Dernières nouvelles

ACTUALITES Éducation

19 000$ en bourses pour 21 étudiants(es) des Îles membres de la Caisse Desjardins des Ramées

La Caisse Desjardins des Ramées a dévoilé hier les noms de 21 étudiants madelinots post-secondaires qui se partagent 19 mille dollars en bourses remises par tirages au sort parmi les candidatures reçues.

Dans l’édition de l’an dernier, on en comptait 17 qui s’étaient partagés un montant global de 13 mille dollars.

Pour être éligibles au concours, les étudiants à la Formation professionnelle, au niveau collégial, ou universitaire, devaient être membres de la caisse en plus d’être inscrits à temps plein dans leur programme d’étude à la session d’automne.

Cette année, 9 étudiants de niveaux professionnel et collégial ont remporté un montant de 500 dollars chacun, alors que six étudiantes universitaires ont reçu, elles, une somme forfaitaire de mille dollars.

Alors que deux Madelinots avaient remporté une somme de mille 500 dollars l’an dernier dans la catégorie nationale de la Fondation Desjardins, ils sont cinq cette année à s’être mérité ce prix, alors qu’une étudiante y a aussi remporté un montant de mille dollars.

Les étudiants inscrits à la Formation professionnelle et au collégial qui remportent un prix de 500$:

Kelly Chenell

Pier-Alexis Cormier

Érika Cummings

Vincent Cummings

Alexandre Cyr

Audrey-Anne Gaudet

Rosalie Leblanc

Éloi Molaison

Zachary Renaud

Les étudiantes universitaires qui remportent un prix de 1000$

Sarah Boudreau

Claudia Bouffard

Marie-Ève Brodeur

Justine Cyr

Tanya Renaud

Alicia Vigneau

Les Bourses de la Fondation Desjardins:

Meagy Chevarie (1000$)

Vanessa Cyr (1500$)

Renée-Pier Chevarie (1500$)

Emma Martinet (1500$)

François St-Arneault (1500$)

Yann-Philippe Poirier (1500$)

 

ACTUALITES Pêche

Retour sur l’AGA de l’Office des pêcheurs de homards des Îles

Après une diminution d’un sous la livre sur la contribution au fonctionnement de l’Office des pêcheurs de homards des Îles en 2019, et une exemption complète en 2020, les homardiers reviendraient à un taux de 4 sous la livre en 2021, à moins que le conseil d’administration n’en décide autrement d’ici là.

Le président de l’Office, Pascal Chevarie, et l’avocat Claude Régnier qui agissait pour une dernière fois comme président d’assemblée puisqu’il se retire des opérations de l’organisme en vue de sa retraite

En Assemblée générale annuelle jeudi, les administrateurs annonçaient qu’on mandatera la firme comptable Cyr, Landry, Lapierre pour mettre à jour l’évaluation des coûts d’opérations des sorties en mer pour les pêcheurs de homards madelinots.

La coordonnatrice de l’Office Nadine Cyr souligne que le ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a fait volte-face dans ce dossier, alors qu’au printemps dernier on voulait chiffrer le seuil de rentabilité minimum des pêcheurs devant la crainte d’une fermeture des marchés et donner un aperçu du seuil minimum de rentabilité moyen pour un pêcheur.

Il faudra déterminer le nombre de pêcheurs qui devront participer confidentiellement à l’étude statistique qui ventilera les dépenses des participants selon qu’ils capturent d’autres espèces ou non, pour s’en tenir à une représentation de la ressource du homard uniquement.

Il faudra également décider sur combien d’années la cueillette de données portera.

Pascal Chevarie, Nadine Cyr et Claude Régnier

L’Office a décidé de reprendre l’initiative à son compte puisque les résultats donneront un aperçu actuel des charges face aux revenus pour la relève, en plus de servir aux négociations du prix versé à quai avec les acheteurs :

D’autre part, suite à une présentation la semaine dernière du rapport conjoint des firmes expertes Forest Lavoie et Deloitte, mandatées respectivement par l’Office et par l’Association québécoise de l’Industrie de la Pêche (AQIP), le président Pascal Chevarie et l’avocat Claude Régnier sont confiants d’en arriver enfin à une formule de fixation du prix pérenne et moderne.

Le président Pascal Chevarie, la nouvelle avocate de l’Office Myriam Robichaud et la coordonnatrice Nadine Cyr

Ils estiment que la négociation autour de la fixation du prix versé à quai de la convention de mise en marché, qui est systématiquement disputée à chaque année, n’a jamais reposé sur des bases aussi solides aussi tôt dans l’année, alors qu’on prépare déjà le calendrier des rencontres entre les parties:

D’ailleurs, l’Office maintient toujours sa demande d’ajustement du prix versé pour 3 des 9 semaines de pêche en 2020, qui représente une augmentation globale de 2 millions de dollars et l’organisation n’exclut pas un retour en arbitrage devant la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec, puisque jusqu’ici leur demande a été rejetée par les acheteurs du plan conjoint.

