Dernières nouvelles

ACTUALITES Covid-19 Santé

L’éclosion de COVID-19 se poursuit au CHSLD Eudore-LaBrie

L’éclosion de COVID-19 déclarée le 8 juillet au CHSLD Eudore-LaBrie peine à se résorber, alors que trois résidents étaient toujours infectés par le virus, en date de mardi, selon les données du gouvernement.

Dans ce contexte, le CISSS des Îles déconseille aux personnes qui présentent des symptômes s’apparentant à la grippe ou à la gastro-entérite de visiter leurs proches.

Les visiteurs sont également invités à respecter les consignes émises par les travailleurs de la santé en portant des masques de type N-95 et en se lavant les mains.

Par ailleurs, 229 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine dans la semaine du 17 au 23 juillet, soit 80 cas de moins que pour la semaine précédente, selon les données de l’Institut national de santé publique.

Pour la semaine en cours, le nombre de nouveaux cas confirmés s’élevait à 97 en date du 26 juillet (source: INSPQ)

Aucun nouveau décès lié au virus n’a été rapporté dans la région depuis la fin du mois d’avril.

Notons enfin que l’Hôpital de l’Archipel comptait toujours moins de cinq hospitalisations en lien avec la COVID-19, mardi.

ACTUALITES Culture

Bilan du Festival de cirque : une 3e édition satisfaisante malgré une baisse d’affluence

L’équipe organisatrice du Festival de cirque des Îles dresse un bilan satisfaisant de la 3ème édition de l’événement.

Les 5 spectacles à l’affiche entre les 21 et 26 juillet ont permis de rejoindre petits et grands avec des performances diversifiées, est d’avis la directrice générale, Suzie Hamel.

Elle note toutefois une diminution de l’affluence vis-à-vis l’année dernière.

Rappelons qu’en 2021, les contraintes sanitaires en vigueur limitaient la capacité d’accueil du chapiteau central, dont moins de la moitié des sièges étaient accessibles.

L’enjeu de l’hébergement des artistes est d’ailleurs revenu hanter l’organisation, qui a réussi à loger les troupes à différents endroits sur l’archipel, mais il s’en est fallu de peu, indique Mme Hamel.

Elle confirme la tenue d’une 4ème édition en 2023 et espère pouvoir intégrer les élèves de l’École de cirque aux festivités.

Suzie Hamel remercie les commanditaires et partenaires, de même que la cinquantaine de bénévoles qui sont venus prêter main forte, épaulés par une équipe technique supplémentaire ajoutée afin de prévoir le coup.

Par ailleurs, le Festival de cirque des Îles s’est vu octroyer une aide financière de 39 000 dollars par le ministère du Tourisme en vue de la prochaine édition.

Mme Hamel précise que la somme servira au développement de l’axe international de l’événement, qui accueille généralement une troupe venue de l’extérieur du pays.


Pour l’entrevue avec la dg du festival :

ACTUALITES Environnement Sports

Le parc Fred-Jomphe sera bientôt réaménagé

Le parc Fred-Jomphe sera bientôt réaménagé afin de rendre le site plus sécuritaire pour les usagers et de mieux protéger l’environnement du Havre-aux-Basque.

L’initiative, qui est le fruit d’une collaboration entre le Comité ZIP, l’Association de kite des Îles, l’école de planche à voile Wind aux Îles et la Municipalité, vise également à concilier les différents types d’activités pratiquées dans le secteur.

Shanya Ramirez, de Wind aux Îles, explique certains des enjeux qu’accentue l’achalandage élevé du site.

Selon Émie Audet-Gilbert, du Comité ZIP, les sports tels que le kitesurf et la planche à voile exigent par ailleurs des aménagements et des comportements responsables afin d’être considérés « durables ».

En plus des sommes investies par les partenaires, le projet recevra 22 500 $ du Fonds d’action du Saint-Laurent et 22 500 $ de l’entreprise Canada Steamship Lines.

Selon le Comité ZIP, le réaménagement du parc Fred-Jomphe devrait être complété d’ici mars 2023.

ACTUALITES Culture

« Cours écrire ton court » : appel aux scénaristes madelinots pour l’édition « 100% région » du concours

La Société de développement des entreprises culturelles, la SODEC, lance une toute première édition « 100 % région » de son concours de scénarisation de court métrage Cours écrire ton court.

Les scénaristes du Grand Montréal sont donc exclus de l’événement cette année, précise la directrice générale volet Cinéma et production télévisuelle, Johanne Larue.

