv Bonnier Viger, a confirmé aux médias que la région pourrait repasser en zone verte d’ici un mois.

Selon ses propos, cette annonce ne viendrait toutefois pas mettre un terme aux restrictions mais représenterait tout de même un important relâchement en comparaison avec les mesures associées à la zone jaune.

ACTUALITES Jeunes Santé

Le rapport Laurent par rapport aux demandes madeliniennes exprimées en consultations

Après deux ans de travail, la Commission Laurent sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse a remis lundi son rapport final au gouvernement Legault qui étudiera les recommandations des commissaires.

Le document adresse certaines des préoccupations soulevées aux Îles durant les consultations de 2020, comme par exemple le soutien dans la transition à l’autonomie adulte pour les jeunes pris en charge par la DPJ.

La commission propose un programme d’accompagnement afin d’aider les moins de 25 ans à obtenir des qualifications professionnelles, un logement convenable ou à compléter les démarches pour l’accès aux soins de santé.

Le rapport recommande aussi de permettre aux jeunes qui en ont besoin, de demeurer dans leur famille d’accueil jusqu’à 21 ans, plutôt que 18.

De plus, la commissaire Régine Laurent recommande formellement de rétablir la gouvernance, mal adaptée aux services à la jeunesse, en offrant un meilleur soutien et un meilleur encadrement aux intervenantes.

Il s’agissait d’une demande prioritaire exprimée aux Îles il y a deux ans et depuis décembre 2019, le poste permanent de cheffe de succursale à la protection de la jeunesse est assumé dans l’archipel par Chantal DeGarie.

Le rapport priorise surtout l’amélioration des ressources de première ligne en prévention dans les services psychosociaux, comparant les directions de la protection de la jeunesse à des soins intensifs à utiliser en dernier recours, sur lesquels il faut pouvoir compter lorsque leurs interventions sont requises.

Le ministre délégué à la santé et aux services sociaux, Lionel Carmant, a déclaré en point de presse national qu’un comité interministériel examinera le rapport de la commission avant d’appliquer des modifications au système.

ACTUALITES Pêche

Entre 30 et 35 000 mètres cubes de sable dragués pour sécuriser l’accès aux ports

Les opérations de dragage des ports de pêche se sont déroulées rondement malgré un arrêt de 10 jours causé par les forts vents du début du mois d’avril.

Elles se sont conclues mardi soir alors qu’on a terminé de dégager le quai de la Pointe-Basse, où près du double des sédiments s’étaient accumulés en comparaison avec l’année dernière.

Le directeur régional des ports pour petits bateaux de Pêches et océans Canada, Boussaad Akrour, explique que l’absence de glace a causé une accumulation 30% plus grande autour des ports de l’archipel.

L’hiver doux a toutefois permis de débuter les opérations en avance autour de la mi-mars.

Le directeur régional des Ports pour petits bateaux au MPO, Boussaad Akrour

Monsieur Akrour ajoute que pour la première fois, deux équipages étaient dédiés au dragage, permettant d’utiliser simultanément les deux équipements et accélérant ainsi le processus.

Le quai de Millerand était aussi particulièrement ensablé cette année.

Rappelons que les deux critères à atteindre pour le lancement de la saison sont le dégagement d’un passage sécuritaire dans tous les ports de l’archipel et des vents prévus inférieurs à 20 nœuds au moment du départ.

ACTUALITES Pêche

Cédric Arseneau rappelle les scénarios possibles pour la mise à l’eau

Si Environnement Canada prévoit en date de vendredi après-midi des vents de plus de 20 nœuds (37 km/h), le départ de la mise à l’eau des casiers de homard prévu samedi matin à 5 heures du matin pourrait être repoussé.

Le protocole sur la date d’ouverture ne permet pas de devancer la date fixée par le comité consultatif de la zone 22.

Le directeur du bureau de secteur de Pêches et Océans Canada, Cédric Arseneau, précise qu’advenant des vents trop forts, le départ serait repoussé à la prochaine fenêtre prévisible d’accalmie, en autant qu’elle se situe entre 5 heures du matin et midi :

M. Arseneau rappelle aussi qu’aucune cage n’est levée le jour suivant la mise à l’eau, même si celle-ci devait survenir un dimanche, la traditionnelle journée sans sortie en mer pour les homardiers.