Avec des revenus issus des contributions des pêcheurs de 362 718$ en 2019, l’Office disposait au 31 mars dernier d’un surplus cumulé de 767 000$.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Un deuxième nouveau cas aux Iles en 24h

Pour une deuxième journée consécutive, un nouveau cas de COVID-19 est répertorié aux Iles-de-la-Madeleine dans le plus récent bilan de la direction régionale de santé publique.

Depuis le premier septembre, ce sont 22 résidents de l’archipel qui ont été testés positifs au coronavirus alors qu’on dénombre présentement moins de cinq cas actifs aux Iles.

La santé publique souligne que depuis quelques jours, la moyenne régionale quotidienne oscille autour de 8 nouveaux cas, ce qui témoigne d’un contrôle efficace de la deuxième vague.

On compte 76 infections actives sur le territoire de la Gaspésie et des Iles.

Alors que Québec précisait ce jeudi que les personnes habitant en zones de niveau d’alerte maximum ne pourront finalement pas se rassembler pour Noël, on enregistre 1 470 nouveaux cas dans la province ainsi que 30 décès supplémentaires.

ACTUALITES Justice

Arrestation pour agression et voies de fait à main armée

Un Madelinot de 26 ans bien connu des services policiers, Yan Thorne, a été arrêté dimanche à son domicile de Fatima pour avoir agressé et blessé un autre adulte au moyen d’une arme, suite à une altercation.

Selon le porte-parole à la Sûreté du Québec, le sergent Claude Doiron, Yan Thorne fait face à au moins trois chefs d’accusation distincts :

Le suspect a comparu une première fois au Palais de Justice de Havre-Aubert, lundi, avant d’être transféré à Percé pour une deuxième comparution concernant sa remise en liberté.

Le sergent de la SQ, Claude Doiron

Le sergent Doiron explique que l’identification de l’arme utilisée dans l’agression ne sera pas rendue publique pour l’instant :

Selon la dénonciation de l’agent de la SQ qui a procédé dimanche à l’arrestation de Yan Thorne, le suspect aurait également proféré au moins une menace de causer la mort, ou des lésions corporelles, à la victime.

En consultant le plumitif du suspect, on apprend qu’il a déjà plaidé coupable en septembre dernier à des accusations similaires d’agression à main armée, en plus de méfaits, qui avaient été déposées en janvier.

ACTUALITES Covid-19 Santé

Covid-19: La limite obligatoire du nombre de clients dans les commerces s’applique à l’archipel qui compte un nouveau cas actif

La vice-première ministre, Geneviève Guilbault, annonçait mercredi une restriction du nombre de clients sur les surfaces de vente de tous les types de commerces et qui s’applique à la grandeur de la province.

C’est ce que confirme le directeur régional de la Santé publique, Yv Bonnier-Viger.

Le directeur de la Santé publique Gaspésie-les Îles, Yv Bonnier-Viger

Selon lui, bien que les niveaux d’alerte par paliers de couleur s’ajustent dans chaque régions, et dans chaque MRC en Gaspésie et aux Îles, aux portraits épidémiologiques distincts, il ne voit pas de contradictions avec l’annonce mur à mur de mercredi.

Il souligne que le virus de la Covid-19 est aussi contagieux en zone rouge qu’en zone jaune et que l’achalandage accru à l’approche des Fêtes dans les commerces présente des risques même dans les zones moins touchées:

La nouvelle règle limite la capacité d’accueil des magasins, incluant les épiceries et les pharmacies, à l’équivalent d’un client sur 20 mètres carrés du plancher de vente et à un seul client à la fois pour les petits établissements avec une superficie inférieure.

Par ailleurs, le docteur Yv Bonnier-Viger confirme la présence d’un nouveau cas actif de Covid-19 aux Îles en expliquant que l’enquête épidémiologique permet de rassurer la population pour ce qui est des risques de propagation :

Source: Santé publique Gaspésie-les Îles

Le Docteur Bonnier-viger estime que si le gouvernement devait revenir sur les permissions de tenir deux rassemblements de 10 personnes et moins provenant d’au plus trois ménages différents en zones rouges, entre le 24 et le 27 décembre, les mesures de zones jaunes ne seraient pas affectées.

ACTUALITES Culture

Deux nominations dans un prestigieux gala folk pour Marie-Ève Laure

L’auteure et compositrice Marie-Ève Laure est en nomination dans deux catégories prestigieuses de la seizième édition des Prix de musique folk canadienne.

Après avoir vu son nom résonner dans la catégorie Album country de l’année au Gala de l’ADISQ, l’artiste se réjouit d’obtenir la reconnaissance de l’industrie au cours de l’année 2020, qui avait débutée par l’annulation de spectacles en raison de la pandémie.