En moyenne, parmi les sept finalistes annuels, une seule candidature retenue est issue des régions québécoises, signale-t-elle, ce à quoi veut remédier la SODEC en stimulant le bassin de créateurs émergents basés hors de la métropole et à les faire rayonner.

Le concours offre à sept scénaristes en début de parcours professionnel une expérience de mentorat sur une durée d’environ deux mois où les finalistes sont encadrés par des conseillers lors de la rédaction d’une version finale d’un scénario de court métrage, en anglais ou en français.

Un grand prix d’une valeur de 130 000 dollars incluant une production en accéléré du projet est à la clé.

Les modalités seront transmises aux intéressés lors de tournées régionales, prévues à l’automne, qui seront aussi accessibles à distance, ajoute-t-elle.

Cours écrire ton court est destiné aux personnes en début de carrière dont au moins une œuvre audiovisuelle narrative a connu une diffusion professionnelle reconnue par la SODEC, par exemple au festival Fantasia ou en salle de cinéma.

L’ouverture des inscriptions aura lieu en octobre.


Pour réécouter l’entrevue avec Johanne Larue :

ACTUALITES Covid-19 Santé

COVID-19: la vaccination pour les tout-petits disponible dès mercredi

La vaccination contre la COVID-19 pour les tout-petits sera offerte à compter de demain par le CISSS des Îles.

Les enfants de 6 mois à 5 ans pourront recevoir une dose du vaccin Spikevax de Moderna, adapté à cette tranche d’âge, qui correspond à un quart de la concentration administrée aux adultes.

La vaccination COVID-19 pour les moins de 5 ans sera intégrée aux services de vaccination pédiatrique offerts au CLSC de Cap-aux-Meules.

Les parents qui le désirent peuvent prendre rendez-vous par téléphone ou via la plateforme ClicSanté.

Le Comité sur l’immunisation du Québec recommande deux doses pour les jeunes enfants, trois doses pour la clientèle immunosupprimée ainsi qu’une seule dose pour les tout-petits en bonne santé et qui auraient déjà contracté le virus.

Rappelons que Santé Canada a approuvé le vaccin pour cette tranche d’âge le 14 juillet dernier.

D’autre part, en date du 18 juillet, le CISSS local indique que 91 % des citoyens détenant une adresse sur l’archipel a reçu au moins deux injections ou a reçu une dose en plus d’avoir fait la COVID-19.

Données : CISSS des Îles

De plus, 8 personnes adéquatement vaccinées sur 10 sont allées chercher au moins une dose de rappel.

ACTUALITES Communautaire Santé Sports

Une 2e édition pour le défi actif Les Îles à l’unisson

La Fondation Santé de l’Archipel invite les Madelinots et les visiteurs à prendre part à la 2e édition du défi Les Îles à l’unisson, au profit du Fonds Eudore-Labrie.

Du 29 juillet au 12 août, les participants sont appelés à parcourir une partie de l’archipel en utilisant un mode de transport actif de leur choix.

Le directeur général de la Fondation, Pier-Philippe Poirier, indique que le défi avait permis de récolter environ 15 000 $ lors de sa première édition, l’été dernier.

M. Poirier rappelle que le Fonds a pour but d’enrichir la qualité de vie des résidents du CHSLD Eudore-LaBrie, notamment par l’amélioration des espaces communs, la bonification des équipements et l’organisation d’activités de loisir.

Il précise que la Fondation n’a pas fixé d’objectif de financement cette année et préfère miser sur les bénéfices de l’événement pour les participants et les résidents du CHSLD.

Les personnes qui souhaitent participer au défi ont jusqu’au 29 juillet pour s’inscrire sur le site web de la Fondation.

Rappelons que Les Îles à l’unisson a remplacé en 2021 la course à obstacles T’as pas l’t’chœur, qui avait dû être annulée en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Insularité

La population augmenterait de 3,7% d’ici 2041, mais sa proportion d’aînés aussi

Les projections démographiques de l’Institut de la statistique du Québec prévoient une maigre augmentation de 3,7 % de la population des Îles-de-la-Madeleine d’ici 2041.

Selon le rapport, le nombre de résidents de la Communauté maritime devrait progresser jusqu’à atteindre un sommet de 13 612 personnes en 2033.

Par la suite, la courbe s’inverse dans un contexte où les naissances, au fil des ans, seraient stables mais que les décès, eux, croîtraient sans cesse.

L’ISQ anticipe une hausse totale de 56 % du nombre de décès à la fin des deux prochaines décennies et estime qu’en 2041, deux fois plus de morts que de naissances surviendraient sur le territoire.

