Dernières nouvelles

ACTUALITES Environnement Insularité Tourisme

Camping estival : un rappel des règles municipales

La Municipalité des Îles rappelle aux utilisateurs de véhicules récréatifs les principales réglementations entourant le camping en saison estivale.

Hormis les installations commerciales prévues à cet effet, il est permis de s’installer en zone de villégiature.

Il est aussi possible d’utiliser un véhicule récréatif à côté d’une maison du 15 juin au 15 septembre, à condition qu’il n’y ait aucune commodité fixe, mentionne le directeur de l’aménagement du territoire de la Municipalité des Îles, Serge Bourgeois.

Toujours en saison estivale, les Madelinots et visiteurs peuvent aussi s’installer sur un terrain vacant, s’il respecte certaine conditions :

Quant aux stationnements publics, la municipalité a installé, à la demande de certaines institutions, des panneaux interdisant d’y passer la nuit.

Il est donc de mise de vérifier la signalisation, sinon les contrevenants s’exposent à une amende minimale de 300 dollars.

Enfin, bien que plusieurs semblent apprécier le camping à même les dunes, sa pratique, bien qu’agréable, doit être encadrée, explique M. Bourgeois :

La création du parc régional devrait être en place pour la saison 2021.

En attendant, la Municipalité des Îles demande à tous ceux qui utilisent leurs véhicules récréatifs ou fréquentent les terres publiques, de respecter le milieu naturel dans lequel ils se trouvent, mais aussi les autres utilisateurs.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Un nouveau cas en Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine

Un nouveau cas de COVID-19 est recensé sur le territoire qui relève de la santé publique Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, du côté de Bonaventure.

On dénombre ainsi huit cas actifs dans la région, dont une personne qui nécessite actuellement des soins hospitaliers.

Depuis le début de la pandémie, ce sont 211 résidents du comté qui ont été atteints par la maladie, qui a causé 9 décès.

Au bilan provincial, 155 nouveaux cas sont enregistrés portant le nombre total de personnes infectées à 60 mille.

Par ailleurs, deux décès s’ajoutent au bilan, qui s’élève maintenant à 5 mille 687.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Qu’entend-on par un «faux positif» ?

La direction régionale de santé publique apporte des précisions quant aux démarches d’enquête lorsqu’une personne reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Dans le cas d’un résultat faiblement positif, comme celui survenu aux Iles en fin de semaine dernière, l’enquête tente de découvrir si cette personne a été précédemment en contact avec un cas positif.

Un second test de dépistage est aussi effectué.

Advenant un deuxième résultat positif, cette personne sera considérée comme atteinte et on lui demandera de poursuivre son isolement pour une période de 14 jours.

Si le résultat du deuxième test est négatif, que la personne ne présente pas de symptôme, que les résultats de l’enquête font état d’un risque faible et qu’aucun de ses contacts n’a eu de résultats positifs, la santé publique conclut qu’elle n’est pas contagieuse.

C’est à ce moment que la consigne d’isolement est levée et qu’on considère le cas comme un faux positif.

Rappelons que l’enquête épidémiologique vise à retracer tous les contacts susceptibles d’avoir été infectés dans les jours précédant le début des symptômes ou le prélèvement, selon l’évènement le plus ancien.

Ces personnes sont ensuite avisées de se placer en isolement et de prendre rendez-vous pour à leur tour être dépistées.

La santé publique indique que dans tous les cas, la protection de la population et la préoccupation de ne pas isoler inutilement des personnes sont au cœur de la réflexion des cliniciennes de santé publique qui prennent les décisions.

ACTUALITES Jeunes Sports

Éliott Poirier reçoit la Bourse Coby Burke

Éliott Poirier, 12 ans, est le second récipiendaire de la Bourse Coby Burke.

Le prix, assorti d’un montant de mille dollars, a été remis lors dans les locaux de l’École des langues et des sports, vendredi.