Son album, Onze, lui a permis d’être nommée dans les catégories Auteur-compositeur francophone de l’année et Artiste de la relève de l’année.

Elle raconte qu’elle avait manqué la date limite d’inscription, au milieu d’un été parsemé de spectacles aux Iles, et qu’elle a ainsi dû écrire au comité afin de soumettre sa candidature en retard.

Elle se dit fière de voir son nom figurer près de celui de plusieurs artistes qu’elle affectionne et écoute dans son quotidien.

Les prix de musique folk canadienne, qui devaient se tenir à Charlottetown, se déroulent en ligne les 9 et 10 avril 2021.

Pour chaque catégorie, les récipiendaires sont choisis au terme d’un processus de jury en deux étapes effectué par 100 jurés de partout au pays, représentant toutes les provinces, territoires et langues officielles.

ACTUALITES Économie Politique

Le Pôle d’Économie sociale GÎM est déçu du soutien au fonctionnement du nouveau plan gouvernemental

Bien que le Pôle d’Économie social Gaspésie les Îles salue les objectifs et la reconnaissance de l’entrepreneuriat collectif dans le plan gouvernemental dévoilé lundi par Québec, l’organisme est toutefois déçu.

Le financement annuel au fonctionnement des  22 pôles d’économie sociale de la province passe d’une moyenne de 100 mille à seulement 110 mille jusqu’en 2025.

L’administrateur et cofondateur du pôle régional, André Richard, s’indigne de l’augmentation prévue qui se trouve sous l’indice d’inflation.

L’administrateur du Pôle d’Économie sociale GIM, André Richard

Il précise que Québec met de l’avant des objectifs nobles comme répondre au défi démographique, favoriser l’innovation l’autonomie alimentaire et l’économie circulaire, mais sans se donner les moyens de ses ambitions :

M. Richard donne l’exemple du Pôle d’économie sociale de la région, qui n’embauche qu’une seule ressource pour l’ensemble du vaste territoire.

Il s’attendait à une indexation d’au moins 80 mille dollars par année pour permettre l’embauche d’un deuxième employé:

Il se réjouit toutefois de l’augmentation du financement au Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif et surtout de sa décentralisation, une revendication de longue date des pôles d’économie sociale du Québec.

André Richard affirme que des rencontres avec le cabinet de la ministre Marie-Ève Proulx sont prévues pour convaincre Québec d’augmenter davantage le soutien au fonctionnement des pôles.

ACTUALITES Pêche

Baleine noire: les crabiers n’ont pas atteint leur quotas en 2020

Les crabiers traditionnels des Îles ont formulé deux demandes principales à la table ronde sur la baleine noire organisée par Pêches et Océans Canada la semaine dernière.

Si leur porte-parole Paul Boudreau reconnaît que le système mis en place cette année a permis d’éviter les mortalités et les empêtrements de baleines, une ouverture de la saison au début avril aurait selon lui réduit encore davantage les interactions avec les pêcheurs :

Les pêcheurs demandent aussi que les nouvelles mesures ou réglementations soient davantage éprouvées avant d’être imposées par le gouvernement :

M.Boudreau affirme que les pêcheurs des Îles n’ont pas été en mesure de récolter leur quota de crabes cette année.

Il l’explique principalement par le fait qu’il ait fallu attendre que les usines de transformation du Nouveau-Brunswick se conforment aux normes contre la covid-19, qui a reporté l’ouverture de la pêche de trois semaines.

M. Boudreau dénonce aussi la nouvelle méthode de fermetures dynamiques, qui a bloqué l’accès à plusieurs zones pour toute la saison.

Selon lui, cette formule a entraîné une augmentation du nombre de pêcheurs en provenance d’autres régions sur les fonds de pêches madelinots.

ACTUALITES Culture

Cinq projets artistiques soutenus par le PADA d’automne en 2020

La corporation culturelle Arrimage dévoile les cinq projets d’artistes de l’archipel soutenus par le Programme d’Aide au Développement Artistique (PADA) pour l’édition d’automne 2020.

L’agent de développement culturel, Philippe Pesant-Bellemare, souligne que le musicien Christian Gaudet et sa formation Brion obtiennent le montant maximal, en remboursement de dépenses admissibles, qui s’élève à mille 500 dollars pour l’enregistrement d’un album à paraître en 2021 :

L’agent de développement culturel chez Arrimage, Philippe Pesant-Bellemare

Les artistes visuelles Piper Thibodeau et Annie Morin obtiennent quant à elles un soutien pour la conception et l’actualisation de leurs sites web respectifs, alors que Suzanne Renaud est appuyée pour un projet d’illustration et d’écriture sous forme de carte Noël faites à la main :

L’artiste Suzanne Renaud lors de son vernissage à la galerie Espace solo en 2019

De plus, l’artiste multidisciplinaire Dominique Leroux obtient un appui de 720 dollars afin de réaliser des ateliers culturels destinés à enfants de 0 à 5 ans, dans le cadre du réseau québécois des événements Petits Bonheurs.