De plus, les Îles continueraient de perdre des citoyens au profit des autres régions et ne parviendraient pas à compenser les départs malgré une vingtaine d’arrivées chaque année.

D’autre part, le portrait de l’ISQ souligne à grands traits la tendance au vieillissement de la communauté, indiquant une hausse globale de 57 % de la proportion d’aînés et une diminution au sein des 25-44 ans.

Le nombre de personnes âgées de 85 ans et plus devrait quant à lui exploser d’ici 2041, c’est-à-dire connaître un bond de 243 %.

L’ISQ calcule que l’âge moyen de la population s’établirait à 52 ans en 2041 alors qu’il est de 49 ans aujourd’hui.

Sur une autre note, le bilan serait positif au sein chez les 0-24 ans et l’indice synthétique de fécondité demeurerait stable à 1,7 enfant par femme.

Finalement, l’espérance de vie serait en hausse, passant de 80 à 84 ans chez les hommes, et de 84 à 86 ans pour les femmes.

ACTUALITES Tourisme

Les visiteurs jugent les Madelinots accueillants, selon un sondage de l’ATR

Le sondage de fin de séjour adressé aux visiteurs estivaux par Tourisme Îles de la Madeleine révèle jusqu’à présent un haut taux de satisfaction quant à l’accueil reçu de la part des Madelinots.

Les chiffres montrent que 95 % des répondants se disent satisfaits ou très satisfaits de l’accueil, et la probabilité qu’ils recommandent un séjour sur l’archipel est de 82 %.

L’association touristique a choisi de dévoiler des données préliminaires du sondage à la mi-saison afin de renseigner la population quant aux aspects positifs de l’industrie, selon son président Jacky Poirier.

Il ajoute que l’organisation a aussi l’intention de sonder les résidents afin de connaître leur indice de bonheur et de confort en ce qui a trait au tourisme.

Le président de l’ATR, Jacky Poirier (photo: CFIM)

Interrogé sur les craintes exprimées par certains Madelinots quant à la capacité d’accueil des commerces locaux, il indique pour sa part avoir reçu des échos encourageants de la part de plusieurs restaurateurs des Îles.

Parmi les autres statistiques préliminaires dévoilées à ce jour, on apprend que l’hébergement et l’agrotourisme obtiennent aussi des taux de satisfaction élevés dépassant 80 %.

Par ailleurs, plus de 7 visiteurs sur 10 disent avoir l’intention de revenir sur l’archipel.

Selon M. Poirier, environ une centaine de personnes avaient répondu au sondage au moment du dévoilement de ces données, dont une majorité âgée de 55 ans et plus.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Divers Environnement

Le requin blanc femelle « Maple » s’est éloigné des Îles

Le grand requin blanc qui avait été localisé il y a une dizaine de jours dans le secteur de Grande-Entrée s’est éloigné des côtes des Îles.

Le spécimen femelle surnommée Maple, de près de 3,5 mètres de long et pesant 1264 livres (573 kg), s’est déplacée vers le large en direction nord-ouest, selon la plus récente mise à jour de l’organisme américain Ocearch.

Le périple de Maple a débuté en Nouvelle-Écosse en septembre dernier, où elle a été capturée et munie d’une puce satellitaire.

Depuis, elle a franchi plus de 3900 kilomètres en longeant la côte est des États-Unis jusqu’au Golfe du Mexique avant de remonter en eaux atlantiques et de faire un crochet par l’archipel madelinot.

Maple n’est pas la première représentante de son espèce à faire escale aux Îles : en 2019, un grand requin blanc baptisé Brunswick s’était approché des côtes.

ACTUALITES Communautaire Jeunes

Le CJE des Îles rapatrie tous ses services sous un même toit

Le Carrefour jeunesse-emploi des Îles rapatrie tous ses services à une seule nouvelle adresse.

Toujours situé dans le centre-ville de Cap-aux-Meules, le CJE a déménagé à quelques pas de son ancien local pour s’installer dans l’édifice Boudreau.

L’organisme a presque doublé sa superficie, se réjouit sa directrice générale, Brenda Déraspe, disposant désormais de deux étages, dont le sous-sol qui accueillera bientôt l’École du Courant ainsi que la Route du boulot.

L’espace vacant au sous-sol accueillera dans quelques mois les locaux de l’École du Courant et de la Route du boulot, avec quelques salles supplémentaires

Un réaménagement complet de l’espace s’opérera bientôt, avec un début des rénovations prévu à l’automne, explique-t-elle.