Le directeur de secteur du MPO aux Îles, Cédric Arseneau

Afin d’éviter autant que possible les départs hâtifs des bateaux, on réintroduira cette année des signaux visuels au moyen de fusées éclairantes dans chaque port :

Des membres du personnel et des bénévoles de l’auberge La Salicorne et de la station CFIM enverront le signal, après avoir suivi cette semaine une formation donnée par la Garde côtière sur la manipulation des fusées.

ACTUALITES Éducation

Qualité de l’air dans les écoles : certains résultats au-delà du seuil du MEES

La seconde phase de l’échantillonnage sur la qualité de l’air dans les écoles madeliniennes révèle que 22% des résultats dépassent la concentration de dioxyde de carbone limite du ministère de l’Éducation.

Sur les 114 mesures prélevées, 26 présentaient un taux de CO2 excédant la cible de mille parties par millions (PPM) du ministère.

Selon le directeur des ressources matérielles du CSSÎ, Jean-Michel Cyr, ces résultats ne doivent pas inquiéter les parents d’élèves :

L’ouverture régulière des fenêtres et des portes pour une vingtaine de minutes afin de créer un courant d’air dans les classes suffit à faire descendre le taux de dioxyde de carbone sous les mille PPM, ajoute-t-il.

Le directeur des ressources matérielles du CSSÎ, Jean-Michel Cyr

M. Cyr fait savoir que le CSSÎ est en processus pour se procurer des équipements de ventilation mécanique afin de s’ajuster à la cible du ministère:

M. Cyr espère obtenir une réponse du ministère d’ici la fin de l’année scolaire.

En tout, 38 échantillonnages ont été effectués dans l’ensemble des établissements du CSSÎ en février et en mars.

Les parents devaient recevoir ou recevront une missive de l’école que leur enfant fréquente avec les résultats détaillés des analyses.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : 31 cas actifs en Gaspésie

Le plus récent bilan de la direction régionale de santé publique répertorie 11 nouveaux cas de COVID-19 dispersés dans trois MRC Gaspésiennes.

Le nombre d’infections actives dans la région passe ainsi à 31, dont aucune sur le territoire des Iles-de-la-Madeleine.

Les données transmises indiquent aussi une troisième hospitalisation en lien avec la maladie.

Au Québec, une légère baisse est observée du côté des hospitalisations et des patients traités aux soins intensifs, alors que le nombre de cas actifs demeure plutôt stable.

ACTUALITES Santé

Le Relais pour la vie encore en formule virtuelle cette année

Alors qu’on préparait initialement une formule traditionnelle, en présence, du Relais pour la vie aux Îles, l’organisation nationale a plutôt décidé de reconduire une version virtuelle pour une deuxième année d’affilée.

Les Madelinots sont à nouveau invités, par équipes ou individuellement, à partager des images ou des vidéos sur la page Facebook madelinienne du Relais pour la vie, qui témoignent de leur appui pour des proches aux prises ou qui ont combattu le cancer.

La présidente du Relais pour la vie aux Îles, Joana Landry

D’ailleurs, la présidente du Relais aux Îles, Joana Landry, annonce qu’un témoignage vidéo tourné aux Îles sera présenté durant le spectacle national francophone qui sera aussi partagé sur les réseaux sociaux :

L’an dernier, les bénévoles du Relais avaient amassé près de 11 500 dollars durant la levée de fonds en collectant des dons sur les stationnements de commerces participants :

La collecte des dons qui iront à la Société canadienne du cancer se tiendra le 12 juin, la même journée que la diffusion des spectacles nationaux francophone et anglophone.

ACTUALITES Culture

La désacralisation de l’église Saint-André de Cap-aux-Meules aura lieu le 15 mai

Le diocèse de Gaspé procédera à la désacralisation de l’église Saint-André de Cap-aux-Meules le 15 mai prochain.

La cérémonie devait se tenir au mois de mars, mais a été reportée puisque le processus administratif entourant le transfert du bâtiment n’était pas complété.

