Dernières nouvelles

ACTUALITES Pêche

MAPAQ: les consultations sur les permis d’acquéreurs terminées

La tournée de consultations du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation au sujet des permis d’acquéreurs de produits marins est terminée.

Des rencontres privées se sont tenues sur l’archipel, en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord pour discuter des critères de délivrance des permis et la pertinence de les adapter aux nouvelles réalités commerciales.

Par courriel, le MAPAQ indique que la séance madelinienne « s’est bien déroulée » et qu’il y a eu « une bonne participation des représentants des pêcheurs et des transformateurs, qui sont les principaux intéressés ».

Des intervenants socio-économiques étaient aussi invités à se prononcer.

Le ministère refuse toutefois de divulguer d’information sur le contenu des consultations puisque la firme consultante TACT-conseil se trouve à l’étape de rédaction du rapport.

La mouture finale du document sera transmis aux fonctionnaires du MAPAQ, qui en feront l’analyse avant de soumettre des recommandations au ministre André Lamontagne.

Il n’a pas été possible de confirmer que le rapport sera rendu public une fois complété.

ACTUALITES Culture Divers

Secondaire en spectacle : direction Thetford pour « Je voudrais voir la mer »

Les gagnantes du volet local de Secondaire en spectacle représenteront la région lors du Rendez-vous panquébécois qui se déroule à Thetford du 30 mai au 2 juin.

Le numéro « Je voudrais voir la mer » des madeliniennes Mélia Bourque, Charlotte Hubert, Noémie Leblanc, Florence Noël, Léonie Noël et Romy Sumarah a remporté la finale régionale, qui se tenait jeudi dernier à l’école polyvalente de Paspébiac, dans la catégorie interprétation.

Les six jeunes prendront part au plus grand rassemblement culturel jeunesse au Québec qui réunira plus de 850 personnes, dont une délégation régionale d’environ 60 participants.

Ultime étape de Secondaire en spectacle, le Rendez-vous panquébécois se veut un évènement non-compétitif axé sur la formation et les rencontres pendant lequel les gagnants de partout dans la province présentent leur numéro dans le cadre d’un spectacle d’envergure professionnelle.

Les madeliniennes se sont démarquées parmi 16 numéros provenant des 7 écoles du Centre de services scolaire René-Lévesque ainsi que de la Polyvalente des Îles.

ACTUALITES Santé

Les médecins de famille craignent une prise en charge plus compliquée

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) craint qu’un nouveau règlement du gouvernement limite l’autonomie professionnelle des médecins et nuise à la prise en charge de patients.

Pour s’assurer de diminuer l’attente pour les usagers orphelins les plus vulnérables, Québec veut dorénavant qu’un médecin décidant de suivre un patient sans passer par le Guichet d’accès aux médecins de famille (GAMF) justifie qu’il est approprié de le faire.

Le Docteur Marc-André Amyot (Photo: FMOQ)

Selon le président de la FMOQ, le Docteur Marc-André Amyot, cette mesure est contreproductive.

La responsable locale du Guichet d’accès à la première ligne, la Docteur Christine Paquet, est du même avis.

Les Dres Christine Paquet et Ychelle Fortier du GMF des Îles (photo: CFIM)

À ses yeux, cette réforme risque de compliquer la prise en charge de nouveaux patients, surtout qu’ici, les cas les plus vulnérables sont déjà suivis.

Convaincu que le gouvernement rate la cible en voulant encadrer davantage la prise en charge, le Dr Amyot pointe plutôt du doigt la pénurie de médecins de famille au Québec.

Il ajoute qu’avec cette disposition de la Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée, le gouvernement pousse des médecins à modifier leur pratique pour faire moins de consultations, voire à quitter la profession en prenant une retraite anticipée.

Le projet de règlement sera officiellement déposé ce mercredi.

ACTUALITES Environnement

La pollution plastique «omniprésente» sur les littoraux, selon un rapport

La pollution plastique est omniprésente dans les zones littorales de l’Est du Canada, selon un rapport publié par Organisation bleue.

Cette conclusion émane de l’analyse de 20 tonnes de déchets prélevés lors de 91 nettoyages de berges entre 2019 et 2023, notamment durant un passage aux Îles dans le cadre de l’Expédition bleue.

Anne-Marie Asselin, fondatrice et directrice générale d’Organisation bleue, explique que cette démarche a permis de collecter des données inédites sur la pollution plastique dans le réseau hydrique du Saint-Laurent.

La biologiste marine Anne-Marie-Asselin, fondatrice et directrice générale d’Organisation bleue (photo: Organisation bleue)

Selon le rapport, la répartition observée des déchets démontre une accumulation «significative» en aval des grands centres urbains, soit dans les régions de l’estuaire et du golfe, ainsi que sur les côtes de l’Atlantique.