Sa directrice Kimberly Thériault, souligne que le jeune hockeyeur, mais aussi sa famille, ont fait d’importants sacrifices dans leur vie personnelle pour qu’Éliott puisse vivre sa plus grande passion :

Kimberley Thériault ajoute que le nom du jeune est revenu à plusieurs reprises, lors d’une consultation en ligne auprès de différents partenaires sportifs de l’Archipel.

Alors que, l’an dernier, on avait fait du porte-à-porte afin de récolter l’argent de la bourse, la pandémie a rendu impossible l’activité de financement.

Les fonds pour l’édition 2020 proviennent de l’entreprise Soudure Techn’Îles, ainsi que de l’École des langues et des sports, gérée par Madame Thériault et son conjoint.

La Bourse Coby Burke est remise annuellement à un jeune sportif de l’archipel, toutes disciplines confondues, qui se distingue par sa persévérance, à l’image du jeune hockeyeur ayant succombé il y a quelques années à un cancer :

L’an dernier, c’est Louis-Charles Bourque, alors âgé de neuf ans, qui devenait le premier récipiendaire de la bourse Coby Burke.

Il était d’ailleurs présent afin de remettre le prix au nouveau récipiendaire, Éliott Poirier.

ACTUALITES Divers

Le Défi 100% local est de retour pour une 6e édition!

Le Défi 100 pour cent local sera de retour dans la région pour une 6e édition, du 1er au 30 septembre.

Madelinots et Québécois sont invités à s’y inscrire, pour se mettre au défi d’accroître, pendant un mois, le nombre de produits locaux dans leur assiette.

La coordonnatrice interrégionale du défi, Camille Tremblay-Lalancette, explique qu’on a voulu rendre l’initiative encore plus accessible cette année, notamment en incluant différents objectifs pour les participants :

De plus, afin de mieux guider les gens inscrits, un tout nouveau site Internet est désormais disponible, incluant entre autres du contenu propre à chaque région du Québec et des recettes :

Les personnes intéressées à participer doivent s’inscrire avant le 31 août sur le site Web de l’événement au www.defijemangelocal.ca

Le Défi 100 pour cent local est une initiative d’achat local, porté par le regroupement des Tables de concertation bioalimentaire, ayant pour objectif d’outiller les consommateurs à découvrir et à soutenir les entreprises bioalimentaires locales, en consommant plus d’aliments produits ou transformés dans leur région.

L’an dernier, au Québec, ce sont mille 847 personnes et 280 institutions qui ont relevé le défi, pendant tout le mois de septembre.

ACTUALITES Covid-19 Santé

La transmission par les objets serait moins importante qu’on ne le croyait

Avec la collaboration de Richard O’leary, journaliste à Radio-Gaspésie.

La direction de la Santé publique de la région soutient les données scientifiques qui démontrent que les risques de contamination de la COVID-19 par les objets sont plus faibles que laisser entendre au début de la pandémie.

Des experts de l’Organisation mondiale de la santé, de la revue scientifique The Lancet, de l’Université de Virginie ou celle de New York estiment que la transmission du virus par les objets n’est pas significative et pas encore démontrée.

Bien que les études en laboratoire au début de la pandémie démontraient que le virus pouvait vivre plusieurs heures sur les différentes surfaces, les dernières recherches montrent aujourd’hui que la COVID-19 ne se transmet pas si facilement par le contact avec les objets.

Le Dr Yv Bonnier Viger précise que le virus a tendance à mourir plus rapidement que prévu.

Le directeur de la santé publique mentionne qu’il ne faut pas pour autant relâcher le lavage des mains puisque des contacts multiples sur des objets contaminés pourraient augmenter les chances de contracter le virus.

Après avoir vu naitre quelques éclosions faibles en Gaspésie, la santé publique a réitéré plusieurs fois l’importance des consignes sanitaires, soit la distanciation physique, le port du couvre-visage, le lavage des mains et l’auto-isolement en présence de symptômes.

ACTUALITES Politique

En visite aux Iles, Sylvain Gaudreault plaide pour l’autonomie des régions et une relance verte

De passage aux Iles, le candidat à la chefferie du Parti québécois et député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, s’engage, s’il est choisi, à faire respecter le décret sur l’insularité dans toutes les composantes de l’appareil gouvernemental, advenant une victoire de sa formation politique.

Cet engagement s’inscrit dans une volonté de décentraliser les pouvoirs pour permettre une prise en charge par le milieu de son développement.

Selon lui, certains enjeux propres aux Iles comme les télécommunications, le transport et l’érosion des berges, nécessitent une attention particulière et des leviers pour agir.

Considérant qu’elle nécessitera des investissements publics, l’aspirant chef voit la reprise économique dans le contexte de la pandémie comme une occasion sans précédent d’opérer une transition vers une économie verte.

Selon monsieur Gaudreault, la situation géographique et sociale des Iles en font un laboratoire propice pour développer des solutions, que ce soit du côté de l’économie circulaire, de l’énergie, des circuits courts d’approvisionnement ou de la gestion des matières résiduelles.

Par ailleurs, il se dit fort satisfait de l’accueil des madelinots qui sont allés à sa rencontre samedi, alors qu’il a visité plusieurs commerces et entreprises du comté accompagné du député Joël Arseneau.

Sylvain Gaudreault entouré de militants du Parti québécois Photo : Facebook

La course à la chefferie du Parti québécois se conclut le 9 octobre.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Bien qu’il ne soit pas infectieux, un premier cas aux Iles en trois mois

Au cours de la fin de semaine, quatre nouveaux cas de COVID-19 ont été répertoriés sur le territoire de la Gaspésie et des Iles, révèle la santé publique dans son bilan de lundi.

Pour la première fois depuis la fin du mois d’avril, l’un de ces nouveaux cas est recensé aux Iles mais n’est plus infectieux car il s’agit ou bien d’un faux positif, ou bien d’une personne qui était sur la fin de ses symptômes, précise l’adjointe aux relations avec les médias du CISSS de la Gaspésie.

Les trois autres sont localisés dans les MRC de Bonaventure et Avignon.

Ce sont ainsi huit cas qui sont présentement actifs dans la région, alors qu’on dénombre aussi 193 guérisons et neuf décès.

Au Québec, on compte 143 nouvelles infections au coronavirus, ce qui porte le total à 59 mille 722 depuis le début du mois de mars.

La pandémie a désormais causé 5 mille 683 décès dans la province.

ACTUALITES Covid-19 Sécurité publique Tourisme Transport

Le député Arseneau interpelle la STQ pour un accès prioritaire des résidents de l’Île d’Entrée sur le Ivan-Quinn

Le député des Îles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, interpelle la Société des traversiers du Québec, en faveur des résidents de l’Île d’Entrée.

Dans une lettre adressée à son vice-président à l’exploitation, Pascal Larose, M.  Arseneau fait état de plusieurs témoignages reçu à son bureau, quant aux difficultés des gens de l’île d’effectuer leurs habituelles allées et venues à Cap-aux-Meules, nécessaires notamment pour l’achat de produits essentiels.

Vu l’achalandage touristique à cette période estivale et la réduction de la capacité de transport des traversiers à 50 pour cent en raison de la pandémie de Coronavirus, certains résidents peinent à obtenir un droit de passage sur le NM Yvan-Quinn.

Le député Arseneau demande à la Société des traversiers du Québec de mettre en place rapidement des modalités favorisant un accès prioritaire aux gens de l’Île d’Entrée sur le navire.

Rappelant que la mission même de la STQ est notamment de désenclaver les régions insulaires de la province, il invite, d’autre part, ses dirigeants à considérer que les visiteurs estivaux disposent de d’autres options pour visiter l’Île d’Entrée, alors qu’ils peuvent avoir recours aux services des excursionnistes de l’archipel.

ACTUALITES Environnement

Attention Fragîles embauche Mélanie Bourgeois en support à sa direction générale

Alors que l’organisme multiplie ses projets et mandats, Attention Fragîles crée un poste de directrice adjointe et procède à la nomination de Mélanie Bourgeois à ce titre au terme d’un processus d’affichage interne.

Membre de l’équipe depuis 6 ans comme chargée de projets biodiversité et milieux naturels, la détentrice d’un baccalauréat en biologie marine de l’UQAR et d’une maîtrise en océanographie, se dit fière et prête à prendre du galon après avoir pris part à plusieurs projets.

Elle a occupé des rôles de développement et de liaison auprès de différents partenaires et utilisateurs du territoire, notamment dans les démarches d’aménagement du réseau minimale de sentiers à la Pointe-de-l’Est.

Elle est aussi impliquée dans la co-création et la co-coordination du déploiement du projet PHa/REs, une démarche visant à doter l’archipel d’une vision commune pour la gestion et la conservation des écosystèmes.

De son côté, la directrice d’Attention Fragîles, Marie-Ève Giroux, souligne l’expérience et l’approche de concertation de Madame Bourgeois ainsi que la nécessité pour elle de déléguer certaines tâches de gestion.

Par ailleurs, la biologiste Emie Audet-Gilbert et le géographe Martin Veyssière ont joint l’équipe au courant des derniers mois à titre de chargée de projets biodiversité et milieux naturels ainsi que chargé de projets en aménagement et restauration côtière.

L’organisme a aussi embauché Israël Petitpas et Alexis Déraspe, respectivement technicien et ouvrier en aménagement des milieux naturels

ACTUALITES Politique Transport

Le maire Lapierre satisfait de sa rencontre avec le ministre Garneau

Le maire des Iles, Jonathan Lapierre, qualifie d’intéressante la rencontre qu’il a tenu jeudi dernier avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, après en avoir fait la demande il y a deux semaines.

Celui-ci a démontré de l’écoute et une certaine ouverture quant aux enjeux propres à l’archipel, notamment le plan directeur du port de Cap-aux-Meules et la question de l’offre en transport aérien.

Le maire Lapierre affirme avoir transmis le point de vue des acteurs locaux et il invite le ministre à exercer du leadership dans les différents dossiers, qui freinent le développement du milieu.

L’allongement de la piste de l’aéroport de Havre-aux-Maisons est de retour dans l’actualité alors que plusieurs options évaluées pour régler la question de l’offre de transport aérien pourraient impliquer des travaux d’aménagement.

La municipalité s’est engagée auprès du ministre à documenter cet enjeu.

Quant à la desserte aérienne, le maire a rappelé l’importance d’une saine compétition entre transporteurs afin de desservir adéquatement l’archipel.

Le ministre a indiqué que beaucoup de travail s’effectuait présentement en coulisses avec les différents acteurs du monde de l’aviation ainsi que les paliers de gouvernement impliqués.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : Deux nouveaux cas en Gaspésie

Dans son bilan de vendredi, la direction régionale de santé publique Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine répertorie deux nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire.

Ces deux cas confirmés sont ajoutés dans les MRC de Rocher-Percé et de la Haute-Gaspésie.

On dénombre aussi deux nouvelles guérisons, alors que 206 personnes ont été testées positives depuis le début de la pandémie dans la région, où l’on compte 11 cas actifs.

Au Québec, le bilan fait état de 164 nouveaux cas, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 59 312.

De plus, un nouveau décès a été enregistré, pour un total de 5 674.

ACTUALITES Covid-19 Sécurité publique Tourisme Transport

Le député Arseneau interpelle la STQ : accès prioritaire pour les résidents de l’Île d’Entrée

Le député des Îles à l’Assemblée nationale, Joël Arseneau, interpelle la Société des traversiers du Québec, en faveur des résidents de l’Île d’Entrée.

Dans une lettre adressée à son vice-président à l’exploitation, Pascal Larose, M.  Arseneau fait état de plusieurs témoignages reçu à son bureau, quant aux difficultés des gens de l’île d’effectuer leurs habituelles allées et venues à Cap-aux-Meules, nécessaires notamment pour l’achat de produits essentiels.

Vu l’achalandage touristique à cette période estivale et la réduction de la capacité de transport des traversiers à 50 pour cent en raison de la pandémie de Coronavirus, certains résidents peinent à obtenir un droit de passage sur le NM Ivan-Quinn.

Le député Arseneau demande à la Société des traversiers du Québec de mettre en place rapidement des modalités favorisant un accès prioritaire aux gens de l’Île d’Entrée sur le navire.

Rappelant que la mission même de la STQ est notamment de désenclaver les régions insulaires de la province, il invite, d’autre part, ses dirigeants à considérer que les visiteurs estivaux disposent de d’autres options pour visiter l’Île d’Entrée, alors qu’ils peuvent avoir recours aux services des excursionnistes de l’archipel.

ACTUALITES Pêche

Une allocation similaire à 2019 pour la saison 2020 de pêche au flétan

La saison 2020 de pêche au flétan s’est amorcée ce lundi, 27 juillet, pour les 160 détenteurs de permis de l’archipel.

L’allocation initiale globale pour cette année est de 104 tonnes, une quantité similaire à 2019.

Le nombre total de semaines d’activité passe de 11 à 8 mais les pêcheurs n’auront plus à identifier deux semaines pour effectuer leurs sorties, d’expliquer la gestionnaire de la ressource chez Pêches et Océans, Josée Richard.

Les quotas individuels, en place depuis 2017, varient entre 1300 et 2900 livres par permis.

Madame Richard souligne qu’il est toutefois possible pour un pêcheur de reporter jusqu’à 15 pourcent de son quota à une autre saison ou de transférer une partie de ses captures.

En 2019, on avait initialement alloué 104 tonnes, un nombre révisé à 90 tonnes après le processus de conciliation et de report des quotas.

Les débarquements avaient toutefois atteint 101 tonnes, pour une valeur d’environ 1 million de dollars.

Dans le cadre des mesures de protection des baleines noires, les pêcheurs à engins fixes devront identifier leurs cordages avec des couleurs vertes et rose pour identifier leur zone d’activité même si les palangres sont déployées et retirées la même journée.

La fin de la saison est fixée au 19 septembre.

 

ACTUALITES Covid-19 Santé

Quatre consignes qui dicteront l’évolution de la pandémie dans la région

Bien que les Iles aient été jusqu’à présent épargnées par la pandémie, la direction régionale de santé publique rappelle que le respect des consignes sanitaires aura un effet important sur l’évolution de la situation.

Ainsi, le lavage des mains, le port du couvre-visage dans les endroits publics, le maintien d’une distance de deux mètres entre soit et les autres et le respect des consignes d’isolement en présence de symptômes, sont les seules manières d’éviter une transmission communautaire plus grande.

Le directeur de la santé publique en Gaspésie et aux Iles, le docteur Yv Bonnier Viger, indique que ces quatre règles, bien que simples, sont plus difficiles à respecter dans certains contextes, telles que les fêtes privées et les activités sportives en groupe.

Par ailleurs, une faible transmission communautaire observée récemment en Gaspésie a forcé la fermeture préventive de deux commerces.

Là encore, le respect des consignes constitue un élément déterminant pour la sécurité du personnel et de la clientèle, mais aussi pour réduire les impacts au sein des entreprises qui pourraient voir un de leurs employés être testé positif à la COVID-19.

Rappelons qu’avant les plus récents cas recensés en Gaspésie, la progression de la maladie dans la région n’avait pas évolué depuis la fin du mois de mai.