Elle indique qu’une seconde phase de travaux est dans les cartons, cette fois-ci pour le rez-de-chaussée, qui héberge les bureaux des services spécialisés, du Groupe persévérance scolaire ainsi que Place aux Jeunes.

De plus, le processus d’acquisition du bâtiment devrait être complété d’ici septembre, pour un coût total d’environ 1 725 000 dollars, incluant la facture des rénovations.

Rangée du haut : Donald Vigneau, Marie-Joëlle Richard, Noémie Lapierre, Nicolas Arseneau, Franck Rwamo, Bernadette Poirier, André St-Onge // Rangée du milieu : Catherine Jomphe-Gaudet, Catherine Décoste, Annabelle Arseneau, Janeth Lopez, Brenda Déraspe // Rangée du bas : Marilyn Couturier, Vanessa Turbide, Martine Turbide, Jacinthe Marcotte, Véronique Chiasson // Absents de la photo : Jean-Hugues Robert, François Miousse, Pierre Desbiens, Laurina Bussière (photo: courtoisie)

Le projet de déménagement et de développement coïncide avec le 25ème anniversaire de l’organisme, ajoute-t-elle, et le CJE entend souligner son quart de siècle tout au long de l’année.

Bon an mal an, le Carrefour jeunesse-emploi compte entre 22 et 25 salariés, et estime desservir pas loin de 1200 personnes.


Pour réécouter l’intégrale avec Brenda Déraspe :

ACTUALITES Environnement

3000 lb de déchets en moins sur les plages

Pas moins de 3000 livres de déchets ont été retirées des plages de l’archipel la semaine dernière grâce à des corvées de nettoyage.

Menées par l’organisme Mission 1000 tonnes et la Société de conservation des Îles, soutenus par l’entreprise Rubi, des collectes participatives ont eu lieu au Barachois de Fatima ainsi qu’à l’Île Boudreau vendredi et samedi.

Environ 25 personnes se sont jointes aux organisateurs, indique le cofondateur de Mission 1000 tonnes, Jimmy Vigneux, qui a également mis la main à la pâte en solo.

Tous les déchets ont été directement acheminés au Centre de gestion des matières résiduelles, souligne-t-il.

Jimmy Vigneux enjoint la population ainsi que les visiteurs à effectuer des corvées de ramassage sur les plages qu’ils affectionnent.

Mission 1000 tonnes concentre ses efforts de nettoyage sur les berges ainsi que dans les cours d’eau du Québec et de l’international, notamment en Indonésie.

À ce jour, 1954 collectes ont permis de ramasser plus de 240 tonnes de déchets.


Pour écouter l’entrevue avec le chef de mission et cofondateur de Mission 1000 tonnes, Jimmy Vigneux :

ACTUALITES Économie Pêche

Début de la saison de pêche du flétan de l’Atlantique

La saison de pêche au flétan de l’Atlantique s’ouvre aujourd’hui pour les pêcheurs à engins fixes des Îles et s’étendra jusqu’au 24 septembre.

Cette année, 147 titulaires de permis auront accès à la même allocation totale qu’en 2021, soit 120 tonnes.

Le quota madelinot correspond à 14,6 % du contingent global attribué aux trois flottilles géographiques du Québec, qui s’élève une fois de plus à 820,5 tonnes.

Rappelons que les pêcheurs de flétan peuvent transférer des parties de leur allocation individuelle entre eux ainsi que reporter jusqu’à 15 % de leur part à la saison suivante.

En 2021, les captures madeliniennes étaient estimées à environ 95 tonnes.

Selon les données de Pêches et Océans Canada, la pêcherie ainsi que l’espèce sont en bonne santé dans le golfe du Saint-Laurent.

Non seulement les débarquements sont en augmentation depuis le début des années 2000, mais leurs valeurs sont les plus élevées depuis 1960.

La taille de ces poissons de fond est également à la hausse tandis que le poids moyen d’un flétan débarqué a doublé entre 2006 et 2020.

ACTUALITES Transport

CTMA: un bateau neuf pour remplacer le Manuel Rivers

Arrivé en fin de vie utile, le Manuel Rivers sera remplacé au sein de la flotte de Dragage et Remorquage de la CTMA.

Un nouveau remorqueur est déjà en construction sur l’archipel, glisse le directeur général du transporteur, Emmanuel Aucoin.

Le bateau neuf sera bâti sur une version améliorée du modèle du Manuel Rivers, indique-t-il.