Le document indique aussi que les mégots de cigarette, les morceaux de plastique et les petits objets en styromousse trônent au sommet des sous-catégories de déchets les plus recensées entre 2019 et 2023.

L’organisme souligne par ailleurs que «les répercussions et le mode de vie des Canadiens sont atrocement visibles sur l’île d’Anticosti» et qualifie son littoral de «dépotoir à ciel ouvert».

Devant ces constats, Mme Asselin, qui est aussi biologiste marine, souhaite que ces données puissent aider à réduire les impacts de ce phénomène.

Rappelons que la présence de plastique dans la nature représente un risque de blessure et d’étranglement pour les animaux, en plus de nuire à leur alimentation.


Pour écouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

En ligne plus tard aujourd’hui


Pour en savoir davantage:
ACTUALITES Éducation

Madeli-aide: appel de candidatures pour les bourses, retour des soupers-bénéfice

Le concours pour les bourses d’études de la Fondation Madeli-aide pour l’éducation est lancé!

Les étudiants et étudiantes qui poursuivent leur parcours scolaire à distance, à partir des Îles, ou à l’extérieur de l’archipel ont jusqu’au 2 juin pour déposer leur candidature.

Le programme est décliné en trois volets : Encouragement, Propulsion et Retour aux Îles.

Les bourses varient de 1500 à 10 000 dollars.

Elles récompensent notamment l’engagement dans la communauté, l’excellence d’un dossier académique ou le leadership.

De plus, la Fondation Madeli-aide récidive avec les soupers-bénéfices au homard.

Les invités seront reçus à bord du AML Cavalier Maxim à Montréal le 28 mai, et à bord du AML Louis Jolliett, à Québec le lendemain.

L’ex-joueur de la NFL et résident en médicine Laurent Duvernay-Tardif ainsi que le président-directeur général de Groupe Medway, Yan Boudreau, coprésident les soirées.

En 2023, l’événement avait permis de récolter 200 000 dollars.

Les fonds recueillis sont réinvestis dans le financement des bourses d’études et du Programme de soutien à la réussite et à la persévérance scolaire.

ACTUALITES Jeunes Sports

Volleyball: les Madelinots de niveau cadet à l’assaut du Championnat provincial

Douze jeunes Madelinots ont pris la direction de Trois-Rivières pour affronter les meilleures équipes du Québec dans le cadre du Championnat provincial scolaire de volleyball cadet.

Les élèves de secondaire 4 représentent l’Est-du-Québec lors du tournoi, forts de leur victoire à la finale régionale de leur division, en mars.

L’équipe masculine est accompagnée de leurs entraîneurs, Charles Molaison, Pier-Martin Bourgeois et Samuel Bourgeois.

Depuis leur médaille à Rimouski, les joueurs de volleyball ont redoublé d’efforts en vue de leur participation au championnat provincial.

Ils se frotteront à l’École secondaire Jean-de-Brébeuf samedi matin en ouverture de tournoi.

Les matchs préliminaires se dérouleront en matinée, tandis que les parties pour le classement débuteront en soirée.

ACTUALITES Chasse aux phoques Économie

Écofaune boréale se porte acquéreur des équipements de Total Océan

Les équipements de Total Océan passent entre les mains du Centre collégial de transfert technologique de Saint-Félicien, Écofaune boréale.

Le centre de recherche, qui collabore depuis deux ans à l’élaboration d’une méthode de tannage écoresponsable des peaux de phoques adapté au contexte des Îles, se spécialise dans la valorisation des fourrures et de l’ensemble de l’animal des espèces issues de la faune boréale.

Par courriel, le directeur d’Écofaune boréale, Louis Gagné, précise que l’organisation fera connaître ses intentions au lendemain de la séance de son conseil d’administration du 23 avril prochain.

De plus, il indique vouloir «aider à mobiliser les acteurs du milieu autour de la valorisation des produits dérivés du phoque».

De son côté, Réjean Vigneau, de la Boucherie Côte-à-Côte, confirme être en discussion avec les propriétaires actuels du bâtiment qui abritait l’entreprise pour en faire l’acquisition, de même qu’en pourparlers avec Écofaune boréale pour clarifier la suite du dossier.

Photo : CFIM

Au moment de la faillite, Total Océan cumulait des dettes évaluées à plus de 4,6 millions de dollars envers 33 créanciers, dont 18 résidents des Îles.

Les créances garanties auprès des institutions financières représentent un passif de 2,2 millions de dollars, soit beaucoup plus que la valeur des actifs de l’entreprise, estimée à un peu moins de 700 000 dollars.

Selon des informations rapportées dans d’autres médias, au moins un autre soumissionnaire aurait déposé une offre.