Dominique Leroux en spectacle laboratoire pour les enfants
Source: dominiqueleroux.weebly.com
crédit photo: Michel Pinault

Le PADA est financé grâce à la contribution de Télé-Québec et du Fonds de développement culturel des Îles et dispose d’une enveloppe annuelle de 10 mille dollars pour deux appels de projets, au printemps et à l’automne.

ACTUALITES Environnement Insularité

Météo de novembre : la dernière grande vague de chaleur avant l’hiver

L’importante vague de chaleur observée au début du mois de novembre aura marqué les esprits puis engendré des records de température pour cette période de l’année, selon le plus récent bilan météo d’Environnement Canada.

Les Iles ne font pas exception, alors que la température moyenne observée sur l’archipel est de deux degrés supérieure à la normale saisonnière, qui se situe habituellement à 2,8 degré celcius.

Les derniers jours de novembre, particulièrement doux, expliquent aussi cet écart.

Du côté des précipitations de pluie, les valeurs enregistrées par Environnement Canada se situent en dessous de la normale avec 80 millimètres, une trentaine de moins qu’à l’habitude.

Les Iles ont aussi été épargnées par la neige, déjà plutôt rare en novembre, enregistrant des chutes estimées à 7 centimètres, plus de deux fois moins que la normale saisonnière.

Environnement Canada précise que la majorité de ces précipitations ont été observées dans la deuxième moitié du mois, signifiant que la période hivernale s’installe.

ACTUALITES Économie

137 M$ pour le développement de l’économie sociale au Québec

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, présentait lundi un Plan d’action de 137 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir l’économie sociale au Québec.

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx

Le gouvernement y soutient la mutualisation d’outils numériques et la reprise collectives d’entreprises, par exemple en créant de nouvelles coopératives.

Parmi les autres mesures phares, Québec investira 24 millions de dollars dans l’Entente de partenariat pour le développement des coopératives et 28 millions dans le programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif :

Dans les mesures dédiées au développement des secteurs stratégiques, on accorde quatre millions 700 mille dollars sur cinq ans pour former trois mille préposés en aide à domicile.

La ministre rappelle que le ministère de la Santé annonçait récemment une allocation d’équilibre aux salaires dans les services d’accompagnements spécialisés  pour atténuer la compétition inégale avec le secteur public :

Bien qu’il salue le plan dans son ensemble, le Réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile déplore l’abolition du programme des meilleures pratiques d’affaires mis en place en 2015.

Selon le gouvernement Legault, les sommes consenties au Plan d’action quinquennal auront un effet de levier qui généreront jusqu’à 520 millions de dollars dans le secteur de l’économie sociale.

ACTUALITES Éducation Santé

Présence de plomb dans l’eau des écoles: Le CSSÎ dresse le portrait de situation

Suite à une campagne d’échantillonnage pour quantifier la présence de plomb dans l’eau de ses établissements, commandée par le ministère de l’Éducation, le Centre des Services scolaire des Îles en révèle les résultats.

Sur 89 points d’eau, incluant les fontaines et les robinets de chacun de ses établissements, l’institution en recense 17 où la concentration de plomb surpasse la norme fédérale de cinq microgrammes par litre au premier jet, mais dont la proportion de contaminant chute après 30 secondes de rinçage.

Le directeur au Ressources matérielles, Jean-Michel Cyr, annonce que deux fontaines, une à l’École Polyvalente et l’autre à l’école Centrale de Havre-aux-Maisons, sont fermées et seront remplacées en décembre, puisqu’il s’agit des deux seules installations où des étudiants sont susceptibles de s’abreuver.

Le directeur aux Ressources matérielles du CSSÎ, Jean-Michel Cyr

Selon lui, la présence de plomb provient de points de soudure entre les réservoirs et les robinets où l’eau peu stagner, durant la nuit ou durant les weekends, et que des fontaines filtrées règleront le problème:

Les autres points qui présentent des concentrations de plomb supérieures à la norme, sont des robinets utilisés par le personnel et la consigne de laisser couler l’eau une minute est en place jusqu’à l’apport des correctifs.

photo: Centre de services scolaire des Îles

Pour ce qui est de la qualité de l’air dans les écoles, Jean-Michel Cyr souligne qu’on mesurera à partir de cette semaine la performance de l’aération des classes qui repose principalement sur l’ouverture des fenêtres entre les périodes :

Le directeur aux Ressources matérielles du CSSÎ précise que les pièces sans fenêtre jouissent d’un système de ventilation mécanisé et récent.