Après l’eucharistie, l’évêque Gaétan Proulx, accompagné du père modérateur Pyrrhus Hervé Agonhossou, procédera au retrait des objets de culte, qui seront relocalisés vers d’autres églises madeliniennes, indique-t-il :

Le reste du patrimoine religieux, comme les statues ou les cloches, devra aussi être enlevé et les fidèles auront leur mot à dire dans le processus.

L’évêque Gaétan Proulx et Pyrrhus Hervé Agonhossou pendant une messe

Mgr Proulx propose que ces objets soient rassemblés dans un lieu de commémoration ouvert au public à des fins de conservation :

Après sa réduction à l’état profane, le bâtiment passera aux mains de la Corporation d’Innovation et de Développement économique La Vague, qui espère terminer ses travaux d’aménagement et l’installation de ses bureaux d’ici l’été 2022.

D’après les informations d’Antonin Valiquette.

ACTUALITES Covid-19 Sécurité publique Transport

Transit au N-B : « Inconcevable » du point de vue de la sécurité, selon le député Arseneau

Le député des Iles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, interpelle personnellement le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, afin qu’il désigne des hôtels pour accueillir les Madelinots en transit dans sa province.

Le député des Îles, Joël Arseneau

M. Arseneau cite la plus récente mise à jour des consignes pour les personnes qui arrivent au Nouveau-Brunswick, qui offre selon lui les conditions propices à instaurer une mesure similaire pour les insulaires.

Depuis le 23 avril, toute personne qui entre dans la province maritime doit se placer en isolement de manière préventive à ses frais dans un des hôtels désignés par le gouvernement.

Le député des Iles demande à ce qu’il soit possible pour les Madelinots de réserver en avance une place dans un hôtel pour y passer une nuit en transit, en respectant l’isolement et les autres consignes sanitaires en vigueur.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, se disait surpris et faisait référence au protocole des employés fédéraux, lorsque questionné à propos du transit des Madelinots le 4 mars dernier.

Dans sa lettre transmise au premier ministre Higgs, il rappelle les enjeux de sécurité pour les automobilistes et l’ouverture qu’il a lui-même démontré en point de presse le 4 mars dernier.

M. Arseneau réfère aussi à une proposition formulée en novembre dernier par le gouvernement du Québec de rembourser le salaire d’un agent de sécurité responsable de faire appliquer les règles.

Dans des communications précédentes, l’agente de communication au ministère de la Justice et de la Sécurité publique, Coreen Enos, confirmait que les règles encadrant le transit des Madelinots demeuraient inchangées.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : 20 cas actifs en Gaspésie

Le plus récent bilan de la direction régionale de santé publique recense cinq nouveaux cas de COVID-19 en Gaspésie.

Deux guérisons sont aussi inscrites au tableau, ce qui porte le total des infections actives à 20.

Aucun cas n’est présentement répertorié aux Iles.

Deux personnes originaires de la région sont hospitalisées en lien avec le coronavirus.

Au Québec, on répertorie moins de 9000 cas actifs tandis qu’une très légère hausse s’observe du côté des hospitalisations et des patients traités aux soins intensifs, respectivement au nombre de 594 et de 155.

ACTUALITES Environnement Insularité

Bilan météo d’avril : un mois pluvieux mais doux

Températures douces au-dessus des normales saisonnières et plus de pluie : voilà ce qui ressort du récent bilan météo d’Environnement Canada.

Aux Îles, la température moyenne durant le mois d’avril a été supérieure de 2,5 degrés vis-à-vis la normale mensuelle de 1,2 degré Celsius.

Les régions de l’Est ont reçu d’importantes quantités de précipitations, ce à quoi l’archipel n’a pas échappé.

Environ 30% de pluie de plus qu’à l’habitude sont tombés sur les Îles, pour un total estimé de 96 millimètres.

Le mois d’avril s’est soldé par une alternance de journées pluvieuses et ensoleillées avec un soubresaut hivernal entre le 21 et le 23.

Environnement Canada prévoit que le début de mai sera plutôt frais et comprendra plusieurs périodes de pluie.