ACTUALITES Tourisme

Un nombre record de navires de croisière attendus en 2024

Un nombre record de navires de croisière jettera l’ancre aux Îles entre avril et novembre.

En tout, 39 bateaux internationaux sont attendus au cours de la saison 2024.

Les premiers croisiéristes à fouler l’archipel débarqueront ce vendredi du Viking Polaris, qui effectue un retour dans la Baie de Plaisance.

Escale Iles de la Madeleine précise que 8 navires en seront à leur première visite, notamment le Silver Shadow de la compagnie Silversea.

Photo : CFIM

Le chef d’escale, Denis Bourque, se réjouit du développement de la destination, qui continue d’attirer de nouveaux bateaux de croisière.

D’autre part, l’organisation a obtenu la confirmation de l’Agence des services frontaliers du Canada qu’il sera possible de dédouaner les bateaux de croisières en provenance de St-Pierre-et-Miquelon.

L’an dernier, des délais dans la réponse des douanes avaient forcé deux paquebots à se rediriger vers Halifax.

Rappelons qu’en 2023, environ 6500 passagers et membres d’équipage ont visité la destination.


Pour écouter l’entrevue diffusée lors de l’émission Les preuves des faits :

ACTUALITES Environnement

Un nouveau laboratoire à l’ISMER

L’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski sera doté d’un nouveau laboratoire pour étudier l’impact des changements climatiques sur les organismes de l’estuaire du Saint-Laurent.

Le directeur du réseau stratégique Ressources Aquatiques Québec à l’Institut, le professeur Réjean Tremblay, résume le type de recherches qui y seront réalisées.

Le professeur Réjean Tremblay (Photo: site web de l’UQAR)

Bien que le nouveau laboratoire soit dédié à étudier l’estuaire du Saint-Laurent, la compréhension de cet écosystème est d’intérêt pour celui du golfe, précise le professeur Tremblay.

Les installations pourront également servir pour l’analyse d’autres projets de recherche, notamment une étude sur le recrutement du homard dans les lagunes des Îles qui débutera ce printemps.

L’agrandissement de la station aquacole de l’UQAR, estimé à environ 7,5 millions de dollars, est appuyé par la Fondation canadienne pour l’innovation et le gouvernement du Québec à hauteur de près de 3 millions de dollars chacun.

La construction devrait débuter cet été et se terminer à l’automne 2025.


Pour écouter l’entrevue diffusée à l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Municipalité

Conseil municipal: les périodes de question dominent les séances

Les séances du conseil municipal, mardi soir, ont été dominées par les interventions citoyennes durant les périodes de question.

Trois conseillers (Roger Chevarie, Hugues Lafrance et Richard Leblanc) étaient absents (photo: CFIM)

L’adoption du règlement établissant une redevance pour les visiteurs a notamment suscité des questions de la part des résidents présents, qui ont émis des préoccupations en ce qui a trait à la libre circulation des personnes et au sentiment d’être un territoire «cobaye» pour ce type de tarification.

Le maire des Îles et président de la Communauté maritime, Antonin Valiquette, réitère pour sa part que cette mesure a été bien planifiée.

Plusieurs citoyens ont aussi pris la parole afin de dénoncer la fermeture récente des sites de transbordement de Havre-Aubert et de Grande-Entrée, disant craindre une recrudescence des dépotoirs clandestins de même qu’une diminution des services municipaux aux extrémités de l’archipel.

Jules Martinet et Johanne Cantin ont présenté la pétition aux élus (photo: CFIM)

M. Valiquette s’est d’ailleurs fait remettre une pétition rassemblant 855 signatures, dans laquelle il est demandé aux élus de proposer une alternative pour combler la perte de service engendrée par cette fermeture.

Les élus madelinots ont par ailleurs adopté la proposition visant l’ajout d’un district municipal sur l’île du Cap aux Meules, ce qui porterait à sept le nombre de conseillers.

Si la Commission de représentation électorale l’approuve, le changement entrerait en vigueur lors des prochaines élections municipales, en 2025.

Notons enfin que la conseillère de l’île du Havre-Aubert, Linda Lebel, a annoncé sa démission au maire Valiquette ainsi que sur les réseaux sociaux dans l’heure qui a suivi la fin du conseil municipal.


Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:


Pour en savoir davantage:
ACTUALITES Municipalité

La conseillère municipale Linda Lebel démissionne

Moins de quatre mois après être entrée en fonction, la conseillère Linda Lebel, annonce sa démission du conseil municipal.

Les citoyens de l’Île-du-Havre-Aubert se retrouvent donc à nouveau orphelins, puisqu’il s’agit de la deuxième personne à quitter ce siège depuis les élections d’octobre 2021.