ACTUALITES Culture Jeunes

Les gagnants de Secondaire en Spectacle dévoilés

Les gagnants de la finale locale de Secondaire en Spectacle ont été dévoilés samedi soir lors de la diffusion virtuelle de l’événement.

Éloi Cummings a remporté le premier prix du Jury avec son interprétation de l’Opéra du Mendiant de Nicola Ciccone :

La seconde place a été attribuée à Danyk Vigneau et Jean-Gabriel Poirier avec leur version d’Un beau grand bateau de Gerry Boulet :

Danyk Vigneau a également reçu le Prix du Vieux-Treuil, ce qui lui offrira l’opportunité d’y faire des premières parties l’été prochain.

Le jury était composé d’Annie Vigneau, d’Émile Déraspe, de Vincent Lafrance, de Vincent Leblanc et d’Hugues Poirier.

Le prix Coup de cœur du public a quant à lui été remis à Léanne Cyr, Dania Cormier et Dominik Richard qui ont interprété La chanson du camionneur, une composition de Pierrot Rochette, popularisée par Fred Pellerin.

C’est finalement 270 billets qui ont été vendus au total, beaucoup d’entre eux ayant été acheté au dernier moment.

ACTUALITES Éducation Jeunes

Un lieu de travail pour les étudiants madelinots qui poursuivent leur session à distance

Le député des Iles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, met sur pied un café étudiant itinérant afin de briser l’isolement des jeunes de niveau post-secondaire et stimuler la persévérance scolaire.

Le café Deuxième Vague est né après que deux étudiantes inscrites dans des campus à l’extérieur des Iles qui complètent présentement leur session sur l’archipel en télé-travail aient interpellé le député.

Celui-ci a saisi la balle au bond et s’est adjoint du Carrefour Jeunesse-Emploi et du Groupe persévérance scolaire afin d’organiser le tout.

Selon l’étudiante de deuxième année à l’Université Laval, Anne-Sophie Lapierre, l’initiative aidera à séparer le temps dédié au travail et aux loisirs.

Les périodes d’études sont d’une durée de quatre heures et se déroulent du lundi au samedi, entre 12h30 et 16h30, auxquelles s’ajoutent deux plages horaires en soirée, les lundis et mercredis.

Le café se tiendra à l’Auberge Madeli pour la première et la troisième semaine puis se déplacera à l’édifice Fernand-Cyr pour la seconde.

Afin de contrôler l’achalandage, les étudiants sont invités à réserver en ligne leur plage et devront signer un formulaire déclarant qu’ils ne présentent pas de symptômes de la COVID-19 et qu’ils sont aux Iles depuis 14 jours.

Les employés du bureau de circonscription, du CJE et du Groupe persévérance scolaire assureront en rotation la supervision du café étudiant en plus d’offrir un accompagnement aux jeunes.

ACTUALITES Environnement Pêche Transport

Baleines noires: la saison 2020 s’achève sans mortalité

La semaine dernière, Pêches et Océans Canada tenait sa Table Ronde annuelle sur la baleine noire de l’Atlantique Nord.

Cette rencontre visait à faire le bilan de l’année 2020 et à entendre les pêcheurs et les armateurs sur les mesures mises en place, afin de faire des choix éclairés sur la prochaine stratégie.

Élise Lavigne, directrice des programmes nationaux en gestion des ressources halieutiques à Pêches et Océans Canada, souligne que pour la première fois l’année dernière, la fermeture des zones de pêches s’est effectuée sur la base d’un système sophistiqué de détection.

Selon elle, l’initiative semble avoir fonctionné : aucune mort de baleine ni aucun empêtrement dans des filets de pêche n’a été recensé en eaux canadienne cette année.

Une étude de l’agence océanique et atmosphérique américaine estime toutefois que la population de baleine noire continue son déclin, alors qu’il resterait environ 366 individus.

Mme Lavigne estime que le gouvernement a pu minimiser l’impact des mesures pour la conservation des baleines noires et de la covid sur les pêcheurs.

Le ministère devrait arrêter sa décision sur la formule retenue pour la saison 2021 vers le mois de février.

ACTUALITES Culture

11 spectacles en Atlantique pour Claude Cormier, lauréat de la Tournée Assomption-Vie

L’artiste madelinot Claude Cormier est le lauréat de la Tournée Assomption-Vie-Radio-Canada 2020.

La récompense, décernée chaque année pendant la FrancoFête en Acadie, permettra à l’auteur-compositeur d’entreprendre une tournée d’au moins onze spectacles dans les provinces maritimes en 2022.

Claude Cormier se dit grandement touché d’avoir été choisi par le jury et est heureux de pouvoir bientôt faire danser les adeptes de musique traditionnelle en présentant ses chansons devant un nouveau public.