M. Aucoin rappelle que le remorqueur se rend en mer afin de déverser les barges de sable dragué sur des sites prédéterminés, en plus d’avoir le mandat de pourvoir au remplacement des bouées de navigation autour des Îles, dans le cadre d’un contrat avec la Garde côtière canadienne.

Le nouveau remorqueur portera le nom JC Lapierre afin de rendre hommage au précédent propriétaire de Dragage IM (source photo: courtoisie CTMA)

Il révèle que le bateau sera nommé JC Lapierre afin de rendre hommage à l’histoire de l’entreprise Dragage IM, acquise par CTMA en 2013.

Emmanuel Aucoin prévoit que la construction du remorqueur se terminera vers la fin de l’année, pour une mise en service dès le début de la prochaine saison de dragage, en mars 2023.

Il mentionne qu’il s’agit du dernier investissement majeur pour la division Dragage et Remorquage pour quelque temps, mais ajoute avoir le remplacement du Poinciana, remorqueur qui opère dans les petits ports madelinots, dans le viseur à moyen-long terme.

Quant au Spanish Mist, troqué pour le CTMA Ranger, il demeure à quai en attendant d’être vendu, explique M. Aucoin.


Pour écouter l’entrevue avec Emmanuel Aucoin :

ACTUALITES Covid-19 Santé

COVID-19: le bilan régional se stabilise, la transmission communautaire en hausse

Le bilan sanitaire semble se stabiliser en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, qui a enregistré 117 cas de COVID-19 la semaine dernière, soit moitié moins qu’entre le 10 et le 16 juillet.

Le nombre d’hospitalisations en lien avec le virus demeure tout de même élevé, selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec.

En date de mercredi, 26 patients avaient été admis dans des centres hospitaliers, dont moins de 5 au CISSS des Îles.

On note toutefois une baisse de plus de 50 % des tests de dépistage effectués dans la région vis-à-vis la semaine précédente, mais le taux de positivité est semblable, autour de 16 %.

Devant la remontée des infections par transmission communautaire et la pression accrue sur les établissements de santé, le directeur national de la santé publique, le Dr Luc Boileau, exhorte les personnes à risuqe à porter le masque dans les lieux publics et les rassemblements.

Les sous-variants d’Omicron BA. 4 et BA.5, prédominants au sein des cas dans la province, seraient presque aussi contagieux que la rougeole et leur charge virale élevée demeure active aussi longtemps que les autres mutations de la COVID-19, soit jusqu’à 10 jours.

Rappelons que la Santé publique recommande actuellement de s’isoler au moins 5 jours dès l’apparition de symptômes ou l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage.

Il est également conseillé de porter un couvre-visage lors de toute interaction sociale et d’éviter de participer à des événements sociaux non essentiels pour les 5 jours suivant l’isolement.

ACTUALITES Santé Transport

Transport aérien: les pharmacies des Îles en mode solution

Les pharmacies de l’archipel parviennent à maintenir leurs services malgré les retards occasionnels liés au transport aérien, selon les pharmaciens Marc-André Lapierre et Geneviève Lévesque.

Bien qu’ils constatent que les délais d’approvisionnement en médicaments se soient accentués dernièrement, la situation ne semble pas les alarmer.

Mme Lévesque, pharmacienne propriétaire affiliée au groupe Jean Coutu, explique comment elle s’adapte à ce contexte.

M. Lapierre, qui opère sous la bannière Proxim avec ses copropriétaires associés, indique pour sa part que l’approvisionnement s’avère plus difficile pour les médicaments qui doivent être commandés en plus petites quantités.

Par ailleurs, les deux professionnels disent s’entraider et collaborer avec les élus et la pharmacie de l’Hôpital de l’Archipel afin que des solutions à long terme puissent être mises en œuvre.

La direction du CISSS des Îles n’était malheureusement pas disponible pour commenter ce dossier avant la mise en ligne de cet article.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Jeunes Sports

55e Finale des Jeux du Québec: 9 athlètes madelinots seront de la partie

Neuf athlètes madelinots se joignent à la délégation de l’Est du Québec envoyée à la 55ème finale des Jeux du Québec, qui débute aujourd’hui à Laval.

Anne-Laurie Bénard, Audrik Cousineau, Noah Poirier, Francis Bourgeois, Clément Robert, Justin Roy, Andy Turbide, Félix-André Thériault et Keaven Thériault participeront aux épreuves de volleyball.

Les athlètes ont très hâte de prendre part à l’événement et l’équipe masculine de volleyball est actuellement à l’entraînement aux Îles, indique la chef de délégation, Josée Longchamps.