ACTUALITES Éducation

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles s’inquiète pour l’avenir de son campus montréalais et de ses étudiants étrangers

L’offre de cours pour des étudiants étrangers au campus montréalais du Cégep de la Gaspésie et des Îles est mise en péril pour l’automne prochain en raison d’un gel des autorisations fédérales.

Le ministère québécois de l’Enseignement supérieur avait d’abord suspendu en décembre l’émission des certificats d’acceptation durant son enquête sur l’encadrement des étudiants étrangers, dans laquelle le Cégep régional était impliqué de par son partenariat avec le collège privé Matrix.

Le campus de Montréal du Cégep de la Gaspésie et des Îles

En janvier, la Cour supérieure avait cependant invalidé la suspension qui causait préjudice aux 500 anciens étudiants indiens et aux 300 nouveaux inscrits ayant déjà payé leurs inscriptions pour la prochaine session.

Toutefois, la directrice du Cégep Yolaine Arseneau explique que la session d’automne, qui serait offerte à distance étant donné la fermeture des frontières avec l’Inde qui est aux prises avec de fortes éclosions de COVID-19, est toujours mise en péril par Ottawa qui retient la livraison des visas et des permis d’études pour des étudiants qui avaient entamé leurs démarches avant le début de la pandémie.

La directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des Îles, Yolaine Arseneau

Les étudiants étrangers espèrent étudier au Québec pour ensuite y immigrer à la suite de l’obtention de leur diplôme :

Les cours dispensés au collège montréalais rapportent environ un million de dollars par année au budget de fonctionnement de l’établissement régional, une source de revenus qui permet notamment au cégep de développer ses infrastructures et de mettre à jour ses équipements informatiques:

Malgré les difficultés administratives et judiciaires qui ont éclaboussé le Cégep de la Gaspésie-les Îles depuis son association avec le collège Matrix, dont l’ancien responsable du recrutement, Naveen Kolan, a déjà fait l’objet d’accusations de fraudes, l’ancien directeur de l’institution régionale, Yves Galipeau, estime toujours que le jeu en a valu la chandelle :

L’ancien directeur du Cégep GIM, Yves Galipeau
Crédit: Meggy Turbide

Yolaine Arseneau dit attendre impatiemment les résultats de l’enquête sur la qualité de l’enseignement collégial dispensé aux étudiants étrangers dans une dizaine de collèges privés du Québec, en assurant elle aussi que les standards professionnels du secteur public sont appliqués dans l’offre de cours du campus de Montréal.

Du côté du ministre fédéral de l’Immigration, Marco Mendicino, son attaché de presse, Alexander Cohen, assure par courriel que malgré les retard dans la livraison des permis d’études attribuables à la perturbation de la migration mondiale causée par la pandémie, les étudiants étrangers peuvent « compléter leur programme en ligne sans incidence sur leur permis de travail postdiplôme ».

Le cabinet ajoute que les demandes sont traitées individuellement et que le télétravail des employés est ralenti par les répercussions de la pandémie sur les systèmes d’immigration.

On précise que le processus de vérification a été simplifié au cours de la dernière année et que des ressources ont été ajoutées, notamment 62 nouveaux postes dans le bureau de Sydney en Nouvelle-Écosse, afin de traiter les dossiers plus rapidement.

Mme Arseneau a d’ailleurs demandé à la ministre Danielle McCann d’intervenir directement auprès d’Ottawa afin d’accélérer le traitement des dossiers étudiants.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann

La directrice des communications au cabinet de la ministre McCann a déclaré par voie de courriel que c’est au gouvernement fédéral de prendre ses responsabilités par rapport aux demandes de visas, en ajoutant cependant que les résultats de l’enquête portant sur les pratiques de certains établissements privés non subventionnés seront présentés prochainement.

Yolaine Arseneau affirme que les étudiants étrangers inscrits au campus montréalais sont pris en otage par l’imbroglio administratif qui menace aussi les 200 emplois qui sont attachés au programme, sans compter les retombées économiques pour la région qui se chiffrent en millions de dollars.