Le musicien a présenté son spectacle Garde ton accent 2 accompagné de Réal Longuépée à la basse, Gabriel Arseneau à la batterie et Marc-Étienne Richard au violon.

Il précise que l’enregistrement s’est déroulé à Montréal il y a quelques mois puis a été diffusé en vitrine virtuelle.

RADARTS, qui produit la FrancoFête en Acadie, est un organisme qui soutient la diffusion, la professionnalisation et le rayonnement des arts de la scène au Canada atlantique.

Claude Cormier sera aux Iles-de-la-Madeleine pendant la période des fêtes pour quelques spectacles en plus d’offrir des ateliers d’écriture de chansons auprès des jeunes.

ACTUALITES Santé

Perspectives de développement pour le Carrefour Unité

Le Carrefour Unité, qui soutient les personnes aux prises avec des problèmes de dépendance à la consommation et leurs proches, a effectué mille 495 interventions directes aux Îles dans son exercice 2019-2020.

La coordonnatrice de l’organisme communautaire autonome situé à Cap-aux-Meules dans l’ancienne église anglicane, Maryse LeBlanc, affirme qu’il s’agit d’un nombre stable par rapport aux années passées, mais s’attend à une baisse pour l’année 2020-2021 en raison de la pandémie au printemps.

Crédit photo: Meggy Turbide

L’organisme offre un service de centre de jour tous les après-midi aux gens qui désirent se confier, maintenir leur sobriété ou obtenir un service de références auprès du réseau de la santé :

Grâce à un financement supplémentaire prévu, Mme LeBlanc souhaite élargir l’offre de service du centre de jour avec des activités de style cercle de partage les vendredi soirs.

La coordonnatrice de Carrefour Unité, Maryse LeBlanc
Crédit photo: Dominique Lebel-Bouchard

De plus, elle souhaite élargir les activités concertées avec les partenaires du Comité de prévention de la toxicomanie et autres substances en 2021 :

Carrefour Unité offre la location de son bâtiment aux groupes d’entraide indépendants comme Alcooliques Anonymes, Narcotiques Anonymes et Al-Anon, pour les gens qui subissent les effets de la consommation abusive de substances par leurs proches.

ACTUALITES Communication Culture Divers Jeunes Politique Tourisme

5 Madelinots lauréats de la médaille de l’Assemblée nationale

Le député provincial des Îles, Joël Arseneau a décerné dimanche la médaille de l’Assemblée Nationale à cinq Madelinots et Madeliniennes afin de souligner leur engagement et leur implication civique dans le milieu.

La lauréate Jeanne Poirier signe le livre d’Or

La directrice du Centre d’action bénévole des Îles, Jeanne Poirier, s’est vue honorée pour son travail des 25 dernières années orienté sur l’amélioration de la qualité de vie des Madelinots, elle qui est aussi présidente du Regroupement régional des centres d’action bénévole :

La lauréate Nadine Lapierre

La directrice de la Maison des jeunes des Îles, Nadine Lapierre, a aussi été honorée, elle qui a contribué au projet d’agrandissement du CPE La Ramée et ensuite à l’ambitieux projet de reconstruction de la Maison des jeunes à Fatima, qu’elle dirige depuis 2012 :

Albert Cummings et sa conjointe Nicole Grégoire reçoivent la médaille des mains du député Joël Arseneau

Albert Cummings et Nicole Grégoire reçoivent eux-aussi la médaille à titre de pionniers ayant contribué à l’industrie touristique de l’archipel dans les années 80 en organisant les premiers Concours de Châteaux de sable :

Émile Déraspe a reçu la médaille des mains du député Joël Arseneau

De son côté, le directeur du Vieux Treuil depuis 2007, Émile Déraspe, s’est vu remettre la médaille pour sa contribution au développement des arts de la scène en produisant avec son équipe plus de mille représentations offertes par plus de 700 artistes, ou groupes, invités à se produire aux Îles:

Avec cette deuxième édition de remise de médailles aux Îles, le député Joël Arseneau tient à faire connaître l’apport significatif, souvent effectué dans l’ombre, de ceux et celles qui améliorent les liens sociaux et la qualité de vie dans le milieu:

En vertu de la politique établie en 2001, une même personne ne peut recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale plus d’une fois dans sa vie.

 

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : La situation demeure stable aux Iles

La situation sanitaire demeure stable aux Iles-de-la-Madeleine avec 20 cas d’infection à la COVID-19 recensés depuis le 1er septembre, dont trois qui sont survenus au cours des deux dernières semaines.

Les deux plus récents cas remontent à samedi dernier.

Sur l’ensemble du territoire qui relève de la direction régionale de santé publique Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, on répertorie présentement 103 cas actifs, dont 10 nouveaux en Gaspésie au bilan de vendredi.

On compte par ailleurs 4 personnes originaires de la région qui sont hospitalisées en raison de la maladie.