En tout, 152 athlètes constituent la cohorte, qui représentera l’Est-du-Québec dans 13 disciplines sur les 17 au programme.

Un protocole COVID-19 a d’ailleurs été mis en place lors de la Finale des  Jeux afin de minimiser les risques d’annulation ou de report, ajoute Mme Longchamps.

D’autre part, les parents ou intéressés qui ne pourront pas se rendre à Laval pour encourager les sportifs auront tout de même accès à une diffusion en direct des épreuves et des résultats sur le web, explique-t-elle.

Un groupe de 31 entraîneurs et accompagnateurs sera chargé d’encadrer la délégation, auquel viendra se greffer une mission de 13 personnes, dont quelques-unes proviennent des comités organisateurs de Rivière-du-Loup et de Rimouski.

Josée Longchamps souligne que la fébrilité est à son comble au sein des équipes et que tous les athlètes sont confiants de faire honneur à la région.

La Finale des Jeux du Québec s’étalera jusqu’au 30 juillet.


Pour réécouter l’entrevue avec Josée Longchamps:

ACTUALITES Politique

Élections provinciales: Dominique Anglade de passage aux Îles pour présenter le candidat Thériault

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, était de passage aux Îles cette semaine pour le lancement officiel de la campagne du candidat Gil Thériault, en vue des élections provinciales du 3 octobre.

Un événement rassemblant environ 70 personnes était organisé pour l’occasion à l’Auberge du Port, mercredi soir, au cours duquel M. Thériault a expliqué à ses partisans vouloir travailler en priorité sur les enjeux de main d’œuvre, de logement, de places en garderie et de transport.

Parmi les engagements électoraux présentés, le parti s’engage à nommer un ministre responsable des pêches afin de donner une plus grande voix à ce secteur au sein du gouvernement.

M. Thériault est d’avis que cela pourrait être avantageux pour les Madelinots.

En matière d’environnement, le PLQ présente sur son site web la « menace des changements climatiques » comme une « opportunité économique ».

Le parti entend miser sur une stratégie d’investissements privés et publics de 100 milliards de dollars, le Projet ÉCO, notamment afin que le Québec génère de l’hydrogène vert pour alimenter le domaine des transports et la production d’électricité en régions éloignées.

Mme Anglade estime que cette stratégie devrait permettre au Québec d’atteindre la carboneutralité en 2050.

Par ailleurs, elle a réitéré sa promesse d’offrir aux Québécois la gratuité du trajet sur tous les traversiers de la province.

L’inclusion dans cette stratégie du lien Cap-aux-Meules–Souris, qui est de juridiction fédérale, reste cependant à préciser.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Pêche

L’OPHIM et LA Renaissance des Îles parviennent à une entente

Une entente est survenue entre l’Office des pêcheurs de homard des Îles (OPHIM) et l’entreprise de transformation de produits marins LA Renaissance des Îles.

Selon le président de l’Office, Rolland Turbide, les pêcheurs membres ont accepté de recevoir une partie de la somme qui leur est due et ont donné un sursis à l’entreprise jusqu’au 21 août pour payer la totalité des sommes en souffrance, sous peine de faire l’objet d’une requête en faillite.

M. Turbide a cependant refusé de confirmer le montant versé aux pêcheurs, expliquant que cette information est confidentielle.

Par ailleurs, un homardier qui fait affaire avec LA Renaissance des Îles mais qui n’est pas membre de l’Office indique n’avoir toujours pas vu la couleur de son argent.

Rappelons qu’il a été révélé lundi que 67 pêcheurs de homard madelinots qui vendent leurs débarquements à l’entreprise n’avaient pas reçu les paiements liées aux 8e et 9e semaines de pêche, pour une somme totale qui dépassait les 3,7 millions de dollars.

ACTUALITES Sûreté du Québec

Vacances de la construction : une présence accrue de la SQ sur les routes

La Sûreté du Québec intensifiera ses interventions sur le réseau routier, sur les plans d’eau et dans les sentiers tout au long des vacances de la construction.

Du 22 juillet au 7 août, sous le thème « La sécurité ne prend pas de vacances », la présence policière sera accrue afin d’assurer le respect de la réglementation.

Via communiqué, la SQ indique qu’environ un tiers de la population québécoise prend congé durant cette période, ce qui augmente les déplacements sur la route.

Le nombre de collisions mortelles et avec blessés est d’ailleurs particulièrement élevé à ce moment de l’année.