Mme Lebel explique son départ par des visions divergentes entre elle et les élus, notamment par rapport aux pouvoirs des conseillers.

Elle estime aussi que la Municipalité gagnerait à réformer ses procédures et sa bureaucratie, afin de gagner du temps et de l’efficacité.

Linda Lebel dresse un bilan teinté de déception de son court mandat.

La retraitée mentionne avoir tergiversé pendant quelque temps avant de prendre une décision, pour finalement la transmettre au maire après la séance du conseil municipal de mardi.

Rappelons que Mme Lebel avait été élue par acclamation en novembre dernier.

Sa démission est effective dès maintenant.

En entrevue à CFIM, le maire Antonin Valiquette a indiqué avoir été surpris par l’annonce de l’ex-conseillère et la remercie d’avoir occupé le poste avec sérieux et énergie.

Conformément à la législation, une élection partielle devra être lancée dans le district d’ici quatre mois.


Pour réécouter l’entrevue diffusée à l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Environnement Pêche

Presque 40 tonnes d’engins fantômes récupérées par le Comité ZIP

Le Comité ZIP des Îles annonce avoir retiré presque 40 tonnes d’engins fantômes dans les eaux côtières et les lagunes de l’archipel au cours de la dernière année.

Cela représente une hausse drastique par rapport à la quantité récupérée l’année précédente, alors qu’environ trois tonnes de matériel de pêche avaient pu être retirées des eaux.

La chargée de projet en charge de leur récupération, Émie Audet-Gilbert, explique cette différence par les activités menées sur d’anciens sites d’aquaculture situés dans les lagunes.

Émie Audet-Gilbert (photo: CFIM)

En tout, 63 cages à homard, une drague à pétoncles ainsi que plus de 35 tonnes de matériel d’aquaculture ont pu être ramassés.

Structures maricoles récupérées (photo: Comité ZIP)

Mme Audet-Gilbert rappelle à ce titre que le bois des cages utilisées aux Îles se dégrade naturellement, réduisant de ce fait la part de matériel devant être récupéré.

Elle ajoute que l’utilisation de matériaux biodégradables pour remplacer le plastique permettrait de réduire leur impact environnemental, tant en ce qui a trait à la pollution qu’aux captures fantômes.

Interrogée au sujet de la quantité générale de déchets observée sur les fonds marins de l’archipel, elle dit y avoir constaté peu d’accumulation.

À l’instar des années précédentes, ce projet a été réalisé grâce à la collaboration entre le Comité ZIP et les pêcheurs madelinots.

Structures maricoles récupérées (photo: Comité ZIP)


Pour écouter le segment de l’émission Les preuves des faits:


Pour en savoir davantage:
ACTUALITES Emploi Insularité

Le revenu médian aux Iles a bondi entre 2019 et 2022

Le revenu annuel médian aux Iles a augmenté de plus de 10 000 dollars entre 2019 et 2022 pour s’établir à 45 406 dollars, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec.

Ces chiffres proviennent du Bilan 2022 de l’évolution du marché du travail dans les MRC et permettent d’observer une croissance du revenu similaire à la tendance provinciale.

Légèrement plus nombreuses à occuper un emploi, les 2495 travailleuses sur le territoire de la Communauté maritime disposent d’un revenu médian estimé à 43 807 dollars, soit environ 3000 dollars de moins que les hommes, qui sont 2190 sur le marché du travail.

Données : Institut de la statistique du Québec (données de 2022) Tableau : CFIM

Le nombre de personnes en emploi a connu une croissance de 5,1% depuis 2017 pour atteindre 70% de la population active, accusant un retard d’une dizaine de points vis-à-vis la moyenne provinciale.

En baisse depuis 2017, la proportion de travailleurs autonomes sur l’archipel, incluant les exploitants d’entreprises, est évaluée à 8,9%, un taux un peu plus élevé que la moyenne pour le Québec.

Données : Institut de la statistique du Québec Tableau : CFIM

Finalement, le nombre de personnes sur le marché du travail aux Iles est en hausse pour tous les groupes d’âges depuis 2017, à l’exception des 45 à 54 ans, qui demeurent toutefois le deuxième groupe le plus nombreux à occuper un emploi, derrière les 55 à 64 ans.

ACTUALITES Jeunes

Éducation à la petite enfance: une première cohorte de stagiaires aux Îles

Une première cohorte de stagiaires en éducation à la petite enfance en provenance du Collège Montmorency est arrivée aux Îles.

Ces trois étudiants du programme technique sont venus dans l’archipel dans le cadre d’une entente établie entre l’institution d’enseignement et la Stratégie d’attraction des personnes des Îles, qui défraiera une partie des coûts liés au stage.

L’agente d’accueil et de liaison aux nouveaux résidents, Isabelle Poirier, résume comment est né ce partenariat.

Cette collaboration, qui inclut aussi les CPE Chez Ma Tante et La Ramée, fait partie des démarches entreprises par la Communauté maritime pour tenter de pallier le manque de main-d’œuvre dans le secteur névralgique de la petite enfance qui entrave le développement des places en garderie.

Les stagiaires, Maude Critch, Yann Bogé et Noémie Cloutier, se réjouissent de l’occasion de pouvoir vivre une expérience de dépaysement culturel dans leur parcours de formation.

Ce 11 avril, la Stratégie d’attraction des personnes, Place aux jeunes et la Fondation Madeli-Aide participeront à un 5 à 7 Jeunesse à Québec, pour faire voir les avantages et les opportunités de s’installer aux Îles.


Pour écouter l’entrevue diffusée dans l’émission Debout les Îles:

ACTUALITES Divers Éducation

L’éclipse totale vécue comme expérience collective et enrichissante

Avec la collaboration de François Delisle

L’éclipse solaire totale qui a pu être observée sur l’archipel, lundi après-midi, a attiré près d’une centaine de spectateurs sur le terrain de soccer situé en face du Centre multisport Desjardins.

Le rassemblement a notamment réuni des élèves et des membres du personnel de l’École polyvalente des Îles.

Au cours de la dernière année, l’enseignante en sciences Marie-Claude Miousse a collaboré avec Chantal Cyr, technicienne en travaux pratiques, afin de préparer les jeunes à cette journée unique.

Chantal Cyr, technicienne en travaux pratiques, et Marie-Claude Miousse, enseignante en sciences (photo: CFIM)

Jérôme Demers, qui enseigne la physique au campus madelinot du Cégep de la Gaspésie et des Îles, a lui aussi pris part à l’organisation d’activités en lien avec l’éclipse.

Il perçoit cet événement astronomique comme une expérience scientifique largement accessible.

Jérôme Demers, enseignant en physique (photo: CFIM)

Mme Miousse indique par ailleurs qu’un point de dépôt sera mis en place à la Polyvalente afin de récupérer les lunettes solaires usagées, pour que celles-ci puissent être utilisées à des fins pédagogiques.

Selon les calculs des astronomes, il faudra attendre le 1er mai 2079 avant d’assister à nouveau à une éclipse totale sur l’archipel.

La prochaine éclipse partielle se produira quant à elle dans un an, le 29 mars 2025.


Pour écouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

En ligne plus tard aujourd’hui


Pour en savoir davantage:
ACTUALITES Pêche Sécurité publique

Réouverture de la station de recherche et de sauvetage de Cap-aux-Meules

La station saisonnière de recherche et de sauvetage de la Garde côtière située à Cap-aux-Meules a repris ses activités le 3 avril dernier.

Les six navires du secteur du Saint-Laurent ont été déployés dans les différentes bases du ministère fédéral, réparties à Havre-Saint-Pierre, Kegaska, Québec, Rivière-au-Renard et Tadoussac.

En service chaque année d’avril à novembre, ces stations se trouvent dans des endroits stratégiques et visent à réduire le nombre et la gravité des incidents maritimes ainsi que les risques pour l’environnement.

La Garde côtière rappelle par ailleurs que malgré des températures douces à l’extérieur, des risques d’hypothermie demeurent probables en cas d’immersion dans l’eau froide.

Les services de coordination de recherche et de sauvetage sont joignables 24h/24 tous les jours de la semaine via la voie 16 de la radio VHF de même que par appel sélectif numérique sur la voie 70.

ACTUALITES Culture

Plus de 75 000 spectateurs pour Entre ciel et mer

Le spectacle Entre ciel et mer a franchi le cap des 75 000 spectacteurs.

Les artistes du Cirque Éloize, le conteur Cédric Landry et les musiciens du groupe madelinot Suroît en sont à leur quatrième et ultime mois de tournée européenne.

Après la France et la Suisse, la troupe performe en ce moment en Belgique.

Cédric Landry témoigne du franc succès remporté outre-mer, avec plus de 100 représentations au compteur.

Alliant musique, acrobaties et conte, le spectacle charme tous les publics, curieux de vivre une incursion dans le style madelinot et acadien, racontent le violoniste Félix Leblanc et Cédric Landry.

La tournée européenne se conclura à Lyon, en France, au début du mois de mai.

Les artistes et acrobates prendront ensuite le chemin vers la maison.

Entre ciel et mer a aussi été présenté deux étés de suite à Havre-Aubert et dans plusieurs autres villes québécoises.


Pour réécouter l’entrevue diffusée à l’émission De long en large, cliquez ici.

ACTUALITES Culture

Les finalistes du Prix Coup de coeur de la communauté sont dévoilés

La Corporation culturelle des Îles, Arrimage, dévoile les trois finalistes du prix Coup de cœur de la communauté 2024 et invite les citoyens à voter en ligne pour leur candidature préférée.

La mention, accompagnée d’une bourse de 1000 dollars, vise à récompenser un collectif ou une personne qui s’est démarquée en tant qu’artiste ou en tant que travailleur ou travailleuse culturelle.

L’artiste multidisciplinaire Annie Morin se retrouve parmi les finalistes pour le lancement de l’exposition ‘’Promenade au fond de l’océan’’ présentée au Musée de la mer, qui aura attiré plus de 12 000 visiteurs d’ici et d’ailleurs.

La travailleuse culturelle et directrice artistique du Centre d’artistes AdMare, Laurène Janowski, est aussi en nomination pour son implication dans de nombreux projets ainsi que pour ses efforts visant à favoriser la présence soutenue d’artistes sur le territoire.

Photo du Vieux Treuil

Finalement, c’est le musicien aux multiples chapeaux, Fred Pauze, qui ferme le rang avec une soixantaine de spectacles et de nombreuses collaborations à son actif, dont «Les jeudis jazz».

Le Coup de cœur de la communauté reconnaît l’excellence des actions de création, d’interprétation, de médiation ou de diffusion dans le domaine des arts et de la culture, sur le territoire des Îles ou ailleurs.

En 2023, l’artiste multidisciplinaire Geneviève Reesor s’était vue attribué le prix au terme du vote du public.

ACTUALITES Économie Insularité

Enquête sur le logement: au moins 40 unités locatives par année d’ici 2035 sont nécessaires

Le rythme annuel des nouvelles constructions résidentielles aux Iles devrait quadrupler pour rétablir l’abordabilité dans un contexte de croissance démographique et de besoins criants en logements locatifs.

Ce constat émerge d’un avis technique de la firme JFLV consultants dont CFIM a obtenu copie, visant à actualiser l’enquête sur le logement produite en 2021 par la Communauté maritime.

D’un rythme estimé à une quarantaine de nouvelles habitations par année entre 2012 à 2022, tous types confondus, l’étude évalue que 160 unités d’habitation supplémentaires sont nécessaires chaque année d’ici 2035.

Du nombre, au moins 40 devraient être destinées au marché locatif, dont 32 de types social et communautaire, pour résorber la crise actuelle et rétablir un taux de vacance adéquat.

Le déficit actuel en logement social est évalué à 90 unités, mais cette donnée sera appelée à croître au cours de la prochaine décennie avec les tendances économiques actuelles et une plus grande précarité des ménages à revenus modérés, «à risque de voir leur situation de logement se précariser».

De plus, l’avis technique stipule que les futurs logements créés devraient être compacts et favoriser un modèle d’une ou deux chambres à coucher, s’appuyant sur les projections démographiques de l’évolution de la composition des ménages d’ici 2031.

Toujours selon le document, les données sur les terrains vacants à l’intérieur des périmètres urbains démontrent «une très bonne capacité d’accueil du territoire» dans les secteurs résidentiels et les noyaux villageois.

ACTUALITES Pêche

AGA de l’OPHIM: plusieurs chantiers bouclés en 2023

En assemblée générale annuelle, l’Office des pêcheurs de homard des Îles a dévoilé l’aboutissement de plusieurs grands chantiers en 2023.

L’organisation s’est notamment occupée de la refonte de ses règlements internes et de ses procédures d’assemblée.

Lors de la rencontre, l’Office a aussi dévoilé à ses membres les résultats de l’étude sur les coûts de pêche d’une livre de homard.

Selon la directrice générale, Nadine Cyr, et le président, Rolland Turbide, la démarche entamée il y a quelques années révèle un grand écart entre la réalité des nouveaux détenteurs de permis et les pêcheurs vétérans.

Le document détaillé sera rendu public sous peu.

En 2024, l’OPHIM se penche sur la réorganisation de ses finances, avec en tête l’idée d’affecter des sommes dans des fonds dédiés, expliquent Mme Cyr et M. Turbide.

La refonte du site web et la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie de communications aux pêcheurs par le biais de pamphlets informatifs sont aussi à l’agenda.

D’autre part, un litige qui perdure avec l’Association québécoise de l’industrie de la pêche s’est finalement rendu devant la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec.

L’Office a demandé l’arbitrage pour la saison 2023 en lien avec la convention de mise en marché du homard, qui dicte la formule de fixation du prix versé à quai.

Après quatre jours de discussions fin mars, les deux parties feront leurs plaidoiries le 19 avril.


Pour réécouter le segment diffusé à l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Les preuves des faits

Retour sur l’actualité de la semaine

Chaque semaine, l’équipe de la salle de nouvelles revient sur les faits saillants de l’actualité qui touchent notre communauté.