Dans la province, on dénombre présentement 11 mille 452 infections actives.

ACTUALITES Culture Municipalité

La Municipalité des Îles et la CDPA réfléchissent à l’avenir du Site de la Côte

La Corporation de développement portuaire de l’Anse (CDPA), qui administre la gestion et les activités du site de la Côte à Étang-du-Nord, discute avec la Municipalité des Îles pour y moderniser la gouvernance et les infrastructures.

Le bâtiment principal du Site de la Côte a besoin de rénovations selon la coordonnatrice Dominique Bouffard

Propriétaire des bâtiments, la Municipalité dresse actuellement l’inventaire de ses biens et des responsabilités qui s’y attachent à travers un Plan directeur élaboré par le service des loisirs, culture et vie communautaire.

La coordonnatrice de la Côte, Dominique Bouffard, estime que la démarche est positive et s’accompagne d’une intention de financement pour rénover au goût du jour les attraits du site.

La coordonnatrice de la CDPA, Dominique Bouffard

D’ailleurs, la CDPA a pris l’initiative de lancer un sondage en ligne auquel 200 citoyens et usagers ont répondu en une semaine, afin de diriger la priorisation des améliorations à apporter :

Parallèlement, la municipalité est à évaluer les performances de gestion de la corporation afin d’établir les responsabilités qui lui seraient dévolues, notamment pour l’entretien des bâtiments et pour l’organisation d’activités :

Après des rencontres en septembre et en octobre, une troisième réunion est prévue la semaine prochaine afin d’en arriver à une vision de développement commune du site de la Côte.

Le Plan directeur de gestion des infrastructures de loisir devrait être présenté au conseil municipal au début 2021.

ACTUALITES Culture Éducation Jeunes

Secondaire en spectacle.. sur vos écrans

L’édition annuel de Secondaire en spectacle à l’école Polyvalente des Îles se déroulera de vendredi à samedi.

Les élèves performeront devant un public restreint vendredi soir et le spectacle sera ensuite diffusé pour tous en version virtuelle, en collaboration avec l’Île imagin’air.

Les organisateurs provinciaux de secondaire en spectacle avaient envisagé quatres scénarios possibles : en ligne, à huit clos, les deux ou en présentiel.

C’est donc la 3e option qui a été retenue ici, comme l’explique Cécilia Lapierre, l’une des animatrices de la soirée.

À la veille de se produire, les participants Danyk et Daphné Vigneau anticipaient de performer devant une salle à moitié vide, mais voyaient aussi un côté positif à cette nouvelle formule.

Cette édition 2020 rassemblera 31 participants, qui présenteront 17 numéros de concours et aucun hors-concours.

Plus de 100 billets ont été vendu jusqu’à maintenant.

Aucune décision n’a pour l’instant été prise quant aux finales régionales et provinciales de Secondaire en spectacle ce printemps. L’école Polyvalente des Îles est la première école de la région à présenter sa finale locale.

ACTUALITES Divers

Jonathan Lapierre élu sur le C.A. de la Fédération canadienne des municipalités

Le maire des Iles, Jonathan Lapierre, occupera désormais un siège au sein de la Fédération canadienne des municipalités, une instance qui défend les enjeux municipaux sur la scène politique fédérale.

Sa nomination a été confirmée hier par le conseil d’administration après une élection regroupant six autres candidatures.

Il se dit fier de pouvoir faire rayonner les Iles et porter les dossiers madelinots à Ottawa en siégeant comme représentant des municipalités de moins de 20 milles habitants.

Jonathan Lapierre, qui agit aussi à titre de vice-président de la Fédération québécoise des municipalités, précise que les villes de petite taille ont des enjeux communs et que son travail au sein de la FCM se répercutera dans le milieu, dont plusieurs dossiers dépendent du fédéral.

Le conseil d’administration de la Fédération canadienne des municipalités comprend une centaine d’élus à travers le pays.

Le mandat de monsieur Lapierre est d’une durée d’un an.

ACTUALITES Insularité Municipalité

Horizon 2025: Un 7e Forum des partenaires… pour une première fois virtuel

Une centaine de personnes assistait virtuellement, jeudi, à la 7e édition du Forum des partenaires du projet de territoire Horizon 2025 qui sert de feuille de route aux acteurs socio-économiques pour le développement du milieu.

La Communauté maritime dressait l’état d’avancement de la démarche, elle qui assure la concertation auprès des porteurs d’actions sur un plan qui en compte 63, puisque certaines des 74 actions initiales sont maintenant réalisées et que quatre nouvelles actions ont été rajoutées cette année.

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, au Forum des partenaires 2020

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, souligne que l’avancement des différentes actions du projet de territoire témoigne de l’engagement du milieu envers son développement et de la justesse des cibles établies en 2013 :

Selon la directrice du Développement du milieu, Josianne Pelosse, la formule virtuelle a permis de démocratiser la démarche en présentant le rapport d’activités sous la forme d’une revue d’actualité.