En 2021, neuf personnes ont perdu la vie en autant d’accidents routiers et trois autres décès sont survenus lors de collisions impliquant des véhicules hors route sur le territoire desservi par la SQ.

Le communiqué rappelle que le port du casque est obligatoire lorsqu’on conduit un véhicule tout-terrain et recommande fortement de se munir d’une veste de flottaison individuelle lors de sorties nautiques.

ACTUALITES Économie Pêche

Pêche au homard: bilan doré à Grosse-Île et à Pointe-aux-Loups

Le rapport préliminaire de Pêches et Océans Canada confirme que les homardiers de Grosse-Île et de Pointe-aux-Loups ont connu une saison 2022 exceptionnelle.

Les deux ports de pêche enregistrent respectivement une augmentation de 50 % et de 46 % de leurs débarquements globaux vis-à-vis 2021.

Le reste de la flottille a aussi connu une saison prospère : les données du MPO indiquent des hausses de captures allant de 9 % à 24 %, tout dépendant du port de pêche.

Fait à noter : les pêcheurs de 5 ports sur 9 ont au moins doublé les volumes de homard rapportés à quai lors de la dernière semaine d’activités comparativement à 2021, ayant pu profiter cette année de conditions météorologiques favorables jusqu’à la fin de la saison.

Les prises madeliniennes totalisent près de 14,8 millions de livres, ce qui constitue un bond de 23 % comparativement à la saison précédente.

D’autre part, selon le MPO, la valeur cumulative de débarquements record de 118,5 millions de dollars est de 16 % supérieure à celle de 2021 et représente une augmentation de 79 % par rapport à la moyenne des sept dernières années.

ACTUALITES Environnement

Les carcasses de rorquals échoués sur les plages des Îles ne seront pas déplacées

Les deux carcasses de baleines repérées sur les plages de l’archipel ont été l’objet de brèves enquêtes du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins.

Les citoyens ont été nombreux à signaler les dépouilles, souligne Robert Michaud, directeur scientifique du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), partenaire du Réseau, qui a ensuite déployé des bénévoles sur le terrain.

Des échantillons ont notamment été prélevés sur le petit rorqual échoué sur la plage du Corfu, indique-t-il.

L’autre petit rorqual, retrouvé près du parc éolien de la Dune-du-Nord, était dans un état de décomposition trop avancé pour être analysé plus longuement, note Robert Michaud.

Dans les deux cas, le Réseau laisse la nature reprendre son dû, puisque les carcasses ne constituent pas une nuisance aigüe, résume-t-il.

Il précise que de plus, ce sont la Municipalité et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques qui sont responsables du retrait des dépouilles.

Déplacer un animal mort de cette taille représente une opération d’envergure, ajoute-t-il, donnant en exemple le cas de la baleine bleue qui s’était retrouvée dans le secteur de L’Étang-du-Nord.

Celui qui est aussi président du GREMM estime qu’entre 20 et 30 cas d’animaux échoués, majoritairement des phoques, surviennent chaque année aux Îles.


Pour écouter l’entrevue avec Robert Michaud :

ACTUALITES Pêche Sports

Fermeture de secteurs pour la cueillette de mollusques et ouverture de la pêche récréative aux poissons de fond

Des fermetures de cueillette de mollusques sont actuellement en vigueur dans plusieurs secteurs coquilliers des Îles en raison des risques de contamination.

Pêches et Océans Canada a décrété une interdiction de pêche pour les toutes espèces de bivalves (couteau de l’Atlantique, mactre d’Amérique, mye commune, mactre de Stimpson, moule bleue) dans le port de Grande-Entrée, autour des installations portuaires de Mines Seleine ainsi que dans le havre de pêche de Pointe-Basse.

Le quai de la lagune de Pointe-aux-Loups, le périmètre Est du village et le deuxième Îlet du Détroit sont aussi visés par l’ordonnance, qui ne précise pas de date de fin pour l’avis.

De plus, le ministère annonce l’ouverture de la pêche récréative aux poissons de fonds, autorisée du 23 juillet au 28 août.

Chaque usager peut garder un total de 15 poissons de fond par jour, incluant une combinaison d’au plus cinq morues et/ou merluches blanches.

Rappelons que du côté du maquereau, la limite est de 20 spécimens par jour par personne d’une taille minimale de 26,8 centimètres, soit 10,5 pouces.

 

ACTUALITES Pêche Politique

Les élus préoccupés par la situation financière de LA Renaissance des Îles

Les élus madelinots se disent préoccupés par les difficultés financières de l’entreprise LA Renaissance des Îles et espèrent que les pêcheurs et fournisseurs de l’entreprise puissent être rapidement payés.