12 avril 2024 : affaires municipales, pêches, logement

05 avril 2024 : tourisme, économie, affaires municipales

28 mars 2024 : pêches, culture, justice

22 mars 2024 : pêches, logement, énergie

15 mars 2024 : logement, pêches

08 mars 2024 : transport, communautaire, pêches

1er mars 2024 : pêches, logement, transport

23 février 2024 : municipalité, pêches

16 février 2024 : municipalité, pêches, énergie, justice

09 février 2024 : pêches, municipalité

02 février 2024 : politique, énergie, pêche, santé

26 janvier 2024 : pêche, économie, santé

19 janvier 2024 : phoque, tourisme, famille

12 janvier 2024 : économie, éducation, pêche

22 décembre : politique, transport, pêche

15 décembre : santé, municipal, pêche

8 décembre : communautaire, économie, justice

1er décembre : pêche, municipal, transport

24 novembre : municipal, pêche, transport

17 novembre 2023 : transport, municipal, tourisme

9 novembre 2023: environnement, santé, économie

3 novembre 2023 : économie, sports, éducation

27 octobre 2023 : municipalité, communautaire, économie

20 octobre 2023 : transport, énergie, municipalité

6 octobre 2023 : divers, pêches, santé

28 septembre 2023: municipalité, santé, divers

22 septembre 2023 : santé, municipalité

15 septembre 2023 : politique, santé, divers

08 septembre 2023 : environnement, santé, divers

01 septembre 2023 : pêches, santé, économie, sciences

25 août 2023 : communications, environnement, pêches

18 août 2023 : sécurité publique, pêche, agriculture, éducation

11 août 2023 : économie, affaires municipales, sciences

04 août 2023 : travaux publics, météo, développement social, pêche

28 juillet 2023 : politique, famille, sports et loisirs

14 juillet 2023 : pêche, affaires municipales, santé

7 juillet 2023 : transport, culture, environnement

22 juin 2023 : tourisme, affaires municipales, santé, pêche

16 juin 2023 : économie, santé, politique, affaires municipales

9 juin 2023: communications, culture, pêches, éducation

2 juin 2023 : énergie, pêches, culture, environnement

19 mai 2023 : culture, patrimoine, affaires municipales et pêches

12 mai 2023 : pêches, santé, qualité de vie des ainés et affaires municipales

5 mai 2023 : pêches

28 avril 2023 : pêches, organismes communautaires et enjeux municipaux


21 avril 2023: culture, tourisme et transport


17 mars 2023: pêche, emploi, logement et sports


10 mars 2023: élection à la mairie des Îles, chasse au phoque et pêche


3 mars 2023: pêche, chasse au phoque, emploi et éducation


24 février 2023: transport aérien, éducation, économie et sciences


10 février 2023: politique municipale, environnement et économie


27 janvier 2023: éducation, santé, travail et chasse aux phoques


20 janvier 2023: culture, pêche et politique municipale


13 janvier 2023: projets scientifiques, bébé de l’année, politique et faits divers


9 décembre 2022: santé, communautaire, culture et développement


2 décembre 2022: main d’œuvre et pêches


25 novembre 2022: main d’œuvre, politique et environnement


18 novembre 2022: reconnaissance du PQ comme groupe parlementaire, retour sur l’actualité culturelle et sociale de la semaine, et bref retour sur le Forum des partenaires


10 novembre 2022: résumé de l’actualité locale


4 novembre 2022: résumé de l’actualité locale


28 octobre 2022: résumé de l’actualité locale


21 octobre 2022: résumé de l’actualité locale


4 octobre 2022: résultats électoraux nationaux


29 septembre 2022: couverture électorale locale


16 septembre 2022: couverture électorale locale, avec les propos de Joël Arseneau, Jonathan Lapierre et Gil Thériault


9 septembre 2022: couverture électorale locale et nationale

ACTUALITES Municipalité Tourisme

Résidences secondaires touristiques: la Municipalité des Îles visée par un recours

La Municipalité des Îles est visée par un recours judiciaire, intenté par des propriétaires de résidences secondaires à usage touristique.

Les 111 requérants, tous enregistrés auprès de la Corporation de l’industrie touristique du Québec, estiment avoir été lésés par le changement de statut de leurs immeubles, passés au taux de taxation commercial en 2023.

La procédure vise donc à faire annuler les avis de correction d’office du rôle d’évaluation envoyés en janvier 2023 pour le rôle triennal 2023-2024-2025, que les demandeurs estiment non-conformes à la Loi sur la fiscalité des municipalités.

Sony Boudreau, qui figure en tête de liste des requérants, explique que les propriétaires visés n’ont pas été adéquatement informés quant aux changements apportés à leur compte de taxe.