ACTUALITES Sports

Hugo Barette représentera le Canada sur piste à Tokyo

Le cycliste madelinot, Hugo Barette, obtient finalement son laissez-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo, qui ont été reportés à l’été 2021 en raison de la pandémie de COVID-19.

L’athlète est l’un des cinq québécois qui pédaleront au sein de l’équipe canadienne.

Le madelinot revient de loin alors qu’il s’était fracturé une omoplate en septembre dernier avant de se remettre sur pieds rapidement pour engendrer des points en Coupe du monde.

Une contre-performance aux Championnats du monde de cyclisme sur piste cet hiver en Allemagne aurait pu lui couter sa place au sein de l’équipe mais il s’est finalement qualifié à l’issue d’une lutte serrée.

Celui qui a terminé au 13e rang du Keirin en 2016 à Rio se dit heureux d’avoir pu profiter des derniers mois pour s’entrainer afin d’arriver à Tokyo au sommet de sa forme physique

Environnement Sécurité publique

Nouveau conseiller en adaptation aux changements climatiques à la Municipalité des Îles

La Municipalité des Îles a procédé à l’embauche d’un conseiller en adaptation aux changements climatiques.

Il s’agit de Félix-Antoine Langlois, bachelier en génie civil, concentration environnement, de l’Université de Sherbrooke.

En fonction depuis le 13 juillet, M. Langlois se dit heureux de ce mandat, qui fait de lui le premier répondant municipal pour les projets de protection des berges contre l’érosion et la submersion :

Employé chez AXIO Environnement jusqu’à tout récemment, Félix-Antoine Langlois a déjà fait partie de l’équipe du Comité ZIP des Îles, en 2018 :

Face aux défis grandissants que représentent l’érosion et les changements climatiques, le rôle du conseiller en adaptation sera aussi de s’assurer du bon déroulement des projets locaux ou autres initiatives visant à protéger le littoral de l’archipel.

ACTUALITES Transport

L’acquisition du MS Villa de Teror confirmée par Services publics et approvisionnement Canada

Au terme du préavis d’adjudication de contrat, Services publics et approvisionnement Canada confirme qu’elle procèdera à l’acquisition du MS Villa de Teror.

Une seule réponse a été reçue à la suite du processus et celle-ci a été rejetée car elle ne répondait pas aux exigences minimales essentielles requises, de confirmer l’organisme public via courriel.

Le coût d’achat du navire moderne construit en Espagne, qui est capable de naviguer dans les glaces et qui dispose de rampes d’accès à l’avant et à l’arrière pour les véhicules, est estimé à 169 millions de dollars.

Le Villa de Teror, construit en 2018, peut accueillir 300 voitures et 1 500 passagers alors que le traversier actuel dispose d’une capacité de 190 voitures et de 772 passagers.

Il pourra opérer avec le même nombre de membres d’équipage étant donné ses équipements modernes, mais pourrait quand même engendrer quelques nouveaux emplois spécialisés.

ACTUALITES Covid-19 Emploi

Les syndiqués des trois COOP des Iles réclament le retour de la prime COVID

Les employés des magasins d’alimentation COOP des Iles réclament que leur employeur réinstaure la prime de deux dollars de l’heure qui leur était allouée au plus fort de la pandémie.

Cet ajustement du taux horaire, en place de la fin du mois de mars jusqu’à la mi-mai, avait été instauré en raison de la grande sollicitation des travailleurs, qui se trouvaient quotidiennement exposés au risque d’infection.

Le président du syndicat des travailleurs de la COOP l’Unité, Jacquelin Cyr, souligne que l’augmentation de l’achalandage en période estivale, jumelé à l’impatience de la clientèle alors que les mesures sanitaires sont toujours de mise, justifient pleinement le retour de la prime spéciale.

Les trois syndicats des marchés COOP ont transmis leur demande à l’employeur au début du mois de juillet et sont restés sans réponse depuis.

Monsieur Cyr mentionne avoir eu une courte discussion avec la direction générale du magasin mais qu’il attend toujours une position claire de son employeur sur cette question.

Invitée à réagir, la directrice de la COOP l’Unité, Céline Chevarie, se dit surprise d’apprendre que la CSN entend dès maintenant faire une sortie publique au sujet de la prime de risque liée à la COVID-19, et ce, alors qu’aucune décision finale n’a encore été prise.

Elle mentionne que les directions des 3 COOP et leurs conseils d’administration respectifs sont en train d’analyser la demande et feront connaître leur décision, mais ne cèderont à aucune forme de chantage.

ACTUALITES Divers Sécurité publique

Deux arrestations en lien avec le trafic de stupéfiants à Cap-aux-Meules

Les enquêteurs et policiers du poste des Iles-de-la-Madeleine ont effectué une opération visant des trafiquants de stupéfiants dans un immeuble à logements du secteur Cap-aux-Meules, ce mercredi en matinée.

Deux individus qui se trouvaient sur place, une femme de 40 ans de même qu’un homme de 32 ans, ont été mis en état d’arrestation et font face à des accusations de possession en vue de trafic de stupéfiants.

L’enquête tend à démontrer qu’ils étaient principalement actifs au niveau de la vente de stupéfiant au centre-ville et dans le voisinage, souligne la Sûreté du Québec via communiqué.

Suivant leur interrogatoire, ils ont été remis en liberté par voie de sommation en attendant la suite des procédures judiciaires.

Les agents ont par ailleurs saisi 120 comprimés de méthamphétamine, un montant d’argent comptant ainsi que divers articles servant au trafic, notamment 16 téléphones cellulaires.

La Sûreté du Québec mentionne que ce sont des informations reçues du public qui ont permis de mener à bien cette opération.

ACTUALITES Covid-19

La progression de la COVID-19 a été plus lente que prévue dans la région

Le directeur de la Santé publique pour la Gaspésie et les Îles croyait en début de pandémie que le chiffre de 200 cas de COVID-19 serait atteint plus rapidement.

Le Dr Yv Bonnier Viger explique que la courbe épidémique au début de la pandémie laissait craindre une montée rapide du nombre de cas. Selon lui, le portrait indiquait que ce nombre serait atteint à la mi-juin.

Par ailleurs, les craintes concernant l’augmentation de cas de la COVID-19 en ouvrant les frontières de la région aux visiteurs ne se sont finalement pas matérialisées jusqu’à maintenant.

Enfin, depuis le 28 mai dernier aucune personne de la région n’avait été déclarée positive suite à un test de dépistage. Toutefois, le Dr Yv Bonnier Viger espère que les cas répertoriés depuis les derniers jours ne sont qu’anecdotiques.

La direction de la Santé publique précise que sans l’éclosion de la COVID-19 dans des centres d’hébergement à Maria, le nombre de personnes atteintes à ce jour serait au tour de 120.

ACTUALITES Covid-19

COVID-19 : 11 cas actifs en Gaspésie

Quatre nouveaux cas de COVID-19 sont répertoriés dans la région Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, ce qui porte le nombre de cas actifs à 11, le plus haut total depuis plusieurs semaines.

La direction régionale de santé publique mène présentement les enquêtes épidémiologiques et précise que deux cas sont recensés dans la Baie-des-Chaleurs et deux autres dans la MRC Côte-de-Gaspé.

Depuis mars, ce sont 204 personnes habitant le territoire de la région qui ont été testés positives au coronavirus, qui a causé neuf décès.

Au Québec, on compte aujourd’hui 173 cas supplémentaires pour un total légèrement supérieur à 59 mille.

Le bilan des décès reste toutefois inchangé à 5 mille 670.

ACTUALITES Culture

La sculpture Hommage aux pêcheur se fait belle pour ses 30 ans à La Côte!

La sculpture Hommage aux pêcheurs du site de La Côte se refait une beauté.

Installée en 1990 à la demande de la Corporation de développement portuaire de l’anse de l’Étang-du-Nord, l’œuvre réalisée par l’artiste Roger Langevin, affichait quelques signes de détérioration.

La directrice du site de La Côte, Dominique Bouffard, explique que certains détails de la sculpture se sont fragilisés avec le temps et la puissance des tempêtes automnales en particulier.

Elle ajoute qu’on a voulu restaurer rapidement, mais non sans consulter au préalable l’auteur de l’œuvre :

C’est l’entrepreneur Éric Hallé, basé à Rimouski, qui effectue les délicats travaux, accompagné de sa conjointe.

La restauration du monument Hommage aux pêcheurs n’est d’ailleurs pas la première fois qu’il a l’occasion d’œuvrer sur un Langevin.

Après avoir enlevé les parties plus fragiles, il explique qu’il faut préparer le béton avec un enduit spécial qui facilitera l’adhésion des nouvelles parties, reconstituées manuellement par M. Hallé :

Les coûts des travaux sont assumés par le site de la Côte et son propriétaire, la Municipalité des Îles.

Dominique Bouffard souligne qu’on avait prévu célébrer les 30 ans de l’œuvre, mais que la pandémie a bouleversé les plans.

Elle confie toutefois que l’organisme aimerait beaucoup être en mesure de festoyer en présence de l’artiste Roger Langevin, maintenant âgé de 80 ans, ais qui est toujours actif, notamment en création de sculpture monumentale.

ACTUALITES Culture Divers

Odyssée sous les glaces reçoit un prix pour sa direction photographique

Le film co-produit par le plongeur madelinot, Mario Cyr, Odyssée sous les glaces, a remporté un prix prestigieux dans le cadre de la 63e cérémonie annuelle des prix de la Société canadienne des cinéastes.

Bien que l’événement ait dû être annulé en raison de la pandémie, le directeur de la photographie, Geoffroy Beauchemin, a été honoré le 16 juillet dernier dans la catégorie du meilleur long-métrage documentaire.

Les spectateurs du film sont transportés au cœur de l’océan arctique par des images de haute qualité, afin de suivre les plongeurs Jill Heinerth et Mario Cyr pour en apprendre plus sur les effets des changements climatiques et de la fonte des glaces.

D’une durée de 44 minutes, le film est accessible gratuitement en ligne via le site des services en anglais de Radio-Canada.

La Société canadienne des cinéastes est une organisation sans but lucratif qui regroupe des professionnels de l’image au cinéma et qui tient chaque année un gala pour en reconnaitre les artisans.

ACTUALITES Politique

Jean-Pierre Pigeon ouvre la porte à se présenter aux prochaines élections

Avec la collaboration de CIEU-FM

L’ex-candidat local du Parti conservateur du Canada, Jean-Pierre Pigeon ne ferme pas la porte à se présenter à nouveau sous cette bannière à la prochaine élection.

C’est en marge de la visite dans le comté du candidat à la chefferie, Peter Mackay, que Jean-Pierre Pigeon, qui s’est présenté aux élections à deux reprises et qui s’implique chez les conservateurs depuis les années 80, a émis ce commentaire.

En entrevue à CIEU-FM, il affirme que ses chances de se présenter seront plus fortes si Peter MacKay, qu’il appuie officiellement, remporte la course à la chefferie.

Il se dit par ailleurs convaincu que le parti conservateur doit revenir vers le centre droit et s’éloigner d’une droite religieuse plus populaire dans l’ouest du pays.

Invité à commenter l’actualité fédérale, Jean-Pierre Pigeon ne s’étonne pas que le premier ministre se retrouve à nouveau dans l’eau chaude pour des questions d’éthique.

Il rappelle que le gouvernement fédéral a accordé sans appel d’offres un contrat de 19 millions pour gérer un programme de 900 millions à la fondation UNIS, très proche de la famille Trudeau.