Collaboration: Laurence Dami-Houle

ACTUALITES Divers Éducation Insularité

Un Souper au homard pour emporter… aux Iles

Pour une première fois, les Madelinots pourront prendre part au traditionnel Souper au homard au bénéfice de la fondation Madeli-aide pour l’éducation.

Bon an mal an, l’évènement qui se déroulait sur le Vacancier à Montréal et à Québec, permet d’amasser un peu plus de 200 000 dollars afin d’offrir diverses bourses d’études aux jeunes des Iles.

En raison de la pandémie, l’organisation s’est retournée cette année vers les boites-repas à emporter et livrer, après avoir dû annuler le souper en 2020.

La présidente de la Fondation, Line Cormier, lance un appel à la population et particulièrement aux anciens boursiers.

Pendant la soirée qui se déroulera le 11 juin, certains éléments d’animation en formule virtuelle permettront aux participants de ressentir l’atmosphère des Iles.

Comme ce fût le cas avec succès en 2019, une invitation à faire un don de 12 livres de homard est lancée aux 325 pêcheurs de l’archipel.

Pour se démarquer de l’offre pour emporter disponible en ville, c’est la chef Johanne Vigneau, du restaurant Gourmande de nature, qui est responsable de la préparation de l’accompagnement offert avec les boîtes.

Line Cormier reconnait qu’il est plus difficile de vendre des boîtes-repas qu’une soirée en personne sur le navire de la CTMA.

Si environ 500 personnes prennent normalement part au souper dans chacune des deux villes, l’organisation ajuste ses objectifs et vise à rejoindre environ 70 % de sa clientèle habituelle.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19: 6 cas de plus en Gaspésie

La direction régionale de santé publique indique l’ajout de six nouveaux cas de COVID-19 dans deux MRC gaspésiennes dans son rapport quotidien.

Ainsi, cinq infections supplémentaires s’insèrent au bilan de Bonaventure et une autre dans Côte-de-Gaspé.

Deux hospitalisations en cours sont répertoriées, soit une de moins qu’hier, ainsi que cinq guérisons de plus.

En tout, 17 infections actives sont recensées sur le territoire, mais aucune aux Îles.

Données tirées de la direction de la santé publique de Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine

ACTUALITES Transport

Traverse Cap-aux-Meules/Île d’Entrée : le Béatrice Hubert prend la relève

Le Béatrice Hubert prendra la relève du Ivan-Quinn pour assurer la liaison entre Cap-aux-Meules et l’Île d’Entrée du 17 mai au 14 juin.

La Société des traversiers du Québec doit remplacer les défenses du quai de l’Île d’Entrée pendant cette période et effectuera l’arrêt technique réglementaire du Ivan-Quinn en même temps.

L’inspection annuelle du navire est exigée par Transports Canada afin de renouveler les certifications nécessaires à sa navigation et de procéder à de la maintenance préventive.

Cette année, le fonctionnement du bossoir, de la chaloupe, du radeau de sauvetage et de la radio sera vérifié, en plus de l’entretien et du nettoyage de différentes composantes du traversier.

La STQ affirme que l’utilisation du Béatrice Hubert ne changera pas l’horaire des traversées, mais rappelle que les véhicules ne sont pas accueillis à son bord.

ACTUALITES Éducation

La grève du personnel de soutien scolaire obligera la fermeture des écoles mardi

Après les enseignants et les professionnels la semaine dernière, c’est au tour du personnel de soutien affilié à la CSQ de tenir une journée de grève innovante demain, qui forcera cette fois la fermeture des écoles aux Îles.

Le personnel de soutien inclut une trentaine de corps de métiers aux Îles, notamment les préposées en service de garde, les secrétaires d’école, les éducatrices spécialisées et les techniciens informatiques ou de laboratoire.

La responsable de secteur, Rosanne Poirier-Langford, explique qu’il n’y aura aucune ligne de piquetage demain puisque la journée de débrayage vise surtout à faire prendre conscience de l’importance du personnel de soutien dans les écoles, qui doivent effectivement fermer durant leur absence :

Selon Mme Poirier-Langford, les demandes des membres de la Fédération du personnel de soutien rejoignent celles des enseignants par rapport au régime de retraite, aux droits parentaux et aux salaires.