Le recours argumente aussi que la municipalité a fait preuve de «négligence» dans sa gestion du rôle d’évaluation et de la taxation à l’égard des demandeurs.

En conséquence, ceux-ci réclament en dommages et intérêts les sommes versées suite à l’envoi d’ajustements fonciers rétroactifs en décembre 2023.

Invité à réagir, le maire Antonin Valiquette n’a pas souhaité commenter le dossier qui se trouve dorénavant devant les tribunaux.

Il a cependant accusé réception de la requête, acheminée le 28 mars dernier.

Rappelons que l’élu madelinot avait reconnu, en janvier, que les ajustements fonciers auraient pu être mieux communiqués aux propriétaires.


Pour écouter le segment de l’émission Les preuves des faits:


Pour en savoir davantage:
ACTUALITES Éducation Sports

Piscine régionale: la ventilation et la toiture seront bientôt remplacées

Le Centre de services scolaire des Îles va de l’avant avec une première phase de son projet de rénovation de la piscine.

Lors de la plus récente séance de son conseil d’administration, l’organisation a attribué un contrat d’un peu plus de 1,6 million de dollars à l’entreprise Construction des Îles pour la réfection du système de ventilation et de la toiture.

Le directeur des ressources matérielles, Jean-Michel Cyr, explique qu’il s’agit de travaux absolument nécessaires pour maintenir à niveau l’infrastructure âgée de 40 ans, la seule piscine publique de l’archipel.

Des travaux préliminaires seront réalisés en juin après l’année scolaire mais les délais anticipés pour la réception du nouveau système de ventilation pourraient étendre l’échéancier à l’automne.

Le CSSI indique que la Municipalité a déjà été avisée que le début de la prochaine saison de piscine se trouverait ainsi affectée.

La directrice générale, Brigitte Aucoin, ajoute qu’une réponse à la demande de subvention pour le projet global de réfection de la piscine, dans les cartons depuis belle lurette, est attendue au mois de juin.

Notons que les sommes réservées pour la première phase des travaux proviennent du budget régulier d’entretien des infrastructures du CSSI, mais pourraient aussi être subventionnées, advenant une réponse positive à la demande de financement.

ACTUALITES Politique

Élection fédérale: la bloquiste Kristina Michaud veut être candidate dans la région

La députée Kristina Michaud annonce qu’elle sera candidate à l’investiture du Bloc québécois dans la future circonscription de Gaspésie–les Îles-de-la-Madeleine–Listuguj en vue de la prochaine élection fédérale.

Elle avait été portée au pouvoir une première fois en 2019 dans Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, puis avait conservé son siège deux ans plus tard.

Toutefois, son comté sera bientôt éliminé dans la foulée du redécoupage électoral, ce qui l’a poussée à afficher ses couleurs plus tôt que tard.

L’étoile montante de la formation bloquiste pourrait donc affronter la ministre des Pêches, Diane Lebouthillier, qui a déjà fait part de son intention de briguer un quatrième mandat.

Une lutte entre les deux femmes attirerait certainement l’attention dans l’Est-du-Québec.

La députée Lebouthillier a remporté les deux derniers scrutins avec une maigre avance contre le candidat Guy Bernatchez.

En 2021, l’élue libérale avait remporté 46% des voix dans la région contre 39% pour le Bloc québécois, tandis qu’à l’élection précédente, seulement un peu plus de 600 voix les séparaient.

Aux yeux de Kristina Michaud, son expérience et la défense des intérêts des Québécois par son parti pourraient faire pencher la balance en sa faveur.

Elle et d’autres représentants de sa formation seront de passage sur l’archipel pour quelques jours au début du mois de mai.


Pour réécouter l’entrevue diffusée à l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Divers

Un début d’incendie deux fois maîtrisé à Cap-aux-Meules

Un incendie qui s’est déclaré dans l’entre-toit d’OSM Atlantique a mobilisé une quinzaine de pompiers en début d’après-midi jeudi, au port de Cap-aux-Meules.

Des employés de l’entreprise avaient d’abord contacté le 911 pour demander une vérification après avoir éteint un feu qui avait pris naissance dans les matières isolantes de la toiture.

Une fois sur place, les pompiers ont constaté que l’incendie était toujours en cours dans le local en rénovations et ont arrosé une section d’environ 200 pieds carrés.

Le tout a été «assez rapidement maîtrisé», selon le directeur du Service incendie, Simon Mary.

À son avis, la vigilance et les réflexes du personnel ont évité que la situation ne dégénère.

Au moment d’écrire cette nouvelle, la cause du feu était encore inconnue.

M. Mary précise qu’on estime qu’il s’agit d’un événement accidentel, probablement relié aux travaux qui s’effectuent dans le bâtiment.