La directrice au Développement du milieu, Josianne Pelosse, au Forum des partenaires 2020
Crédit photo Nathalie Cyr

Les actions étaient répertoriées sur cinq volets: l’économie, les transports, l’environnement et l’énergie, la culture et société et la gouvernance.

Dans le volet Culture et société, Mme Pelosse précise qu’une stratégie d’autonomie alimentaire, Nourrir notre monde, est portée en partenariat avec l’Équipe de Développement social, le CERMIM, le Bon goût frais des Îles et Entraide Communautaire des Îles.

Cette stratégie inclura notamment de nouvelles initiatives et d’autres qui ont déjà été amorcées, comme celle de récupération de denrées dans les épiceries :

Pour sa part, le directeur général de la Municipalité, Serge Rochon, dévoile une des quatre nouvelles actions du plan, soit l’intention d’offrir par appels d’offres une mise de fonds de 50 mille dollars à un organisme qui se consacrera à l’acquisition de nouveaux logements locatifs à l’année :

Le directeur général de la Municipalité des Îles, Serge Rochon

La présentation du Forum des partenaires 2020 a aussi permis de faire de nombreux suivis de dossiers, notamment sur le projet d’Écoquartier, qui est jumelé au projet de microréseau d’Hydro-Québec, sur les efforts déployés pour contrer l’érosion côtière du territoire, sur le bilan des rencontres des quatre commissions consultatives citoyennes municipales créées dans la dernière année, sur la protection des paysages et la création du Parc régional ainsi que sur un nouveau projet de garderie qui serait abritée à l’école de Grosse-Île.

Les citoyens ont accès à l’ensemble de la présentation et au document sur l’état d’avancement des actions à partir du site web de la Municipalité des Îles.

Lien vers le tableau de l’avancement des actions:

https://www.muniles.ca/wp-content/uploads/Tableau-Etat-davancement-2020-VF.pdf

ACTUALITES Insularité Sécurité publique

Fermeture des autres bases de la Garde-côtière

La Garde côtière fermera le 30 novembre prochain ses bases saisonnières de recherches et de sauvetage au Québec, à l’exception de celle de Cap-aux-Meules qui restera ouverte un mois de plus.

Sur les 220 incidents auxquels ont répondu les six stations québécoises depuis le printemps, une vingtaine ont été pris en charge par les équipes basées aux Îles.

Outre celle de Cap-aux-Meules, la Garde Côtière possède des bases de recherche et de sauvetage à Québec, Tadoussac, Rivière-au-Renard, Havre-Saint-Pierre et Kegaska.

La fermeture plus tardive de la station des Îles s’explique par l’absence de glace dans le Golfe par rapport au fleuve.

La station est donc en service aussi longtemps que le navire Baie-de-Plaisance est en mesure de naviguer, permettant de poursuivre les évacuations médicales de l’île d’Entrée par la mer et de porter assistance au besoin aux pêcheurs et kitesurfeurs.

En saison hivernale, les brise-glaces de la Garde Côtière, soutenus par l’aviation canadienne, prennent le relais des opérations de recherche et de sauvetage dans l’estuaire et le golfe.

Les stations saisonnières devraient reprendre leurs activités vers le mois d’avril.

ACTUALITES Santé

Baisse d’achalandage à l’Accalmie qui ne pointe pas nécessairement vers une diminution de la violence

La Maison d’Aide et d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale l’Accalmie s’inquiète d’une diminution de la fréquentation en 2020.

La maison n’a pas atteint une seule fois son maximum de capacité durant l’année, alors que l’établissement financé pour quatre places est capable dans les faits d’en accueillir jusqu’à 10 selon la coordonnatrice Linda Turbide:

Elle précise que la pénurie de logements aux Îles peut dissuader certaines femmes victimes de violence de quitter leur foyer sans savoir où elles iront après leur hébergement à l’Accalmie.

La coordonnatrice de l’Accalmie, Linda Turbide

En moyenne, le séjour des femmes victimes de violence est d’environ trois semaines, mais Linda Turbide tient à faire savoir qu’aucune victime n’est mise à la porte de la maison d’hébergement :

L’application des mesures sanitaires liées à la pandémie est un autre facteur pouvant expliquer la diminution de la fréquentation de l’Accalmie.

En situation de garde partagée par exemple, un enfant ne pouvait pas transférer du logement d’un parent à l’autre, ce qui a pu décourager certaines femmes dans le besoin d’aller chercher de l’aide.

Les restrictions d’accès aux Îles cet été auraient aussi compliqué l’hébergement de femmes du continent craignant pour leur sécurité et qui souhaitaient obtenir du soutien dans l’archipel.