La responsable syndicale du secteur pour le personnel de soutien affilié à la CSQ, Rosanne Poirier-Langford

Toutefois, c’est surtout du côté de la précarité d’emploi que le personnel de soutien des Îles exige d’obtenir des gains, alors que très peu d’entre eux jouissent d’un poste permanent :

Selon Mme Poirier-Langford, à chaque fin d’année scolaire la plupart du personnel de soutien direct à l’élève attend de voir la liste des besoins pour savoir si leur poste sera maintenu et plusieurs conservent un second emploi.

Le premier ministre François Legault a tenté de faire valoir les offres patronales sur la table, dimanche, auprès des principales centrales syndicales du secteur public, qui ont toutefois dénoncé le caractère inflexible du gouvernement dans la négociation en qualifiant les propositions d’insuffisantes.

Aux Îles, on compte tout près d’une centaine de membres du personnel de soutien scolaire affilié à la CSQ, qui exercent pour une première fois une journée de grève indépendamment du reste du secteur de l’éducation.

ACTUALITES Transport

Port de Cap-aux-Meules: les usagers dénoncent une situation intenable

Les utilisateurs du port de Cap-aux-Meules peinent à opérer au quai des pêcheurs, particulièrement les crabiers semi-hauturiers lorsque des forts vents soufflent et que des bateaux étrangers de la Gaspésie ou du Nouveau-Brunswick doivent également s’y amarrer.

La cohabitation avec les gros bateaux d’acier, en plus des remorqueurs de la CTMA, est difficile étant donné le manque d’espace et les usagers doivent tout de même utiliser des bornes d’amarrage condamnées.

Des semi-hauturiers de plus de 70 pieds doivent s’amarrer à l’épaule au quai de Cap-aux-Meules

Le président du Regroupement des utilisateurs du port de Cap-aux-Meules (RUPCAM), Jocelyn Thériault, confirme qu’aucun de ses membres n’a eu de contact direct avec la ressource du ministère de Transports Canada qui devait venir sur place afin de faciliter l’adaptation au plan de relocalisation et de réaménagement envoyé aux usagers à la fin mars.

Faute d’espace, les navires n’ont pas d’autres choix que d’utiliser des bornes jugées précaires par Transports Canada

Jocelyn Thériault dénonce à nouveau l’immobilisme du ministère de Transports Canada qui aurait dû, selon lui, entretenir ses infrastructures au fil des ans afin d’éviter la situation actuelle, qu’il qualifie d’intenable:

La députée du Bloc Québécois responsable des dossiers de pêches dans l’opposition, Marilène Gill, a diffusé vendredi un communiqué exhortant aussi Ottawa à produire rapidement un plan de réhabilitation du quai :

La députée du Bloc, Marilène Gill lors de son passage aux Îles en février 2020

Transports Canada avait annoncé il y a un mois que de nouvelles bornes seraient installées au quai des pêcheurs et que des bateaux pourraient s’amarrer temporairement au quai des pétroliers et du traversier de la CTMA.

Le problème selon Jocelyn Thériault, qui a tenté l’expérience la semaine dernière, c’est que l’amarrage demeure précaire en présence de vents forts en précisant qu’il a finalement dû se relocaliser au quai de Havre-Aubert capable d’abriter deux ou trois crabiers.

À la fin février, Transports Canada annonçait qu’une dizaine de bornes d’amarrage devaient être condamnées à la suite des résultats d’une étude sur la capacité de portance de l’infrastructure menée à l’automne, étude qui n’a toujours pas été rendue publique malgré des demandes d’accès à l’information.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : 16 cas actifs en Gaspésie, aucun aux Iles

Le plus récent bilan de la direction régionale de santé publique répertorie 16 cas actifs de COVID-19 en Gaspésie.

Aucune infection n’est identifiée aux Iles.

Trois résidents de la région sont présentement hospitalisés en lien avec la maladie.

Le bilan indique aussi 55 cas associés à des variants qui ont jusqu’à maintenant été détectés dans la région.

Au Québec, on observe une légère baisse pour ce qui est des infections actives, des hospitalisations et des patients traités aux soins intensifs.