Le député des Îles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, souhaite notamment que des mécanismes soient mis en place afin d’éviter que les pêcheurs ne fassent les frais des difficultés financières des acheteurs accrédités.

M. Arseneau, qui est également porte-parole en pêcheries pour le Parti québécois, est d’avis que le gouvernement doit intervenir pour protéger les parties lésées.

Pour sa part, le maire Jonathan Lapierre a eu des échanges la semaine dernière avec le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, afin de l’informer de la situation et de l’inviter à se saisir du dossier.

Il indique toutefois que ces discussions ne visaient pas à demander une aide financière pour l’entreprise, puisque c’est à elle de mener ce type de démarche.

Une rencontre était également prévue mardi en fin de journée entre M. Lapierre et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, afin de lui partager les inquiétudes du secteur.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits:

ACTUALITES Environnement Municipalité

Falaise de Cap-aux-Meules : le chantier sera lancé à la mi-août

C’est confirmé : le chantier de stabilisation de la falaise de Cap-aux-Meules débutera à la mi-août et s’étalera sur 12 semaines.

Les travaux prévus sur les 857 mètres entre les étangs aérés et le bâtiment Jos-LeBourdais visent à protéger une partie du littoral ainsi que sécuriser des commerces et institutions du centre-ville, dont les infrastructures sont vulnérables à l’érosion côtière.

Photo fournie par MunÎles

L’ouvrage nécessitera plus de 143 000 tonnes d’agrégats, dont quelques 103 400 tonnes seront importées du continent, indique le directeur de l’ingénierie, des TIC et des bâtiments à la Municipalité des Îles, Jean Hubert.

Un total de 22 barges sont attendues, au rythme d’une barge tous les cinq jours à compter de jeudi, ce qui engendrera inévitablement du trafic dans le centre-ville, constate-t-il.

Les matériaux granulaires restants seront acheminés à partir de carrières des Îles, souligne-t-il, soit la pierre tout-venant qui sera utilisée pour combler des grottes ciblées et constituer le noyau sous la recharge de plage.

À l’instar de projet du site historique de La Grave, un tablier d’agrégats viendra recouvrir le tout, cette fois-ci d’une hauteur de 4,1 mètres par rapport au niveau de la mer, ce qui viendra changer l’apparence de la falaise, signale-t-il.

L’imposant chantier dispose d’une enveloppe de 11,6 millions de dollars, dont 8 millions proviennent du protocole d’entente entre la Municipalité et le ministère de la Sécurité publique, tandis que le fédéral allonge la différence.

Notons que le segment du Sentier du Littoral situé entre le chemin Boudreau (près de Résidence Plaisance) et le chemin Petitpas (entre la Place Sumarah et le Tim Hortons) sera fermé à la circulation pour toute la durée des travaux, mais les autres portions demeurent accessibles, assure Jean Hubert.


Pour écouter l’intégrale avec Jean Hubert :

ACTUALITES Pêche

Des homardiers largués par LA Renaissance des Îles

L’entreprise de transformation de produits marins LA renaissance des Îles est en défaut de paiement envers 67 homardiers pour les débarquements des deux dernières semaines de pêche.

Selon l’Office des pêcheurs de homard des Îles (OPHIM), les sommes en souffrance pourraient atteindre au moins 3,7 millions de dollars.

Le président de l’Office, Rolland Turbide, indique qu’une mise en demeure a été envoyée à la PDG de LA Renaissance des Îles, Lynn Albert.

Un pêcheur qui a souhaité garder l’anonymat indique avoir tenté d’encaisser le 8 juillet un chèque émis par LA Renaissance d’une valeur de plus de 150 000 $.

Or à sa surprise, le chèque s’est avéré sans provision, sans avertissement préalable de la part de l’entreprise.

Il indique avoir immédiatement contacté Mme Albert, qui lui aurait aussitôt garanti que le paiement allait être fait mais qu’il fallait s’attendre à un délai.

S’il a bon espoir que les pêcheurs seront payés, M. Turbide estime tout de même que la confiance est brisée envers LA Renaissance des Îles et sa PDG.

Dans un communiqué émis ce matin, le maire Jonathan Lapierre indique qu’une rencontre est prévue à ce sujet avec le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), André Lamontagne, plus tard en journée.

Contactée par notre salle de nouvelles, Mme Albert a indiqué par voie écrite qu’elle ne souhaitait pas commenter le dossier.

 

Pour réécouter le segment de l’émission Les preuves des faits: